Endless Hope ; L'Espoir Infini



Bienvenue sur Endless-Hope !
22 ans après la mort du grand Lord Voldemort, son successeur est prêt à prendre la relève !
Quel rôle jouerez vous dans cette nouvelle guerre ?
Rejoignez nous !



 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Parce qu'il faut bien en parler à quelqu'un... [Daphné

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Les acteursEt leur histoire
Hey, moi c'est
Scorpius D. Malfoy !

Mais des fois on m'appelle
    Prince des Serpentard

avatar



√ Mes messages : 5224


Qui es-tu ?
Sang: Pur
Patronus: Fouine argentée
What\'s in your pocket ?:

Posté le Dim 5 Déc - 15:41

Le vent hivernal mordait mon visage. J’avais l’impression que si on me touchait, j’allais tomber en morceau. Mais ce n’était qu’une impression.
Aujourd’hui, je séchais les cours. De toute façon, depuis une semaine je passais mon temps à être renvoyé, alors autant sécher, ça allait plus vite. J’évitais à nos chers professeurs la peine d’user leur salive pour déclarer que j’allais passer le reste de l’heure dans les couloirs à prendre l’air.
Cela faisait une semaine que j’étais ainsi. Depuis ce foutu jour… Mieux valait ne pas y peser. Pour l’instant, j’étais calme et je comptais le rester.
Avachis sur la rambarde, je faisais tourner le bracelet de Daphné entre mes doigts engourdis par le froid. J’avais une vue imprenable sur le sol, mais aucun vertige ne m’atteignait. Avec le Quidditch, j’avais l’habitude de l’altitude.
La tour d’Astronomie était l’endroit que je préférais. Non seulement j’avais une vue panoramique sur tout l’extérieur du château, mais en plus de ça, je pouvais réfléchir sans qu’on ne m’interrompe à tout bout de champ.

Je fixais le bracelet de Miss Pipelette et relisais encore et encore cette fameuse phrase : « c'est par le feu que la nature sera renouvelée ». J’avais beau réfléchir sur je ne sais quoi, je n’arrivais pas à avoir de réponse.

« Toi, c’est clair que tu vas créer des problèmes ! »

Et voila que je me mettais à parler à des objets… Non mais n’importe quoi moi ! Il allait falloir que je me soigne. En même temps je délirais à moitié. C’était fou comment un esprit saint pouvait devenir un esprit maboule. En un clin d’oeil.
Je me redressais et m’éloignais légèrement du bord pour aller m’assoir contre le mur. Je fixais la représentation de la terre entouré de ses constellations. Le professeur Lewis était vraiment fascinée par ces machins là. Moi qui étais tout juste bon à reconnaitre la Grande Ours, il était clair que je ne faisais pas le poids contre elle. En même temps, j’étais une quiche en Divination et en Astronomie et j’assumais totalement. En même temps, qu’y avait-il d’intéressant à lire dans une tasse de thé ? En plus je détestais ça.

♀ -------------------------------------------------------------------- ♂




I am the Prince of Slytherin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hey, moi c'est
Invité !

Mais des fois on m'appelle Invité
avatar





Posté le Lun 6 Déc - 19:44

&


Aujourd'hui j'étais d'excellente humeur. Pour une fois j'avais un après-midi entier de libre. Comme quoi, s'avancer dans ses devoirs pouvait être une bonne chose. Mais cette état d'esprit était aussi peut-être dû au fait qu'en ce moment je dormais beaucoup mieux. Mes cauchemars avaient peu à peu fait place à un sommeil sans rêve. Etait-ce parce que je n'avais plus en ma possession ce f*utu bracelet? Pas impossible. Je me demandais d'ailleurs si il affectait Scorpius. D'ailleurs je n'avais aucun idée d'où il était. Sûrement en cours, ce qui était dommage car pour une fois que j'étais libre j'aurais bien aimé le voir...

Ne sachant pas vraiment où aller je jetais mon dévolu sur la tour d'astronomie. A cette heure là il n'y aurait personne, et le froid ne m'effrayait pas. En plus on avait de là-haut une vue incroyable. C'était tranquille et reposant.
Doucement (mais sûrement) je me dirigeais donc vers le "sommet" de Poudlard. Après une véritable escalade j'atteins enfin le bout des escaliers. Comme prévu le froid était mordant, mais le silence était aussi au rendez-vous... Ainsi qu'une silhouette qui m'était bien familière. Impossible de s'y tromper : cette tignasse blonde ébouriffée par le vent, cette carrure athlétique...

- Scorpius! m'exclamais-je ravie.

Presque en sautillant je me dirigeais vers lui avant de lui sauter au cou et de l'embrasser comme si je ne l'avais pas vu depuis des années. Et oui, ça donne ça quand je suis de bonne humeur...

- Ça va? lui demandais-je après m'être reculée.

J'avais un grand sourire au lèvres. Par contre lui semblait... mécontent? Distrait? Je n'arrivais pas à mettre le doigt sur ce qui clochait. Un peu refroidie je le regardais en plissant légèrement les yeux. Qu'est-ce qu'il avait encore fait?
Revenir en haut Aller en bas
Hey, moi c'est
Scorpius D. Malfoy !

Mais des fois on m'appelle
    Prince des Serpentard

avatar



√ Mes messages : 5224


Qui es-tu ?
Sang: Pur
Patronus: Fouine argentée
What\'s in your pocket ?:

Posté le Mar 7 Déc - 12:56

J’étais incapable de tenir tranquille. Je m’étais relevé cinq minutes après m’être assis et arpentais l’étage de la tour d’Astronomie en long, en large et en travers. Je devais vraiment être dérangé du système nerveux.
Finalement, je revins à ma place, c'est-à-dire, au niveau de la rambarde pour admirer encore et encore le paysage. Aucun détail ne m’échappait. J’avais passé tellement de temps ici que lorsqu’il y avait quelque chose qui changeait, je le savais direct ; au premier coup d’oeil.

Je ne m’attendais pas vraiment à ce qu’un élève rode dans le coin. J’entendais ses pas monter les escaliers. Je décidais d’ignorer totalement cette personne qui montait. Il y avait deux possibilités, soit elle allait repartir aussi sec après m’avoir vu, soit elle allait taper l’incruste.

« Scorpius ! »

Daphné ?
Surpris, je me retournais pour la voir arriver toute contente vers moi. Elle me sauta au cou avant de poser ses lèvres sur les miennes. Je lui rendis brièvement son baiser avant de la lâcher.

« Ca va ? »

Je réfléchis un instant. Est-ce que j’allais bien ? A l’évidence, non, je n’allais pas bien. Mais allais-je lui dire que non ? C’était une autre question. En tout cas, la réponse sembla se lire sur mon visage car aussitôt, elle me fixa d’un air suspect. Grillé !

« J’ai connu mieux » répondis-je en m’accoudant de nouveau sur la rambarde.

C’était la stricte vérité. J’avais connu mieux. Mais je n’allais pas bien pour autant.
Je tournais la tête vers elle.

« Et toi ? »

J’espérais sincèrement qu’au moins un de nous deux allait bien. Ce serait déjà ça de pris, même si ce n’était pas grand-chose concrètement parlant.

♀ -------------------------------------------------------------------- ♂




I am the Prince of Slytherin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hey, moi c'est
Invité !

Mais des fois on m'appelle Invité
avatar





Posté le Mer 8 Déc - 18:46

- J’ai connu mieux.

Wouah, quel enthousiasme. En effet on sentait bien qu'il n'avait pasla forme. J'avais beau ne pas le connaître depuis des lustres, jesavais maintenant reconnaître quand quelque chose le travaillait.
Il s'accouda à la rambarde avant de me regarder pour me demander à son tour :

- Et toi ?

Justement, moi c'était l'inverse. Je culpabilisais presque de m'êtredit l'instant d'avant que tout allait bien dans le meilleur des mondesalors que mon blondinet préféré se morfondait à propos de... A proposde quoi d'ailleurs? Ou même de qui? Une petite pointe de jalousie me mordit le coeur à l'idée qu'une autre fille puisse le mettre dans cet état.

- Bien. Enfin je dors beaucoup mieux depuis que je t'ai donné lebracelet.
(On s'en fiche, demande plutôt ce qui se passe!). Euh ...pourquoi toi, ô grand prince des serpentards, es-tu embêté à ce point?

Je n'avais pas pu m'empêcher d'adopter un ton sarcastique. J'avais toujours été taquine avec lui, et ce quelque soit la situation. Mais cette fois quelque chose clochait. J'avais toujours vu Scorpius, froid et distant ou d'humeur presque joyeuse et attendrissant. Mais toujours tout était sous contrôle. Là il y avait quelque chose qui le perturbait et qui se voyait surtout.

- Scorpius, vas-y, dis moi ce qu'il y a, soupirais-je.

Son air contrit m'inquiétait plus qu'autre chose maintenant...
Revenir en haut Aller en bas
Hey, moi c'est
Scorpius D. Malfoy !

Mais des fois on m'appelle
    Prince des Serpentard

avatar



√ Mes messages : 5224


Qui es-tu ?
Sang: Pur
Patronus: Fouine argentée
What\'s in your pocket ?:

Posté le Jeu 9 Déc - 16:24

Mon enthousiasme devait faire peur. J’en avais conscience. Mais pourquoi faire semblant d’aller bien quand on allait mal ?

« Bien. Enfin je dors beaucoup mieux depuis que je t’ai donné le bracelet. Euh… pourquoi toi, ô grand prince des serpentards, es-tu embêté à ce point ? »

Sa question me fit sourire. Ce que j’aimais chez Daphné c’était son air taquin lorsqu’elle parlait. Mais il y avait bien d’autres choses qui m’avaient plu. Comme la façon dont elle avait répliqué à mes remarques lors de notre rencontre. Elle avait du cran, et j’aimais ça.
Bref, je n’allais pas me lancer dans la liste de ce que j’aimais chez Daphné, parce que sinon, demain matin, j’y serais encore. Un jour, peut-être, la ferais-je. Mais je savais à l’avance que ce serait une liste éternellement incomplète.

« Scorpius, vas-y, dis moi ce qu’il y a. »

Je soupirais. Pourquoi pas après tout, ça la concernait quelque part donc… Et puis j’en avais bien parlé à l’autre timbré de concierge alors pourquoi pas Daphné ? De plus, elle était indirectement liée.
Je me tournais vers elle et lui pris la main avant de plonger mon regard dans ses yeux.

« Promet moi d’abord de ne surtout pas t’énerver et de ne rien tenter. »

Tel que je la connaissais, elle en était capable. Or la dernière chose dont j’avais besoin, c’était de me la mettre à dos à cause de ça.
Une fois qu’elle m’eut promis le tout, je m’adossais contre le mur de pierre.

« Le week-end dernier je suis allé à Pré-Au-Lard et j’y ais rencontré Marvolo Black, un mangemort et un de mes cousins éloignés. Il m’a apprit des choses très intéressante à propos de ton bracelet. »

Je le sortis de ma poche.

« Ton père t’a fait un cadeau empoisonné, Daphné. J’ignore de quel côté ton père était et dans quel but il te l’a légué, mais ce bracelet obéit à la magie noire, chose que tu as découverte dans le livre, et il est possible que les mangemorts te contrôlent par son biais. Où que tu sois, le bracelet te retrouvera. »

J’étais certain que Marvy ne mentait pas à ce propos. Il était près à tout pour m’avoir dans la bande, même à dévoiler leurs techniques les plus secrètes.

« Cependant, pour ces informations, j’ai du en payer le prix. »

Je relevais la manche gauche de ma chemise, dévoilant ainsi la marque des Ténèbres que Black avait faite, aux yeux de Daphné.

♀ -------------------------------------------------------------------- ♂




I am the Prince of Slytherin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hey, moi c'est
Invité !

Mais des fois on m'appelle Invité
avatar





Posté le Ven 10 Déc - 18:41

Inconsciemment angoissée par sa réponse je me mordillais la lèvre inférieure. Enfin, après un long soupir, il ouvrit la bouche.

- Promet moi d’abord de ne surtout pas t’énerver et de ne rien tenter.

Ohoh... Ça, ça ne me disait rien qui vaille. En fait, j'avais beaucoup plus de chance de justement me mettre en colère et de lui dire ma façon de penser dans des termes un peu crus. Mais j'étais trop curieuse pour laisser filer l'occasion de savoir ce qu'il le tourmentait. Aussi m'exécutais-je en répétant docilement :

- Je te promets de pas m'énerver et de ne rien tenter.

Avide, et surtout un peu crispée, je le fixais avec intensité attendant qu'il daigne enfin tout me dire. Il prit d'abord le temps de s'adosser à un mur, me laissant mariner, avant d'entamer ses explications.

- Le week-end dernier je suis allé à Pré-Au-Lard etj’y ais rencontré Marvolo Black, un mangemort et un de mes cousinséloignés. Il m’a apprit des choses très intéressante à propos de tonbracelet.

Ah? Si c'était intéressant pour lui, c'était intéressant pour moi. Avec un peu de chance j'allais enfin avoir une piste pour savoir où rechercher mon paternel. Même si je n'avais aucune idée de quoi faire si jamais je le retrouvais... eut-être que j'allais le tuer? Ou alors lui sauter dans les bras... Tout ça demanderait réflexion.
Mais, attendez une minute...Marvolo? Le mangemort notoire? Le bras droit du nouveau mage noir? Qu'est-ce qu'il pouvait bien faire avec un type pareil? D'un coup d'oeil implacable je lui enjoignais de continuer.

- Ton père t’a fait un cadeau empoisonné, Daphné.J’ignore de quel côté ton père était et dans quel but il te l’a légué,mais ce bracelet obéit à la magie noire, chose que tu as découvertedans le livre, et il est possible que les mangemorts te contrôlent parson biais. Où que tu sois, le bracelet te retrouvera.

Ouais ben c'était pas nouveau que mon père n'était pas un modèle pour tous les géniteurs du monde. Et donc ce bracelet réagissait à la magie noire? Quelqu'un l'avait donc activé quand j'étais dans la bibliothèque..? A l'idée de la douleur qui s'était emparée de moi je pâlis. Il ne s'agissait non plus de trouver d'où il venait, mais de détruire cette... chose. En tout cas la question ne se posait maintenant plus : si je voyait mon père je l'étriperais.
Scorpius en avait plus appris en quelques instants, que moi en des années. Je pensais d'ailleurs qu'il m'avait tout raconter. Comme quoi je pouvais vraiment être naïve.

- Cependant, pour ces informations, j’ai du en payer le prix.

L'héritier remonta sa manche, la dévoilant.

- C'est pas vrai! soufflais-je abasourdie.

Sur son bras se dessinait la fameuse marque des ténèbres. Tout y était : l'hideuse tête de mort crachant un immonde serpent... Rien qu'en la regardant j'eus des frissons. Cette fois ce fut à mon tour de poser une main sur la rambarde de pierre pour me soutenir. Mon corps était tendu comme un arc et tressaillait légèrement. Le serpentard était finalement passé de ce côté là... La tête pleine, je m'appuyais le front contre la pierre fraîche de la balustrade.
Quand je me sentis plus détendue je relevais la tête sans pour autant regarder Scorpius.

- Et donc? Je suppose que tu fais partis du "mauvais" camp maintenant? Que je devrais rompre tout contact avec toi parce que tu serais susceptible de me faire du mal?

C'était peut-être injuste, mais j'étais en colère contre lui. Moi qui pensais pourtant que jamais il n'accepterait de se faire enrôler dans cette bande d'ignobles individus... J'avais presque l'impression d'être trahie. Un mot un peu violent qui reflétait pourtant assez bien ce que je ressentais.
Plus touchée que je ne devrais par cette dernière révélation je me refusais de le regarder. Parce que je savais pertinemment que j'allais fondre et me laisser faire. Ce qui ne devait pas se produire : s'était à lui de me refaire ses preuves.
Revenir en haut Aller en bas
Hey, moi c'est
Scorpius D. Malfoy !

Mais des fois on m'appelle
    Prince des Serpentard

avatar



√ Mes messages : 5224


Qui es-tu ?
Sang: Pur
Patronus: Fouine argentée
What\'s in your pocket ?:

Posté le Dim 12 Déc - 21:41

Daphné avait promis de ne pas s’énerver et durant mon récit, elle n’avait rien dit. Elle était restée silencieuse jusqu’à ce que je lui montre la marque des ténèbres qu’on m’avait tatoué sans mon accord, ni même mon avis. D’ailleurs, lorsqu’elle la vit, je pus lire le choc de sa vie se dessiner sur son visage.

« C’est pas vrai ! »

Hélas, si. Même moi je donnerais cher pour que ce soit un simple cauchemar. A chaque fois que j’allais me coucher, je priais pour que ma marque disparaisse lors de mon réveil.
Je remis la manche de ma chemise correctement. Je n’avais pas envie qu’un autre élève la voit, et surtout, quand moi je la voyais, ça m’énervait. J’étais à la limite d’aller toquer à la porte du timbré de concierge pour qu’il la retire avec sa brosse métallique. Chose que je ne ferais pas car je n’avais pas envie de mourir dans d’atroces souffrances et vidé de mon sang.
Daphné se tenait contre la rambarde. Je comprenais tout à fait sa réaction. Moi j’avais eu le choc bien plus tard que le moment où Black me l’avait faite.
Je la laissais reprendre ses esprits. Je fixais devant moi, le paysage qui me paraissait plus que fade. Comme si on l’avait tinté de gris alors que d’habitude je le trouvais magnifique.

« Et donc ? Je suppose que tu fais partis du "mauvais" camp maintenant ? Que je devrais rompre tout contact avec toi parce que tu serais susceptible de me faire du mal ? »

Je la regardais surpris. Je m’attendais à tout sauf à cet extrême.
Elle refusait de me regarder. J’en étais blessé. Moi qui m’attendais à son soutien face à ça. Je pensais qu’elle aurait au moins compris que je n’avais jamais réellement voulu rejoindre les mangemorts. D’ailleurs, je ne le voulais surtout pas.

« Non ! Plutôt sauter du haut de cette tour que de te faire ça. »

Le pire, c’était que j’étais sérieux. J’étais près à sauter ou même à m’enchainer jusqu’à la fin de tout ça dans les cachots les plus éloignés si je venais à apprendre que dans un futur proche je ferais du mal à Daphné.
Je me tournais vers elle, qui s’obstinait à regarder ailleurs que dans ma direction. Je me mordis la lèvre inférieure et baissais légèrement la tête. Finalement, je posais ma main sur sa joue et lui tournais la tête vers moi, doucement, craignant de rencontrer la moindre résistance.

« Daphné… J’ai jamais voulu les rejoindre. C’était soit je les rejoignais, soit ils s’en prenaient à toi pour m’avoir au final. S’il y a bien une chose que je déteste, c’est qu’on prenne à ma place et aussi parce que je… »

Scorpius, tu frôles le ridicule là !

« Parce que je t’aime ! Aussi fou que cela puisse te paraitre. Même moi je trouve que c’est un truc de dingue et pourtant j’en pense pas moins ! »

Ca y est, c’était dit. Côté positif ? Ca fait deux poids de moins. Même si le fait d’aimer Daphné n’était pas la pire chose qui me soit arrivé. En fait, c’était même la meilleure des choses.

« Je compte utiliser mon statue de mangemort pour en apprendre plus sur ton bracelet. Tu te souviens, je t’ai promis de t’aider. Et si devenir un mangemort est la seule façon pour que j’y arrive, alors tant pis. »

Et de toute façon, notez que, c’était trop tard pour reculer !

♀ -------------------------------------------------------------------- ♂




I am the Prince of Slytherin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hey, moi c'est
Invité !

Mais des fois on m'appelle Invité
avatar





Posté le Jeu 16 Déc - 19:37

- Non ! Plutôt sauter du haut de cette tour que de te faire ça.

Sa voix vibrait de sincérité. Je faillis avoir le réflexe de me tourner vers lui mais me retins au dernier moment. J'avais besoin de réfléchir. Je pressentais que, si j'étais blessée maintenant, je ne lui en tiendrais pas vraiment rigueur plus tard. Il fallait simplement que je me calme. Ce qui ce fit instantanément lorsqu'il posa sa main sur ma joue, me faisant délicatement tourner la tête. Déjà attendrie, je me laissais faire.

- Daphné… J’ai jamais voulu les rejoindre. C’était soit je les rejoignais, soit ils s’en prenaient à toi pour m’avoir au final. S’il y a bien une chose que je déteste, c’est qu’on prenne à ma place et aussi parce que je…

J'ouvrais de grands yeux. Le serpentard allait vraiment...?

- Parce que je t’aime ! Aussi fou que cela puisse te paraitre. Même moi je trouve que c’est un truc de dingue et pourtant j’en pense pas moins !

Oui, il l'avait bien dit! Je n'en revenais pas. Même si j'admettais volontiers que Scorpius était bien plus humain qu'il le laissait paraître, jamais je n'aurait cru l'entendre dire ça. Je restais muette de stupeur, tétanisée, encore plus que lors de sa précédente révélation. C'était, pour le coup, un moment riche en émotions! D'ailleurs il allait peut-être falloir que je passe à l'infirmerie histoire de savoir si mon coeur allait tenir le coup x)

- Je compte utiliser mon statut de mangemort pour en apprendre plus sur ton bracelet. Tu te souviens, je t’ai promis de t’aider. Et si devenir un mangemort est la seule façon pour que j’y arrive, alors tant pis.

Ah, le sens du sacrifice. Je soupirais, retrouvant le contrôle de mon corps qui me suppliait en silence d'arrêter d'avoir des sautes d'humeurs aussi extrêmes, et ouvrais les lèvres pour répondre :

- Scorpius, je ne veux pas que tu le fasses uniquement pour ça, même si je pense bien que ce n'est pas par choix que tu t'es fais... recruter chez les Mangemorts (je ne pus retenir une petit grimace). Enfin, je reconnais que ça m'aiderais bien mais si jamais tu sens que ça pourrait t'attirer des ennuis tu laisses tomber d'accord?

Avec le recul je me rendis compte que ma réaction avait été excessive. Bien évidemment que le jeune héritier n'était pas aller voir Black avec un sourire au lèvres et une phrase du genre "Salut Marvy'! Ça te dirait de m'apposer la marque?". C'est simplement que... c'était dur à avaler. Pour moi Scorpius était un neutre intouchable. La Suisse. Comme quoi, tout pouvait arriver.
J'esquissais enfin un sourire et me blottis dans les bras du blond pour lui montrer que la crise était passée.

- Dis-moi, ça t'a fait mal?

J'avais chuchoté, tout en lui attrapant le poignet et dévoilant son avant bras. Fascinée et répugnée à la fois, je me mis à la caresser doucement, détaillant le moindre de ses traits... Non définitivement elle n'allait pas du tout à Scorpius. Et puis les Mangemorts auraient pu faire preuve d'un peu d'innovation. Je sais pas moi, une jolie licorne, un phoenix.. Même si, je devais bien l'avouer, c'est symboles ne correspondaient pas du tout à leur ordre de magie noire.
Lassée, je retirais sa manche sur l'affreux tatouage et captura son regard argenté dans le mien.

- Désolée pour tout à l'heure. Je laissai un instant de silence avant de reprendre, Crois-moi tu ne vas pas te débarrasser de moi facilement.

Et je lui souris avant de l'embrasser tendrement.
Revenir en haut Aller en bas
Hey, moi c'est
Scorpius D. Malfoy !

Mais des fois on m'appelle
    Prince des Serpentard

avatar



√ Mes messages : 5224


Qui es-tu ?
Sang: Pur
Patronus: Fouine argentée
What\'s in your pocket ?:

Posté le Dim 19 Déc - 18:21

Daphné ne me montra aucune résistance. C’était déjà un bon début. Maintenant, rien ne me disait que ça allait bien se passer jusqu’au bout. Ca pouvait partir en cacahuète à n’importe quel moment.
Pour ce qui était de la ‘mission’ que je m’étais fixé : c'est-à-dire me servir de mon statut de mangemort pour découvrir ce qu’il en était de ce bracelet ; cela fit soupirer Daphné. Ouais il avait de quoi soupirer. Cependant, j’étais plus que sérieux.

« Scorpius, je ne veux pas que tu le fasses uniquement pour ça, même si je pense bien que ce n’est pas par choix que tu t’es fais… recruter chez les Mangemorts. Enfin, je reconnais que ça m’aiderais bien mais si jamais tu sens que ça pourrait t’attirer des ennuis tu laisses tomber d’accord ? »

Oui… Mais… Bon… Je soupirais. Je n’avais pas trop le choix. Je pouvais en faire qu’à ma tête, comme je le faisais toujours, mais il s’agissait du bracelet de Daphné et je n’étais pas mêlé à ça (enfin presque).

« D’accord… »

Que pouvais-je dire d’autre après tout ?
Je l’entourais de mes bras et posais sa tête sur la sienne. Nous restâmes ainsi quelques secondes jusqu’à ce qu’elle me demande si ça m’avait fait mal lorsqu’on m’avait apposé la marque. Tout en me demandant cela, elle attrapait mon poignet et dénuda mon avant bras. Je la laissais faire sans rien dire.

« Oui. »

Quoi ? Autant avouer non ? Ca m’avait fait un mal de chien, mais j’avais serré les dents et rien dis. Il avait été hors de question pour moi de montrer que je souffrais à Black. Ce type, je m’étais juré de lui démolir la tête dès que l’occasion se présenterait.
Finalement, Daphné remit ma manche correctement.

« Désolée pour tout à l’heure. Crois moi tu ne vas pas te débarrasser de moi facilement. »

Lorsqu’elle m’embrassa, je ne pus m’empêcher de sourire.

« Et je ne compte pas me débarrasser de toi. »

Je l’embrassais, heureux que cela se soit passé mieux que prévu. Franchement, je m’attendais à des crises d’hystéries etc… Mais au lieu de ça… Elle… bon, elle l’avait mal pris, certes, mais c’était mieux ainsi.
Je me sentais soulagé. Certes, le concierge était au courant, mais ça ne m’avait pas soulagé pour autant. Enfin, si un peu, mais pas tant que ça. Je me rendais compte que c’était à Daphné que je devais en parler.

♀ -------------------------------------------------------------------- ♂




I am the Prince of Slytherin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hey, moi c'est
Invité !

Mais des fois on m'appelle Invité
avatar





Posté le Lun 20 Déc - 19:13

- Oui.

A cette réponse j'éprouvais une envie de meurtre. Cette ignoble Black avait osé toucher à mon blond préféré? Très bien, mais il n'avait pas intérêt à me croiser dans une ruelle sombre... Même si l'inverse devait être sûrement valable --'

- Et je ne compte pas me débarrasser de toi.

Heureusement! De toute façon comme je lui avais dit précédemment il aurait eu du mal! Un sourire apparu sur son visage que je trouvais si beau. Ce sourire là n'était pas forcé, ni une pâle imitation de celui qu'il avait habituellement, c'était une vraie preuve de joie. A son tour il m'embrassa. En réfléchissant ça aurait pu être pire. Je n'avais (presque pas) piqué de crise. Bon le fait qu'il soit devenu Mangemort ne m'était pas non plus agréable, et c'était un fait auquel je ne m'habituerais sûrement jamais, mais ce n'était pas une raison pour que je détruise ce qui s'était construit entre nous deux.

Je savourais les quelques minutes (qui se faisaient rare ces derniers temps) que je passais avec Scorpius, simplement heureuse de sa présence. Puis une bouffée de nostalgie me saisit quand mes pensées dérivèrent sur ma mère et inévitablement sur mon père.
Hésitante je me retournais vers le serpentard. Après tout je lui avais demander de "veiller" sur mon bracelet. Il restait toujours en ma possession et j'avais donc toujours le droit de le regarder.

- Scorpius, est-ce que je... je me mordis la lèvre inférieure (bon sang il allait vraiment falloir que j'arrête avec ce tic!) avant de continuer, est-ce que je pourrais voir mon bracelet? Je l'ai porté très longtemps et je crois qu'il me manque un peu.

J'avais beau savoir que c'était un cadeau empoisonné c'était la seule chose que je tenais de mon père. Et puis je ne voulais pas commettre un crime! Simplement je ressentais comme un manque avec l'absence du métal poli sur ma peau.
Je regardais le beau blond acquiescer après un moment de réflexion avant de finalement sortir le bijou de sa poche. Reconnaissante je le cueillais dans la paume de ma main savourant son contact froid qui se réchauffait petit à petit. Comme je l'avais fait un millier de fois, je passais un doigt sur la phrase gravée d'un côté en la lisant machinalement.
Pendant une bonne minute je restais là à le contempler. Il ne se passait rien, si ce n'était que je devais vraiment avoir l'air étrange à fixer d'un air aussi béat un joli bout de métal. Puis une sensation désagréablement familière me saisit : une décharge électrique m'engourdit le bras, partant de ma main jusqu'à atteindre le reste de mon corps. Effarée je regardais Scorpius avec de grands yeux avant de tomber par terre saisie de tremblements. Mince, ça me rappelais une scène déjà vue ça...
Revenir en haut Aller en bas
Hey, moi c'est
Scorpius D. Malfoy !

Mais des fois on m'appelle
    Prince des Serpentard

avatar



√ Mes messages : 5224


Qui es-tu ?
Sang: Pur
Patronus: Fouine argentée
What\'s in your pocket ?:

Posté le Mar 21 Déc - 20:16

Le temps me sembla ralentir un instant. En ce moment, je la voyais de moins en moins à cause des cours. Les profs nous bombardaient d’examen avec les vacances qui arrivait à grand pas. C’était chiant, mais bon, ainsi allait la vie et ce n’était pas prêt de changer.
Au bout d’un moment, Daphné recula de quelques pas et me lança un regard hésitant. Tout du moins, c’était ce que je lisais dans ses yeux. Je ne pouvais pas vraiment dire que je m’attendais au pire car je pensais sincèrement quasiment avoir tout vu. J’attendis donc qu’elle me dise ce qu’elle avait à me dire avant de faire quoi que ce soit.

« Scorpius, est-ce que je… est-ce que je pourrais voir mon bracelet ? Je l’ai porté très longtemps et je crois qu’il me manque un peu. »

Hum… Bonne question. Est-ce qu’elle pouvait ? Bien sur qu’elle pouvait. Après tout, c’était son bracelet. Qui étais-je pour le lui refusé ? Bon, okay, à part son copain ? Rien d’autre. Certes, elle me l’avait confié, mais elle pouvait aussi le reprendre quand elle le voulait.
J’acquiesçais donc et sortis le bracelet de ma poche où je l’avais remis quelques instants plus tôt. Je le déposais dans sa main tendue.
Je la regardais contempler ce dernier souvenir de son père. Oui parce que même si c’était un cadeau empoisonné, c’était le dernier souvenir qu’elle avait de lui. Je pensais que j’agirais sans aucun doute de la même manière si j’étais à sa place.
Avant que je ne me rende compte de quoi que ce soit, je retrouvais Daphné à terre entrain de trembler. Ca me rappelait la première fois que je l’avais vu. Mais je ne m’attardais pas sur ce souvenir. Je m’accroupis à côté d’elle et retirais le bracelet des mains de Daphné. C’était fou comme ce truc insignifiant était dangereux ! Bientôt, porter un tee-shirt allait être mortel.

« Hey, ça va ? » lui demandais-je une fois que ses tremblements furent passés.

Post-it n°1 : Ne plus donner le bracelet à Daphné, même quand elle se mort la lèvre et que ça te fait tourner la tête !
Je l’aidais à s’assoir et replaçais une mèche de cheveux à sa place.

♀ -------------------------------------------------------------------- ♂




I am the Prince of Slytherin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hey, moi c'est
Invité !

Mais des fois on m'appelle Invité
avatar





Posté le Jeu 23 Déc - 15:05

Heureusement Scorpius réagit presque instantanément (ce qui était plutôt bizarre de se réjouir qu'il soit habitué à ces sortes de crises...). Alors que je gisais par terre à essayer d'une façon pitoyable de contrôler mes tremblements il m'arracha le bracelet. Très vite je repris mon souffle et mes esprits et me redressais vers le beau blond.

- Hey, ça va ?

Etrangement... oui ça allait. Rien avoir avec la première fois que ça m'était arrivé. Je ne me sentais pas faible ou mal en point. C'était comme s'il ne s'était rien passé. Je fronçais légèrement les sourcils, étonnée de voir que j'étais même mieux qu'avant que je ne saisisse le bracelet. Non vraiment, ça devenait de plus en plus bizarre. Scorpius me ramena sur terre en repoussant une de mes mèches sombres tombée devant mon visage. Je plantais alors mon regard dans le sien, indifférente au fait d'être toujours assise sur le sol froid.

- Oui, ça va. Et j'ai même l'impression d'être plus en forme que tout à l'heure.

A croire que le bijou en argent m'avait, je ne savais pas, comme transféré de l'énergie ou quelque chose dans ce genre là. Je n'étais plus du tout fatiguée et même un minuscule bleu que je m'étais fais sur l'avant bras hier soir avait disparu.

- Je ne comprends pas, c'est comme si cette fois le bracelet avait été... bénéfique?

Apparemment le serpentard était sceptique, en tout cas si je me fiais à son air incrédule quand il me fixait comme si j'étais devenue folle. Bon OK, ça devait vraiment paraître louche, mais c'était exactement ce que je ressentais.
D'un bond je me relevais, éprouvant le furieux besoin de bouger, de dépenser le trop plein d'énergie que j'avais en moi. Je me sentais surexcitée, en proie à un féroce désir de courir ou de...
Je me rendis compte que je faisais les cent pas autour du blondinet qui s'était relevé, et qui me regardait d'un air interdis. Je me stoppais devant lui, un peu gênée en me rendant compte que je devais sembler ridicule à m'agiter ainsi...
Revenir en haut Aller en bas
Hey, moi c'est
Scorpius D. Malfoy !

Mais des fois on m'appelle
    Prince des Serpentard

avatar



√ Mes messages : 5224


Qui es-tu ?
Sang: Pur
Patronus: Fouine argentée
What\'s in your pocket ?:

Posté le Jeu 23 Déc - 18:16

« Oui, ça va. Et j’ai même l’impression d’être plus en forme que tout à l’heure. »

Cool… Euh… QUOI ?

« Je ne comprends pas, c’est comme si cette fois le bracelet avait été… bénéfique ? »

Ouais… Bah là on était deux à pas comprendre. Comment est-ce que ce bracelet pourrait être bénéfique ?! Ca la laissait sur le carreau et après POUF ! la pêche. Non mais on vit dans un monde complètement à l’envers. C’était à la limite du masochisme là.
Enfin bref, toujours était-il que j’étais un peu sceptique. Après ce que j’avais appris sur ce bracelet, il était hors de question pour moi de penser que l’avoir c’était une bonne chose. Sauf s’il agissait en fonction de son proprio. Là, ça changeait toute la donne. Il allait falloir que je me renseigne. Je pensais pouvoir tirer les vers du nez à Black.

Daphné s’était relevée d’un bond. Je me redressais et la regardais amusé. Elle tournait en rond autour de moi. Quand elle se rendit compte que je la fixais, elle s’arrêta. Je m’avançais vers elle et lui collais un bisou sur le front.

« C’est mignon. Mais je reste sceptique et c’est mon droit ! »

Et personne ne me ferait changer d’avis. Trop têtu pour ça.
Je regardais un peu le paysage avant de reporter mon attention sur Daphné. Finalement, je lui tendis la main et déclarais :

« On va faire un tour ? Où tu veux ! »

[désolé, c'est nul]

♀ -------------------------------------------------------------------- ♂




I am the Prince of Slytherin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hey, moi c'est
Invité !

Mais des fois on m'appelle Invité
avatar





Posté le Mer 19 Jan - 17:02

- C’est mignon. Mais je reste sceptique et c’est mon droit !

Le bracelet me perturbait réellement, néanmoins ce n'était pas une raison pour me transformer en une pile électrique façon Taz le diable de Tasmanie (quand j'étais petite j'adorais les dessins animés moldus)... Aussi me je m'arrêtais immédiatement de m'agiter lorsque Scorpius appuya ses lèvres contre mon front. Il fallait que je sois plus attentive: il avait déjà ses propres soucis, inutile de lui en rajouter.
Histoire de lui montrer que tout allait pour le mieux dans le meilleur du monde je lui fis mon plus beau sourire, qui s'élargit encore lorsqu'il me proposa de changer de lieu. Mais même si je pouvais décider, je n'avais absolument aucune idée de l'endroit j'avais envie d'aller. Un coin tranquille? Peut-être, mais même si j'adorais le serpentard je voulais plutôt avoir de la compagnie. Cela m'éviterait de penser à la révélation colossale qu'il m'avait faite et me permettrais de me changer les idées. Ayant finalement fixé mon choix je lui répondis d'un ton presque enjoué :

- Le Hall? Avec un peu de chance on croisera le pot de peinture ambulant et je pourrais lui lancer deux ou trois aguamenti dans son masque... euh maquillage pour passer le temps...

Je ne plaisantais qu'à moitié. Même si je n'avais pas vraiment de raison pour être énervée, je ressentais une pointe d'agacement qui ne demandait qu'à sortir, comme une vibration dans la poitrine qui ne se serait apaiser que lorsque j'aurais passé mes nerfs sur quelqu'un... et tout le monde savait que cette verte était ma cible préférée (ce qu'elle me rendait assez bien d'ailleurs).
En chassant cette étrange irritation, j'enlaçais les doigts du blond dans les miens et l'attirais à ma suite. Parvenus devant l'escalier je l'arrêtais. Partir, d'accord, mais pas sans un véritable baiser avant...

Doucement, je le repoussais contre le mur de pierre, avant de me coller à lui et de passer mes mains sous sa chemise qui dessinait parfaitement ses abdos à croquer et entrepris de caresser son dos. Puis lentement, afin de le titiller, j'apposais mes lèvres contre la peau tendre de son cou, en remontant, toujours à force de baiser, jusqu'à sa bouche étirée en un sourire malicieux. Lorsque enfin j'y parvins je me mis à l'embrasser, d'abord tendrement, puis de plus en plus langoureusement. Je me sentis frissonner sous ses caresses et frémir à chaque fois que nos langues se frôlaient. Je fis remonter ma main jusqu'à sa cravate que je défis d'un geste fluide, comme si j'avais fait ça toute ma vie (ce qui, je vous rassure, n'était pas non plus le cas), et laissais tomber le bout de tissu rayé par-terre. Puis je m'attaquais aux boutons de sa chemise, les défaisant un à un sans qu'il fasse un geste pour m'arrêter. Je parcourus le torse musclé que l'ouverture laissait entrevoir, me régalant de sa chaleur. J'intensifiais la pression de mon corps contre le sien, capturant toujours ses lèvres, laissant nos souffles s'entremêler et devenir de plus en plus erratiques.


Dernière édition par Daphné Delacour le Dim 23 Jan - 14:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Hey, moi c'est
Scorpius D. Malfoy !

Mais des fois on m'appelle
    Prince des Serpentard

avatar



√ Mes messages : 5224


Qui es-tu ?
Sang: Pur
Patronus: Fouine argentée
What\'s in your pocket ?:

Posté le Jeu 20 Jan - 21:12

- Le Hall ? Avec un peu de chance on croisera le pot de peinture ambulant et je pourrais lui lancer deux ou trois aguamenti dans son masque… euh maquillage pour passer le temps…

Je ne pus m’empêcher de lâcher un petit rire. Ca faisait un moment que je n’avais pas croisé Wilhelmina et son fameux maquillage. Bien que je devais avouer que son maquillage était digne d’un masque de carnaval. Enfin, elle était ainsi depuis que je la connaissais… Quoi que lors de notre première année, elle se contentait de mascara et de rouge à lèvres. Maintenant, elle dévalisait les magasins de cosmétiques à la moindre occasion.

- C’est une excellente idée. Et puis, ça fait une paye que je ne l’ai pas vu.

La dernière fois, cela remontait à deux mois lorsque j’avais fait un exposer avec Zora. Elle était venue pour savoir si Miss Delater comptait me monopoliser toute la soirée. La pauvre était repartie avec un air dépité quand je lui avais balancé que j’avais d’autre projet pour la soirée et que par conséquent, je n’allais pas être dans la salle commune. C’était une fois débarrassée d’elle que Zora et moi avions pu continuer tranquillement notre exposé. Exposé que nous avions brillamment réussi d’ailleurs. Pour un exposé sur le monstre du Loch Ness, nous avions plutôt bien gérer.
Enfin, là n’était pas la question.

Daphné prit la main que je lui offrais et entrelaça ses doigts avec les miens. J’étais plutôt d’avis pour qu’on se rende immédiatement dans le Hall d’entrée car Wilhelmina avec son visage mouillé et son maquillage dégoulinant était vraiment un spectacle unique en son genre ! Mais il semblerait que Daphné avait une autre idée en tête avant le spectacle qui allait amuser toute la galerie. Elle me fit reculer jusqu’au mur et se colla à moi. Le contact de ses mains contre ma peau me fit frissonner. Mes mains vinrent se poser sur ses fines hanches. Je ne pus empêcher mes yeux de se fermer lorsque Daphné posa ses lèvres contre la peau de mon cou. Mes mains vinrent se faufiler sous son haut, caressant la peau de son dos et de son ventre. Alors que ses lèvres remontaient vers les miennes, un sourire bien à moi apparut sur mes lèvres. Autant dire que j’adorais la tournure que prenaient les choses.
Ma cravate ne dura pas longtemps nouée autour de mon cou et vint balayer le sol. Prolongeant le baiser, je fis pivoter Daphné contre le mur, échangeant nos places. Je me trouvais les boutons de ma chemise ouverte, les mains de Miss Pipelette contre ma peau. Mes mains quand à elles, remontaient de plus en plus haut le long de son ventre plat.
Mes envies envers Daphné grimpaient de plus en plus haut à chaque fois que nous nous livrions à ce genre d’activité. J’en avais presque oublié Pot de peinture.

- Je te veux… soufflais-je à son oreille.

♀ -------------------------------------------------------------------- ♂




I am the Prince of Slytherin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hey, moi c'est
Invité !

Mais des fois on m'appelle Invité
avatar





Posté le Mar 15 Fév - 17:10

J'avais complètement oublié ce que nous avions décidé quelques instants auparavant, et pour être honnête je m'en foutais royalement. La seule chose qui m'importait était ses mains qui parcouraient mes courbes. Ses caresses étaient délicieusement intolérables, comme si un feu brûlant mais réconfortant surgissait à chaque fois que nos peau étaient en contact.
Incapable de m'arrêter, je lui enlevais le reste de sa chemise prestement : cela faisait trop longtemps que j'avais attendu. Et le fait de sentir son murmure me chatouiller le creux de l'oreille ne fit qu'amplifier mon désir.

- Je te veux…

En réponse je me collais davantage à lui, tout en continuant à l'embrasser. Les sensations explosaient dans ma tête et une exquise vibration envahit mon corps. J'avais l'impression qu'un disque irradiant de chaleur était coincé entre nous, faisant augmenter nos température ainsi que notre pulsion. J'adorais ça.
Pourtant je mis fin au baiser. Je désirais ardemment Scorpius, mais dans un autre endroit que la tour d'astronomie (bien que le panorama soit très romantique) était préférable pour... laisser libre court à nos envies. Presque haletante je relevais les yeux.

- Et si, on allait ailleurs? Pas dans le Grand Hall, mais plutôt, je sais pas, dans la salle où on était allé l'autre soir? En fermant la porte à clef on ne devrait pas être dérangés,
fis-je avec un petit sourire en repensant à la dernière fois où nous nous étions retrouvés dans cette situation.

Je ramassais la chemise immaculée du blondinet avant de la lui donner afin qu'il se rhabille avant d'attraper froid et l'aidais à rattacher ses boutons tout en luttant contre l'envie contraire de lui défaire entièrement... Une fois parvenue au dernier je regardais le serpentard avec de grands yeux innocents, dans l'espoir qu'il accepte ma proposition (un petit aperçu de mon état intérieur? "Oui? Oui, dis moi ouiiiii!" ).
A présent consciente des courant d'air frais qui nous enveloppaient j'enroulais mes bras autour de moi, regrettant la chaleur des instants précédents.
Revenir en haut Aller en bas
Hey, moi c'est
Scorpius D. Malfoy !

Mais des fois on m'appelle
    Prince des Serpentard

avatar



√ Mes messages : 5224


Qui es-tu ?
Sang: Pur
Patronus: Fouine argentée
What\'s in your pocket ?:

Posté le Mer 16 Fév - 22:37

Pour toute réponse à mon murmure, Daphné se colla un peu plus à moi. Mes mains, qui se trouvaient toujours sous son haut, passèrent dans son dos. Le contact de sa peau et la mienne était chaud. Elle aurait pu être glacée, mon cerveau la définissait comme étant à une température plus élevée que la moyenne.

« Et si, on allait ailleurs ? Pas dans le Grand Hall, mais plutôt, je sais pas, dans la salle où on était allé l’autre soir ? En fermant la porte à clef on ne devrait pas être dérangés. »

Tiens ? C’était surprenant qu’elle me reparle de ce soir là. Surtout que la soirée était partie en sucette. Enfin, elle avait tout de même mieux terminé que prévu. Mais bon, il était inutile de reparler de ça surtout maintenant. Ce n’était guère le moment.
Avant que je ne puisse répondre, elle se baissa pour ramasser ma chemise qui s’était retrouvée au sol. Je la lui pris lorsqu’elle me la tendit. Je devais avouer que la température avait de nouveau baissé, mais plus pour longtemps, j’en étais persuadé. Je l’enfilais et commençais à la boutonner. Daphné m’aida à le faire. A deux, ça allait toujours plus vite que tout seul, même si je savais boutonner mes chemises.

Le regard que la Serdaigle me lança juste après me fit sourire. Je déposais un baiser sur ses lèvres avant de répondre :

« Ca me va. »

Que pouvais-je répondre d’autre que oui ? Il faudrait être fou pour répondre non. Et puis, cette salle était très bien, surtout si on lui lançait un sort pour que personne ne puisse l’ouvrir.
J’attrapais ma cravate que je nouais à peine autour de mon cou. Je détestais ce machin là, mais étant donné qu’il faisait parti de l’uniforme, j’étais obligé de l’avoir sur moi.
Pour ce qui était de ma robe de sorcier, je la posais sur les épaules de Daphné. Bizarrement, ça ne me choquait pas de la voir se promener avec le blason Serpentard au lieu de celui des Serdaigles. Je lui pris par la suite la main, entrelaçant mes doigts avec les siens. Je ne pouvais m’empêcher de caresser le dos de sa main avec mon pouce.
La tour d’Astronomie ne m’avait jamais parut aussi longue à descendre qu’en ce moment. Ce fut un véritable soulagement de descendre la dernière marche de cette tour.
Pour tout avouer, nous marchions d’une allure régulière en direction des cachots qui se trouvaient tout de même à pas mal de minutes étant donné qu’il fallait descendre tout le château.

♀ -------------------------------------------------------------------- ♂




I am the Prince of Slytherin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hey, moi c'est
Contenu sponsorisé !

Mais des fois on m'appelle





Posté le

Revenir en haut Aller en bas
 

Parce qu'il faut bien en parler à quelqu'un... [Daphné

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Faut bien trouver une occupation... [ PV : Patte d'Hiver ]
» Parce qu'il faut bien trouver une distraction (Elvir)
» [Sept. 2000]Parce qu'il faut bien qu'être préfets ait ses avantages [Ara]
» Buenevo, "Tony" Green. Parce qu'il faut bien vivre. (Attente de validation.)
» Parce qu'il faut bien trouver un truc à faire. (PV Yui)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Endless Hope ; L'Espoir Infini ::  :: ~> FLOOD :: Anciens RPs-