Endless Hope ; L'Espoir Infini



Bienvenue sur Endless-Hope !
22 ans après la mort du grand Lord Voldemort, son successeur est prêt à prendre la relève !
Quel rôle jouerez vous dans cette nouvelle guerre ?
Rejoignez nous !



 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Jeu de séduction malsaine pv Esteban

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Les acteursEt leur histoire
Hey, moi c'est
Madison Macnair !

Mais des fois on m'appelle
avatar



√ Mes messages : 19


Qui es-tu ?
Sang:
Patronus:
What\'s in your pocket ?:

Posté le Jeu 23 Oct - 10:17

Depuis quelques jours, je n’avais plus de nouvelles de Tom. Le maître devait l’avoir envoyé en mission, mais ne pas savoir où, ni quand est-ce qu’il reviendrait me rendait nerveuse. Je savais bien que c’était les risques du « métier » quand on s’engageait chez les mangemorts, mais quand on était amoureux, on s’en faisait toujours beaucoup pour l’être aimé, même si nous évitions que trop montrer notre attachement. Bien sur, tout le monde savait, il était impossible que cela en soit autrement, mais quand nous étions entourés, nous restions à notre place afin de ne pas trop porter les regards sur nous. Je ne pouvais pas aller jusqu’à dire que Tom et moi tenions à notre intimité parce que nous n’en avions clairement pas, ou alors, à la sauvette. C’était un peu malsain, mais nous n’avions pas le choix. Je n’avais pas d’autre choix que d’attendre qu’il revienne, qu’il m’envoie une lettre avec potentiellement une rencontre. En fait, cette relation me rendait dingue dans tous les sens du terme.

Il était plus de minuit lorsque je me décidais à rentrer dans la salle commune. A cette heure-ci, il ne devait y avoir personne, ou très peu de monde. De toute façon, je m’en moquais, là où je voulais aller c’était dans mon dortoir pour m’affaler dans mon lit et essayer de dormir pendant les quelques heures de sommeil qu’il me restait. Sauf que c’est dans les moments où on souhaite le plus dormir que Morphée vous ignorait royalement. D’ailleurs, c’était ce que je sentais qui allait se passer parce qu’au fur et à mesure que je m’approchais de ma salle commune, le sommeil s’envolait. Enfin, j’avais encore un peu de route étant donné qu’elle se trouvait au fin fond des cachots et que je venais à peine d’en franchir la porte. J’avais esquivé les profs qui passaient par-là et qui faisaient leur dernière ronde. Comment ils faisaient pour être frais et dispos en se couchant à des heures pas possibles, le lendemain matin ? Je n’en avais aucune idée. Ou alors, le prof de potion filait des stimulants.

Cela pourrait être marrant de s’introduire dans sa réserve pour voir un peu ce qu’il concoctait en dehors des potions stupides qu’on nous faisait faire en cours. Du coup, à cette idée, j’eus une furieuse envie de m’y rendre. Toute seule, j’avais attisé ma curiosité. Un rictus se dessina sur mes lèvres et je changeais aussitôt de direction. A cette heure-ci, ou le prof de potion était entrain de faire sa ronde quelque part dans le château, ou il dormait dans ses appartements. Donc, pas de raison qu’il ne soit dans le coin. L.’excitation me gagnait au fur et à mesure que j’avançais vers la réserve. Si jamais je me faisais prendre, je risquais gros, mais je m’en moquais complètement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hey, moi c'est
Esteban Phantomhive !

Mais des fois on m'appelle
    le diable au corps

avatar



√ Mes messages : 70


Qui es-tu ?
Sang: Pur
Patronus: Cobra Royal
What\'s in your pocket ?:

Posté le Jeu 23 Oct - 20:16

J'inspirais profondément. Ah, le silence de la nuit, je crois que je ne m'en lasserai jamais. Oui il était tard mais ça arrivait régulièrement que je sorte du château la nuit pour aller prendre l'air. Certes, je sortais aussi pour aller fumer une cigarette magique mais ce n'est pas important. Evidemment, il était interdit de fumer dans l'enceinte de Poudlard, et c'est pour ça que je ne le faisais jamais en journée. D'un autre côté, le règlement m'importe peu, je n'ai simplement pas envie de devenir accroc ou de sentir mauvais avec des dents noires. C'était occasionnel, pour le plaisir, ou pour m'éclater le cerveau en soirée. Mais ça c'est encore une autre histoire.

Bref, après avoir glisser ma baguette dans ma robe de sorcier, je repartis vers le château. A vrai dire, je n'avais pas sommeil et ne me pressais donc pas pour rejoindre ma salle commune. Les couloirs étaient vides et silencieux, à part un prof de temps en temps ou un prefet en chef, je ne risquais de croiser personne d'autre. Je n'étais pas loin de la salle commune de Serpentard lorsque j'entendis des pas légers dans le couloir. C'était si subtil que c'était forcément les pas de quelqu'un qui cherche à ne pas être entendu. Ma curiosité piquée au vif, je partis vers le bruit et aperçue des cheveux longs se déplacer. Ah, que peut bien faire une fille à cette heure dans les couloirs ? Elle se dirigeait vers la salle des potions alors je suivis et attendis qu'elle entre pour en faire de même. Ah, c'était Madisson Macnair. Une serpentard. Bon, ça va, ce n'est pas une fouine de Serdaigle ou un idiot de Gryffondor qui viendrait voler des trucs ici.

- Macnair, tu semble bien couche-tard, que viens-tu faire ici ?

Je n'avais pas spécialement parler doucement, ni même hurler hein, mais c'était un ton normal, neutre. En réalité, j'étais vraiment curieux de connaitre la raison de sa présence ici.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hey, moi c'est
Madison Macnair !

Mais des fois on m'appelle
avatar



√ Mes messages : 19


Qui es-tu ?
Sang:
Patronus:
What\'s in your pocket ?:

Posté le Lun 3 Nov - 22:00

Il fallait vraiment être tordu pour oser croire que les profs prenaient une potion énergisante pour tenir le coup pendant l’année scolaire. Quoi que… C’était peut-être pour ça que certains profs étaient sur les nerfs ! Ca expliquerait beaucoup de chose. Sauf que maintenant que je m’étais mise cette idée dans la tête, il fallait à tout prix que je vérifie si ce qui était à l’origine une élucubration de mon esprit farfelue était vrai. Si on ne vérifiait pas, on ne saurait pas ! Après tout, les moldus avaient des boissons énergisantes, pourquoi est-ce que nous, les sorciers, avec toutes nos capacités magiques, on aurait pas de potions du même style ? J’vous l’demande !

Du coup, au lieu de me rendre dans ma salle commune, qui était quand même mon but principal, je bifurquais en direction de la réserve qui se trouvait non loin de la salle de cours. Si je tombais sur le prof de potions, je pourrais dire adieu à ma liberté pendant quelques soirs étant donné que je me mangerai surement quelques heures de colles. Je les collectionnais un peu, mais tant pis. J’étais curieuse quand on me donnait un bon sujet. Quand c’était pour les cours, il fallait y mettre le paquet pour me passionner. Comme tout le monde, je faisais mes devoirs, hein ? Mais ca n’allait pas plus loin. Le strict minimum pour réussir.

Etant donné que je savais que la porte de la réserve était fermée du côté couloir et qu’un « alhomora » ne suffirait pas pour l’ouvrir, je pénétrais dans la salle de classe, avec l’espoir que le verrou donnant à la réserve serait plus facile d’accès. Doucement, j’adossais la porte, sans la claquer parce que, manquerait plus que je me retrouve enfermée ! A pas de loup, je marchais entre les chaudrons mis à disposition pour les élèves quand soudainement, une voix s’éleva derrière moi, me faisant faire un bond de plusieurs mètres. Je portais ma main à ma bouche pour m’empêcher de crier et me retournais brusquement.

- Ca va pas ta tête ?! m’exclamais-je en parlant le moins fort possible. Tu veux nous faire repérer ?! Puis je pourrais te retourner la même question, mon cher !

Je croisais mes bras sous ma poitrine et le fusillais du regard. Avec Esteban, je ne savais jamais à quoi m’attendre et je n’avais pas envie qu’il fasse capoter tout mon plan. Il en était capable étant donné la façon dont il venait de parler ! A croire qu’il était tout seul et que c’était tout à fait normal qu’on se trouve là à une heure pareille.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hey, moi c'est
Esteban Phantomhive !

Mais des fois on m'appelle
    le diable au corps

avatar



√ Mes messages : 70


Qui es-tu ?
Sang: Pur
Patronus: Cobra Royal
What\'s in your pocket ?:

Posté le Mar 4 Nov - 10:57

Le bon en arrière que Madison fit m’arracha un léger sourire en coin. Mon but n'avait pas été de lui faire peur, mais le résultat obtenu me semblait très satisfaisant. Elle se mit alors à crier silencieusement. Oui, c'est un oxymore que j'aimais bien. L'énervement mêlé à l'envie d'être le plus discret possible, ça rendait toujours quelque chose de plutôt rigolo à entendre.

- Rah c'est bon la rouquine, t'excite pas comme ça. Moi je t'ai simplement vu marcher dans les couloirs alors que tu n'avais rien à y faire, alors je t'ai suivis pour savoir ce que tu manigance. Alors ? Que fais-tu ici ? Tu sais que la prof de potion me fait confiance, elle est un peu conne d'ailleurs, mais je pourrai très bien aller lui rapporter l'histoire. Alors, j'attends ?

Il était vrai que cette prof portait sur moi une grande espérance. Elle disait que je devais avoir un bon fond, au fond. C'était d'ailleurs la seule à penser ça, même moi je n'y croyais pas. Je suis un connard, et j'en suis fier, pas besoin d'être un mec bien. Qui a besoin d'être un mec bien ? Ca ne sert à rien dans la vie. Je savais qu'elle ne poserait pas de question sur ma présence ici, elle ne s'occuperait que de coller Madison. Je savais d'hors et déjà également qu'elle ne nous enlèverait pas de point à notre maison, elle n'aurait pas envie de me pénaliser. Ah lala, quelle naïveté. Et après on vient nous parler de l’impartialité des profs .. Pff, j'y crois pas une seconde.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hey, moi c'est
Madison Macnair !

Mais des fois on m'appelle
avatar



√ Mes messages : 19


Qui es-tu ?
Sang:
Patronus:
What\'s in your pocket ?:

Posté le Mer 19 Nov - 16:38

Honnêtement, je détestais me faire surprendre. Surtout que ça pourrait être un Révolutionnaire préparant un mauvais coup… Mais non, c’était Esteban. En fait, je ne savais pas du tout si c’était rassurant ou pas. On faisait peut-être parti du même camp, mais il y avait quelque chose de malsain chez lui. Un je-ne-sais-quoi qui le rendait insupportable ! En plus, il m’avait fait peur et il était content de lui. De quoi piquier une crise de nerfs ! Non, mais vraiment ! Je fronçais les sourcils quand il menaça de me dénoncer au prof de potions. Non mais vraiment…

- Bonjour la solidarité ! raillais-je.

Déjà qu’on avait affaire aux Révolutionnaires alors si en plus entre Ecorchés on se tirait dans les pattes… Les Révolutionnaires auraient le dessus sur nous, les doigts dans le nez ! Et ça, ça ne pouvait pas arriver. Ca ne devait pas arriver ! Nous avions des valeurs à défendre coûte que coûte !

- Si je suis là, ça ne regarde que moi, figure-toi ! Alors arrête avec tes grands airs !

Je croisais les bras sous ma poitrine et lui lançais un regard de défi. Esteban pouvait faire peur à plein de gens, mais certainement pas moi. Il ne m’impressionnait pas le moins du monde. De toute façon, je savais aussi qu’il ne me lâcherait pas la grappe alors… Finalement, je soupirais.

- Bon puisque t’es là… Rends-toi utile ! Ramènes-toi ! lançais-je en marchant vers la réserve.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hey, moi c'est
Esteban Phantomhive !

Mais des fois on m'appelle
    le diable au corps

avatar



√ Mes messages : 70


Qui es-tu ?
Sang: Pur
Patronus: Cobra Royal
What\'s in your pocket ?:

Posté le Mar 2 Déc - 11:37

Elle me lançait un "bonjour la solidarité" mémorable, on se serait cru dans un film moldus. La solidarité, oui en combat, oui face aux révolutionnaires, mais le reste du temps, c'est chacun pour soi. Moi je ne fais pas d'association, ça ne ferait que me rendre plus faible et fragile. Les gens ont tendance à oublier ça, si vous vous attachez à quelqu'un, cette personne sera la cible parfaite de l'ennemi s'il veut vous atteindre vous. Comme ça, personne n'est blessé à cause de moi, et en prime, je ne peux pas être atteint par de tels moyens, je reste constamment en pleine possession de mes moyens.
Mes grands airs, oh, que j'aime ce genre de rébellion, les filles qui se défendent comme ça, ça me plait. C'est pas marrant quand elles me tombent dans les bras. C'est pratique quand on a pas envie de prendre 3h à draguer une fille pour la mettre dans son lit, mais ça reste facile et donc pas drôle. Quoi ? Non, mon but de base n'était pas de mettre Madison dans mon lit, mais il n'empêche que j'aime bien son caractère et que c'est drôle de la faire chier. Elle me tourna le dos pour aller vers la réserve en me sommant de me rendre utile. Excité par cette proposition, et de plus en plus curieux de la raison de sa présence ici, je m'approchais à grands pas.

Me calant dans son dos, les mains sur ses hanches, je murmurais alors :
- Ravi de pouvoir me rendre utile à tes yeux. Alors, qu'est-ce qu'on fait là, princesse ?

Loin de moi l'idée de la draguer, j'aimais parler ainsi. Certaines filles rougissaient, d'autres s'offusquaient. J'étais sûr que Madison, elle, faisait partie de celles qui allaient m'ignorer, comprenant bien que ce n'était qu'un jeu pour moi, sans réelle intention derrière. En général, si on me connaissait un minimum bien, on pouvait se rendre compte de la différence d'attitude que j'ai envers de vraies proies, et envers des filles que j'apprécie et pour qui j'ai une étrange sympathie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hey, moi c'est
Madison Macnair !

Mais des fois on m'appelle
avatar



√ Mes messages : 19


Qui es-tu ?
Sang:
Patronus:
What\'s in your pocket ?:

Posté le Lun 22 Déc - 23:50

Normalement, quand on appartenait à la même équipe, on était censés se serrer les coudes pour agir ensemble. Mais apparemment, ce petit détail ne semblait pas avoir traversé l’esprit d’Esteban. Enfin bon,  je devais bien avouer que ça m’effrayait un peu le fait qu’il puisse me dénoncer au professeur de potions. Je risquais quand même l’exclusion et Abbadus ne serait guère content d’apprendre une telle chose… Certes, je pourrais être utile à autre chose, mais je tenais quand même à réussir mes études, même si mes notes n’étaient pas excellentes. Elles étaient plutôt dans la moyenne. Mais passons, là n’était pas la question ! Enfin bon, bref ! Mais si Esteban croyait qu’il m’aurait plus facilement, il se fourrait le doigt dans l’œil.

Je refusais de lui dire pourquoi j’étais là, même s’il le découvrirait bien assez tôt étant donné que je l’invitais à me filer un coup de main. Il pouvait avoir son utilité, il fallait bien que je le reconnaisse. Lui tournant le dos, même si c’était dangereux, je me dirigeais vers la réserve. J’actionnais la poignée de la porte pour l’ouvrir, mais celle-ci était verrouillée. J’étais entrain de sortir ma baguette quand je sentis deux mains se poser sur mes hanches et un murmure à mon oreille. Je levais les yeux au ciel et lâchais un soupire en retirant ses mains de sur moi. J’étais en couple, ne l’oublions pas ! Je me tournais vers lui. Etant donné notre proximité assez… déroutante, je devais lever la tête pour le regarder.

- Ce qu’on fait là, je te le dirais quand on aura réussi à pénétrer dans la réserve.

Posant une main sur son torse, je le poussais légèrement pour qu’il recule d’au moins un pas. Je me tournais de nouveau vers la porte et pris ma baguette en main. Je soufflais un « Alohomora » et entendis le son typique du bruit du déverrouillage. Cette prof n’avait pas pensé qu’on pouvait rentrer dans la réserve avec le sort adéquat… enfin bon, peu importait. C’était tant mieux pour moi, après tout ! Tournant légèrement la tête vers Esteban, un petit sourire satisfait se dessina sur mes lèvres. Je poussais la porte et pénétrais dans la réserve. J’attendis que mon camarade fasse de même et refermais la porte. Ni vu, ni connu !

- Tu veux savoir pourquoi je suis là… Et bien… tu vas trouver ça complètement stupide, mais je me demandais comment les profs faisaient pour tenir une partie de la nuit éveillés pour ensuite enchaîner avec une journée de cours complète sans être fatigués.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hey, moi c'est
Esteban Phantomhive !

Mais des fois on m'appelle
    le diable au corps

avatar



√ Mes messages : 70


Qui es-tu ?
Sang: Pur
Patronus: Cobra Royal
What\'s in your pocket ?:

Posté le Jeu 22 Jan - 22:32

Lorsque je mis mes mains sur les hanches de Madison, sa réaction ne se fit pas attendre. Elle décolla mes mains de son corps et se retourna face à moi. Oh, salut toi, c’est pour quoi ? Me dis-je dans ma tête. Je souris de côté pour son attitude. Elle fit en sorte de m’éloigner d’elle en me poussant sur mon torse.

- T’aime me toucher on dirait, princesse.

Elle ne releva pas ma réplique et déverrouilla rapidement la porte de la réserve. Elle se tourna vers moi avec un petit air satisfait. Oui et alors ? Elle avait ouvert une porte, rien de bien extraordinaire, mais elle semblait fière d’elle. Hm, bref. Je la suivis alors à l’intérieur de la petite pièce exiguë.

- Oh, c’est très intime ici, je comprends mieux pourquoi tu as voulu que je vienne t’aider.

Je ne m’attendais toujours pas à ce qu’elle me réponde, c’était surtout pour la tester et aussi beaucoup pour l’embêter. Elle m’expliqua enfin pourquoi elle voulait faire effraction dans le labo de potion, et comme elle l’avait prédit, je trouvais en effet cette volonté bizarre et un peu inutile.

- Hm, euh, d’accord. Tu es drôlement étrange comme fille tu le sais ? Moi je pense qu’ils font des siestes entre les cours et qu’ils doivent bien se bourrer la tronche les soirs où ils doivent corriger toute la nuit. Après, ce n’est que mon explication à moi, hein ! T’en fais ce que tu veux.

Je tournais les talons et commença à fouiller sur les étagères. Son idée était nulle, mais ça n’allait pas m’empêcher de farfouiller et de peut être trouver des trucs intéressants pour les potions des écorchés. Je vis alors un bocal très intéressant, à l’intérieur flottait une griffe de dragon. L’étiquette était bien trop sale pour que je puisse voir ce qui y était inscrit mais si c’était là, c’est que ça devait être plutôt rare. J’attrapais alors le pot et le glissa dans ma poche de robe, discrètement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hey, moi c'est
Madison Macnair !

Mais des fois on m'appelle
avatar



√ Mes messages : 19


Qui es-tu ?
Sang:
Patronus:
What\'s in your pocket ?:

Posté le Mer 4 Fév - 16:52

Esteban était agaçant. Il croyait que toutes les filles étaient à ses pieds alors que c’était faux. La preuve, je n’étais pas là à ramper derrière lui avec l’espoir qu’il m’accorde un peu d’attention. Et je n’aurais jamais ce comportement. Et puis, j’étais en couple avec Tom, même si je n’avais plus beaucoup de nouvelles ces derniers temps… J’essayais de ne pas trop y penser, me concentrant sur la situation actuelle et repoussant Esteban quand il posa ses mains sur mes hanches. Je levais les yeux au ciel quand il fit sa petite remarque. Pfff n’importe quoi ! Il fallait qu’il arrête de prendre ses rêves pour une réalité.

Je m’occupais à déverrouiller la porte de la réserve. Je fus soulagée de voir qu’un bête sort de déverrouillage fasse effet sur la serrure. Je m’étais un peu attendu à plus compliquer, mais la prof de potion ne semblait pas être méfiante. En même temps pourquoi est-ce qu’un élève viendrait fouiller dans sa réserve ? Je fis passer Esteban devant moi avant d’entrer à mon tour dans la réserve et refermer la porte derrière nous. Encore une fois, il ne put s’empêcher de faire une petite remarque de son cru. Il ne s’arrêtait jamais celui-là. Je poussais un profond soupire.

- Si je voulais qu’on soit dans un endroit intime, toi et moi, j’aurais choisi un autre endroit que la réserve, nigaud !

Il m’exaspérait. Non mais sérieusement… il ne pensait qu’à ça ! A croire que sa cervelle avait été remplacée par… Enfin, vous m’avez comprise ! Retournons à nos moutons. J’expliquais pourquoi j’avais souhaité vouloir entrer dans la réserve. Il allait trouver ça complètement stupide et à en juger sa tête, c’était bien le cas. Oui, bon, moi aussi en m’expliquant à voix haute, j’avais trouvé ça stupide, mais ce n’était pas bien grave et on s’en remettrait.

- Je doute que les profs soient des débaucher qui boivent comme des trous une fois la nuit tombée. A ce que je sache, tous ne s’appellent pas Esteban Phantomhive ! Et heureusement pour eux d’ailleurs.

Sans plus attendre, lui comme moi, nous nous mîmes à fouiller sur les étagères. On ne pouvait pas dire que la prof était très ordonnée… Certains flacons étaient tellement vieux que l’étiquette était illisible. Attrapant l’échelle je grimpais de quelques marches pour continuer à farfouiller. Je déplaçais quelques flacons avant de trouver une fiole avec un liquide vert pomme. Je regardais l’étiquette et pouffais de rire en sortant le flacon.

- Regarde ça ! Une potion pour stimuler les hormones. Je me demande pour qui est-ce que cette potion a été faite…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hey, moi c'est
Esteban Phantomhive !

Mais des fois on m'appelle
    le diable au corps

avatar



√ Mes messages : 70


Qui es-tu ?
Sang: Pur
Patronus: Cobra Royal
What\'s in your pocket ?:

Posté le Sam 16 Mai - 21:57

Elle me faisait tellement rire. Moi je faisais tout pour l’embêter et elle ne pouvait s’empêcher de s’énerver à tout bout de champs. Mon explication pour les profs ne semblait pas du tout la convaincre puisqu’elle s’en servit à nouveau pour « m’insulter ». Ils n’étaient pas tous des débauchés, hum, j’émettais quelques doutes tout de même. Et puis, s’ils étaient tous moi, la vie à Poudlard serait vraiment beaucoup plus drôle ! On pourrait boire et fumer tous les soirs, et la débauche.. oh la débauche ! Quel beau monde ça serait ! Bref, je secouais la tête pour arrêter de penser à tout ça.

Alors qu’elle fouillait dans les étagères supérieurs, Madison éclata de rire. Elle avait trouvé une potion pour stimuler les hormones.

- Je sais pas pour qui elle a été faite mais en tout cas, moi, j’en ais pas besoin ! Oh ! J’ai une idée, ça serait tellement drôle d’en faire boire à quelqu’un ! Allez, passe moi la fiole je vais en prendre un peu !

Les noms de tout ceux à qui j’avais envie de faire la blague défilaient dans ma tête alors que j’attrapais une petite fiole vide pour en prendre un échantillon.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hey, moi c'est
Madison Macnair !

Mais des fois on m'appelle
avatar



√ Mes messages : 19


Qui es-tu ?
Sang:
Patronus:
What\'s in your pocket ?:

Posté le Sam 23 Mai - 22:42

Ce n’était vraiment pas ma veine de tomber sur Esteban, mais une fois qu’il avait décidé de vous embêter, il ne vous lâchait plus… Et forcément, la malchanceuse dans l’histoire, c’était moi ! N’y avait-il donc pas une autre fille pour l’occuper ? Une fille qui accepterait d’écarter ses cuisses pour lui ? Il fallait croire que non… Enfin, même si je n’étais pas spécialement ravie d’être avec lui, il pouvait avoir son utilité dans l’objectif complètement loufoque je m’étais fixée : trouver comment les profs faisaient pour passer quasiment toute leur nuit à faire des rondes et enchaîner avec une journée de cours presque non-stop. Ils devaient forcément y avoir un truc, mais j’ignorais quoi. Mais j’étais déterminée à trouver. Avec ou sans l’aide d’Esteban étant donné qu’il ne donnait pas l’air de vouloir aider. Ou tout du moins, il n’aidait pas beaucoup. Monsieur était trop occupé à me mettre en colère.

J’essayais de ne pas trop penser à sa présence et me lançais dans la recherche d’une quelconque potion énergisante qui leur permettrait de tenir le choc. Mais il n’y avait absolument rien. Il y avait vraiment des potions en tout genre. Et je me demandais où le prof de potion trouvait le temps de les créer… Quand soudainement, je tombais sur une potion stimulatrice d’hormones. Je n’avais pas pu m’empêcher d’éclater de rire en voyant ça parce que… je ne comprenais pas pourquoi une potion pareille était là ! J’arquais un sourcil quand Esteban affirma ne pas avoir besoin de cette potion.

- T’es sérieux là ?! Qui me dit que ce n’est pas pour toi qu’elle a fait cette potion ?

Il venait de me chiper la fiole des mains sans que je n’ai eu le temps de réagir. Je descendais de l’escabeau et allais me planter devant lui.

- Rends-moi ça ! Si le prof se rend compte qu’on a piqué un truc, il va savoir qu’on est venus !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hey, moi c'est
Esteban Phantomhive !

Mais des fois on m'appelle
    le diable au corps

avatar



√ Mes messages : 70


Qui es-tu ?
Sang: Pur
Patronus: Cobra Royal
What\'s in your pocket ?:

Posté le Mar 1 Sep - 14:48

Madi était presque furieuse que je lui ais pris la fiole. Il ne fallait pas abusé tout de même, elle acceptait de forcer l’entrée de la réserve mais voler un peu de cette potion semblait être la pire chose au monde.
- Mais non, allez détend toi, je ne vais pas prendre toute la fiole, je vais en prendre un peu et remettre la potion à sa place, le prof ne verra jamais que je lui en ais pris. Et puis je suis sûr que ça te fera rire de l’utiliser sur quelqu’un. J’aurai bien pensé à … Hm, comment il s’appelle ce gars chez les Pouffy ? Le petit moche là, qui ne décolle jamais son nez de son bouquin, il est pas chez serdaigle mais son nez collant doit être fixé à la page tellement il est proche du livre. Personne ne voudrait de lui, ça pourrait être drôle de le faire sauter sur tout ce qui bouge, tu crois pas ?

C’était méchant, très méchant, mais tellement tentant ! Les petits gars gentils et naïfs étaient mes cibles préférées. C’était des cibles faciles, peu excitantes mais qui apportaient un minimum de plaisir lorsqu’on avait pas le temps de se pencher vers une cible plus difficile. Il fallait prendre le temps de mettre en place une stratégie, de penser à toutes les éventualités qui pouvaient faire rater le plan, c’était bien plus compliqué, plus jouissif, mais plus compliqué tout de même.
Je tendais mon bras en l’air, Madison était trop petite pour attraper la fiole dans ma main et ça me faisait rire de la voir essayer de sauter pour me la prendre des mains.

- Allez Madi, s’il te plait, laisse moi en prendre un peu. Je te laisserais choisir la victime … Tu peux même choisir un révolutionnaire si tu veux.

Je savais que jouer la carte des révolutionnaires allait la faire réagir. Elle n’aimait pas faire tellement de connerie, mais quand il s’agissait de la rivalité écorchés/révolutionnaires, les règles n’étaient plus les mêmes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hey, moi c'est
Madison Macnair !

Mais des fois on m'appelle
avatar



√ Mes messages : 19


Qui es-tu ?
Sang:
Patronus:
What\'s in your pocket ?:

Posté le Sam 5 Sep - 21:00

Découvrir ce qui permettait aux profs de rester éveiller la quasi-totalité de la nuit, c’était ce pourquoi j’avais décidé de pénétrer dans la réserve de potion, pas pour piquer une quelconque potion stimulatrice d’hormone pour ceux qui avaient un manque de libido. Bon, c’était quand même bizarre qu’il y ait ce genre de potion dans une école. Peut-être que le prof avait des soucis d’ordre sexuel… Allez savoir ! Moi je m’en foutais complètement, mais ça semblait intéresser Esteban. D’après ce que je savais, il était très loin d’avoir des problèmes d’érection. Avant que j’ai eu le temps de lui dire non, il m’avait arraché la fiole des mains pour penser à un coup foireux. Je répliquais que si la fiole disparaissait, le prof de potion allait savoir que quelqu’un était rentré dans sa réserve.

Les mains sur les hanches, je l’écoutais déblatérer son idée. Quand il commença à chercher le nom du Poufsouffle introverti, je le fixais avec une tête qui voulait dire : « Est-ce que j’ai une tête à connaître les noms de toute l’école ? » Je m’en foutais complètement de ce gars-là, mais Esteban semblait plus que content de lui. Bon, d’accord, c’était peut-être une bonne idée, c’était peut-être même tentant… Mais par esprit de contrariété, je continuais d’afficher un air fermé pour pas lui donner satisfaction trop rapidement. Bah quoi ?! Je n’étais pas une Serpentard pour rien. Même si son plan était tentant, il ne fallait pas qu’elle cède trop rapidement parce que ça allait lui monter au cerveau et c’était franchement mauvais !

A force de penser à Tom, peut-être que ça me ferait du bien de penser à autre chose. Il y avait bien longtemps que je n’avais pas fait un mauvais coup. Finalement, je secouais la tête et essayais de reprendre la fiole mais Esteban leva le bras en l’air et je fus obligée de sautiller pour essayer de l’attraper, mais il n’y avait rien à faire. Je lâchais un soupire. C’était le moment de flancher et ça allait lui donner une grande satisfaction, je le savais à l’avance. Enfin bon… Je reposais mes mains sur les hanches.

- Et pourquoi est-ce que je ferais ça avec toi ? Donnes-moi une seule bonne raison pour te suivre sur ce plan-là hormis le choix de la victime parce que ça c’est franchement pas dur. Y’a l’embarras du choix dans cette école.

C’était vrai, il y avait des révolutionnaires à chaque coin de couloirs. Je croisais les bras sous ma poitrine avant d’ajouter :

- Non, en fait… A la dernière réunion avec… tu sais… Lestrange, y’a eu des nouvelles de Tom ?

D’accord, avec Tom on évitait de s’affiche en public, mais ce n’était plus vraiment un secret… Enfin bon. Je n’avais pas participer à la dernière réunion alors j’avais un peu espoir qu’il m’annonce une bonne nouvelle. Après, j’étais partie du principe que s’il avait été de retour il me l’aurait fait savoir mais je n’avais pas de nouvelle alors…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hey, moi c'est
Contenu sponsorisé !

Mais des fois on m'appelle





Posté le

Revenir en haut Aller en bas
 

Jeu de séduction malsaine pv Esteban

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Endless Hope ; L'Espoir Infini ::  :: ~~> Hogwarts [2] :: # Pénétrer dans le chateau :: # Les cachots-