Endless Hope ; L'Espoir Infini



Bienvenue sur Endless-Hope !
22 ans après la mort du grand Lord Voldemort, son successeur est prêt à prendre la relève !
Quel rôle jouerez vous dans cette nouvelle guerre ?
Rejoignez nous !



 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 The Dead King

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Les acteursEt leur histoire
Hey, moi c'est
June H. Atcock !

Mais des fois on m'appelle
    yellow girl ๑ don't worry, be happy

avatar



√ Mes messages : 116


Qui es-tu ?
Sang: Mêlée
Patronus: Un Serval
What\'s in your pocket ?: a lot of things...

Posté le Jeu 16 Jan - 23:30

The Dead King

« Introduction : Le Roi sous La Montagne »

Au cœur des terres enneigées se dressait fièrement la vaste Nécropole de Neth, l'homme se tenait face à ses hauts murs de pierres. De l'extérieur elle ressemblait à une immense Cathédrale aussi haute qu'une montagne, et les deux grande portes de pierres la protégeait plus sûrement que n'importe quels enchantements. A l'intérieur le Roi Mort régnait. De nombreuse légende courrait à son sujet, il en avait colporter pas mal bien qu'il sut pertinemment qu'elles étaient infondés. On le disait cruel et sans pitié, manipulateur et sans cœur... Certains prétendait même qu'il avait vendu son âme aux Démons pour acquérir ses pouvoirs. Depuis de longues années ces deux immortelles se livraient une lutte sans merci où s'affrontait l'équilibre du monde et la conquête de ce dernier. Aujourd'hui, le Roi Sous la Montagne espérait triompher. Il avait réussit à prendre momentanément possession de ce corps imparfait pour se rendre face à son ennemi. Le seul qu'il eut jamais craint, malheureusement les portes de la cité lui restait close, et il sentait le regard de l'Archiliche se poser sur lui. Une voix résonna dans sa tête : " Pars Aryis, tu n'es pas de taille à m'affronter sous cette apparence, et je ne prendrait pas ta vie ici." Le Roi eut un sourire, lui au moins avait réussit à s'approcher de la forteresse de son rival, annonçant le début d'une guerre, la plus grande qu'il fut jamais annoncer. " Je reviendrais, Eanor, Roi des Défunts, et tu sera vaincu." lui répondit-il simplement avant que son esprit ne regagne son enveloppe charnel, laissant seul le paysan hagard loin de chez lui. Au milieu du froid et de la neige. Du haut de la grande tour, Eanor plongea son regard vers le lointain. L'heure était venu d'affronter son ennemi de toujours, l'un d'entre eux périraient puisque le monde n'avait que trop souffert de leur existence.

D'un pas lourd le Roi Mort quitta l'Observatoire pour regagner son trône, alors qu'il empruntait un des nombreux chemins qui surplombait la Nécropole, il jeta un regard sur son peuple. Une activité permanente régnait en bas. Les défunts ne connaissait pas le repos, et ceux qui vivaient ici avait put garder leur volonté et leur esprit intacte grâce à ses pouvoirs. Si il venait à être vaincu tout cet univers s'écroulait, instantanément. Les morts regagneraient les limbes ou pire, serait totalement anéantie. Cet état de fait faisait qu'Eanor sortait peu de son domaine, il y était invulnérable, et avait prit goût à cet enfermement loin du commun des mortels. Il en venait à craindre leur agitation et leur emportement. Ceux qui ne possède pas l'immortalité et ignore tout de la mort sont moins enclin à la sagesse que les ceux pour qui ces deux notions sont le quotidien. Lourdement il s'assit sur le trône d'argent. A ses côté, sur un trône d'or massif se tenait une femme entièrement voilé. La Belle Morte, son épouse. Il avait acquis ses pouvoirs pour la retrouver, et, plus que de voire son peuple périr, elle était la raison pour laquelle il répugnait tant au combat. Cette dernière dut sentir que quelque chose préoccupait son époux, car une main fine et blanche vint se poser sur son bras. Eanor tourna la tête, il entrevoyait les traits délicat de sa femme sous son voile. La légende voulait que quiconque la regardait dans les yeux en tombait éperdument amoureux, le Roi avait toujours confirmé cette histoire.Le sang qui coulait autrefois dans les veine de sa Reine était celui de l'ancien peuple, elle en était la dernière représentante, et la mort n'avait en rien ternit l'éclat de sa beauté. Elle l'avait même accentué donnant à la mystérieuse créature un attrait surnaturelle qui avait causer bien des guerres. Eanor pressa doucement la main de sa compagne, et lui sourit tristement. “ J'ai bien peur que rien ne puisse empêcher la guerre désormais. ”  

© Chieuze

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hey, moi c'est
June H. Atcock !

Mais des fois on m'appelle
    yellow girl ๑ don't worry, be happy

avatar



√ Mes messages : 116


Qui es-tu ?
Sang: Mêlée
Patronus: Un Serval
What\'s in your pocket ?: a lot of things...

Posté le Jeu 16 Jan - 23:40

The Dead King

« Chapitre premier : Départ »

La foret d'Aran était en effervescence. Les faunes, fées et animaux faisait preuve d'une tension et d'une agitation extrême qui inquiétait fortement le vieux druide. Gardien des ces lieux sacrés depuis bien des années, il n'y avait connu que la tranquillité. Aujourd'hui, cependant, il semblait qu'un événement hors du commun était sur le point de se produire. Dans le ciel Klah poussa un crie et plongea en piqué pour se poser sur son bras. Bientôt le vieil aigle fit retentir sa voix grave dans la tête de l'elfe “ L'agitation de la forêt n'est pas unique, Dyrien, mon vieil ami, il m'a semblé en ressentir une plus grande au nord. Les vieilles puissances se sont réveillé, j'ai bien peur que la guerre soit imminente. “ Le druide soupira, il avait perdu sa jeunesse d’antan, et une fine barbe blanche avait pousser sur son menton, témoignage des siècles écoulés à protéger la plus ancienne et la plus sacré des forêt. L'aigle poursuivit. “ Envois Maewel, elle est encore jeune mais les années passés à suivre ton enseignement l'on rendu forte. Nous devons savoir ce qu'elle ombre désir abattre sur le monde pour nous y préparer. “ Dyrien laisse son regard se perdre sur l'écorce d'un arbre, il en observa silencieusement les formes qui s'y dessinait, finalement il répondit à haute voix “ Seule ? Elle ne connait rien du monde extérieur, c'est ici qu'elle a toujours vécu.” L'aigle serra un peu plus fort le bras de l'elfe “ Nelwyn sera avec elle. Elles sont rusée et intelligentes, je ne doute pas qu'elles réussiront.” L'elfe baissa les yeux et emprunta un chemin dissimulé dans de hautes fougère verte. Aran, la forêt de l'éternel printemps, le domaine des dieux et de leur peuple élu... Quel menace pouvait être suffisamment puissante pour ce faire sentir en un tel lieu ?

Ses pas le menèrent dans une clairière, sur la margelle d'une fontaine une jeune femme était occupé à taillé une branche pour en faire une flèche. De temps à autre elle prononçait une phrase, ou riait, parfois sont regard se baissait dans l'herbe, et elle semblait s'adresser à un interlocuteur invisible. Quand Dyrien fut assez prêt il put distingué une renarde paisiblement installé dans les hautes herbes. A son approche l'animal se leva, et la jeune femme cessa son activité. Elle avait des cheveux châtain, coupé d'une façon très approximative et en bataille. Ça et là quelques tresses descendait sur son cou, effleurant son épaule, ses lèvres était très fine, et son corps plutôt musclé par une vie mener à l'extérieur. Elle possédait un visage ovale, au trait anguleux, et ses oreilles semblait plus pointu que la moyenne, sans toute fois égaler celles de son maître. Le seul détails de sa physionomie vraiment remarquable était ses yeux en amande d'un vert profond. Elle salua d'un signe de la tête le vieux druide qui venait vers elle. Cela faisait bien trois jours qu'ils ne s'était en vu, l'apprentissage de Maewel tirait à sa fin, et elle n'avait plus qu'à apprendre seule ce qui lui manquait, Dyrien lui ayant enseigner tout ce qu'il pouvait lui transmettre. La jeune femme était son enfant autant que son apprentie, issue d'un elfe et d'une dryade elle n'avait jamais connu que la forêt et y était lié par une force puissante. Jamais Dyrien n'avait put atteindre un tel degré de compréhension du monde animal et végétal, et pourtant il était le plus puissant des druides. Il franchit les quelques pas qui le séparer de sa fille et s'assit à ses côtés. La jeune femme le dévisagea un instant, elle connaissait assez son père pour savoir qu'il avait quelque chose d'important à lui annoncer. Le vieil elfe s'éclaircit finalement la voix “ Comment te portes-tu ma fille ? “ Il n'était pas dans les habitude du druide de poser des questions si triviale. Dyrien était un être direct qui ne s’embarrassait jamais de détours hasardeux. La jeune femme répondit qu'elle se portait bien, attendant tranquillement que son père trouve la formulation adequate à ce qu'il voulait lui annoncer.

Plusieurs minutes s'écoulèrent, et finalement le druide reprit la parole. “ Nous sommes allés au cœur de la forêt avec Klah... Il est passé au dessus de la cimes de arbres d'Aran. Une menace est entrain de s'étendre mon enfant, une menace inconnu qui semble pourtant capable de bouleverser notre existence.” Maewel écoutait, silencieuse, elle avait une idée de ce que son père allait lui demander, mais le laissait en venir au fait. “ Tu vas quitter Aran sur l'heure, parcours le monde aussi loin qu'il le faut, mais trouve ce qui représente un si grand danger même pour nous, si tu trouve un moyen de le détruire ou de l'empêcher de nuire fait-le, sinon reviens ici et nous chercherons ensemble comment nous débarrasser de ce danger.” Il caressa doucement la joue de la jeune femme “ Je suis désolée de ne pouvoir t'accompagner ma fille, le serment qui me lie à ces lieux m'empêche de m'en éloigner, mais soit certaine que je garderais un œil sur toi. Reviens-moi vite.” Il prit les mains de sa fille dans les siennes, il craignait plus que tout de ne jamais la revoir, mais elle était son apprentie et de ce fait elle se devait de protéger la forêt d'Aran tout autant que lui. La jeune femme eut un sourire qui se voulait rassurant. " Ne t'inquiète pas, je serais prudente et tâcherais de te revenir aussi vite que possible."  

© Chieuze

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hey, moi c'est
June H. Atcock !

Mais des fois on m'appelle
    yellow girl ๑ don't worry, be happy

avatar



√ Mes messages : 116


Qui es-tu ?
Sang: Mêlée
Patronus: Un Serval
What\'s in your pocket ?: a lot of things...

Posté le Jeu 16 Jan - 23:42

En attendant la suite

« Le Chant du Chevalier »

Il était noble, il était fort.
Il se battait pour une reine.
Il était noble, il était fort
Et fidèle jusqu’à la mort.

Il la prit par la main un soir.
- C’était la plus pauvre des reines –
Il la prit par la main un soir
Et la fit sur le trône asseoir.

Il posa la couronne d’or
- C’était la plus humble des reines –
Il posa la couronne d’or
Sur sa tête comme un trésor.

Haut l’épée, il se tenait droit
- C’était la plus faible des reines –
Haut l’épée, il se tenait droit
Pour la défendre, elle et son droit.

À ses pieds tristes, en vainqueur,
- C’était la plus triste des reines –
À ses pieds tristes, en vainqueur,
Il mit le monde… Hors son cœur.

Il mourut pour sa reine un jour.
- C’était la plus pauvre des reines –
Il mourut pour sa reine un jour…

Il aimait une autre d’amour.  

© Chieuze



Dernière édition par June H. Atcock le Jeu 16 Jan - 23:49, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hey, moi c'est
June H. Atcock !

Mais des fois on m'appelle
    yellow girl ๑ don't worry, be happy

avatar



√ Mes messages : 116


Qui es-tu ?
Sang: Mêlée
Patronus: Un Serval
What\'s in your pocket ?: a lot of things...

Posté le Jeu 16 Jan - 23:42

En attendant la suite

« Le Chant du Chevalier »

Il était noble, il était fort.
Il se battait pour une reine.
Il était noble, il était fort
Et fidèle jusqu’à la mort.

Il la prit par la main un soir.
- C’était la plus pauvre des reines –
Il la prit par la main un soir
Et la fit sur le trône asseoir.

Il posa la couronne d’or
- C’était la plus humble des reines –
Il posa la couronne d’or
Sur sa tête comme un trésor.

Haut l’épée, il se tenait droit
- C’était la plus faible des reines –
Haut l’épée, il se tenait droit
Pour la défendre, elle et son droit.

À ses pieds tristes, en vainqueur,
- C’était la plus triste des reines –
À ses pieds tristes, en vainqueur,
Il mit le monde… Hors son cœur.

Il mourut pour sa reine un jour.
- C’était la plus pauvre des reines –
Il mourut pour sa reine un jour…

Il aimait une autre d’amour.  

© Chieuze



Dernière édition par June H. Atcock le Jeu 16 Jan - 23:49, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hey, moi c'est
June H. Atcock !

Mais des fois on m'appelle
    yellow girl ๑ don't worry, be happy

avatar



√ Mes messages : 116


Qui es-tu ?
Sang: Mêlée
Patronus: Un Serval
What\'s in your pocket ?: a lot of things...

Posté le Jeu 16 Jan - 23:42

En attendant la suite

« Le Chant du Chevalier »

Il était noble, il était fort.
Il se battait pour une reine.
Il était noble, il était fort
Et fidèle jusqu’à la mort.

Il la prit par la main un soir.
- C’était la plus pauvre des reines –
Il la prit par la main un soir
Et la fit sur le trône asseoir.

Il posa la couronne d’or
- C’était la plus humble des reines –
Il posa la couronne d’or
Sur sa tête comme un trésor.

Haut l’épée, il se tenait droit
- C’était la plus faible des reines –
Haut l’épée, il se tenait droit
Pour la défendre, elle et son droit.

À ses pieds tristes, en vainqueur,
- C’était la plus triste des reines –
À ses pieds tristes, en vainqueur,
Il mit le monde… Hors son cœur.

Il mourut pour sa reine un jour.
- C’était la plus pauvre des reines –
Il mourut pour sa reine un jour…

Il aimait une autre d’amour.  

© Chieuze


Dernière édition par June H. Atcock le Jeu 16 Jan - 23:50, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hey, moi c'est
June H. Atcock !

Mais des fois on m'appelle
    yellow girl ๑ don't worry, be happy

avatar



√ Mes messages : 116


Qui es-tu ?
Sang: Mêlée
Patronus: Un Serval
What\'s in your pocket ?: a lot of things...

Posté le Jeu 16 Jan - 23:43

En attendant la suite

« Le Chant du Chevalier »

Il était noble, il était fort.
Il se battait pour une reine.
Il était noble, il était fort
Et fidèle jusqu’à la mort.

Il la prit par la main un soir.
- C’était la plus pauvre des reines –
Il la prit par la main un soir
Et la fit sur le trône asseoir.

Il posa la couronne d’or
- C’était la plus humble des reines –
Il posa la couronne d’or
Sur sa tête comme un trésor.

Haut l’épée, il se tenait droit
- C’était la plus faible des reines –
Haut l’épée, il se tenait droit
Pour la défendre, elle et son droit.

À ses pieds tristes, en vainqueur,
- C’était la plus triste des reines –
À ses pieds tristes, en vainqueur,
Il mit le monde… Hors son cœur.

Il mourut pour sa reine un jour.
- C’était la plus pauvre des reines –
Il mourut pour sa reine un jour…

Il aimait une autre d’amour.  

© Chieuze


Dernière édition par June H. Atcock le Jeu 16 Jan - 23:51, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hey, moi c'est
June H. Atcock !

Mais des fois on m'appelle
    yellow girl ๑ don't worry, be happy

avatar



√ Mes messages : 116


Qui es-tu ?
Sang: Mêlée
Patronus: Un Serval
What\'s in your pocket ?: a lot of things...

Posté le Jeu 16 Jan - 23:44

En attendant la suite

« Le Chant du Chevalier »

Il était noble, il était fort.
Il se battait pour une reine.
Il était noble, il était fort
Et fidèle jusqu’à la mort.

Il la prit par la main un soir.
- C’était la plus pauvre des reines –
Il la prit par la main un soir
Et la fit sur le trône asseoir.

Il posa la couronne d’or
- C’était la plus humble des reines –
Il posa la couronne d’or
Sur sa tête comme un trésor.

Haut l’épée, il se tenait droit
- C’était la plus faible des reines –
Haut l’épée, il se tenait droit
Pour la défendre, elle et son droit.

À ses pieds tristes, en vainqueur,
- C’était la plus triste des reines –
À ses pieds tristes, en vainqueur,
Il mit le monde… Hors son cœur.

Il mourut pour sa reine un jour.
- C’était la plus pauvre des reines –
Il mourut pour sa reine un jour…

Il aimait une autre d’amour.  

© Chieuze



Je ne sais pas combien il y aura de chapitre, mais en laisser 5 en ligne c'est pas mal non ?

A partir de là, on peut commenter Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hey, moi c'est
Contenu sponsorisé !

Mais des fois on m'appelle





Posté le

Revenir en haut Aller en bas
 

The Dead King

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Road accident leaves at least 32 dead in Haiti. ANMWE!!!!!!!!!!
» Version N°15 : Bang bang you're dead !
» Segment Triple H , Undertaker , Dead Game !
» [UPTOBOX] Dead or Alive [DVDRiP]
» lion king spirit of war

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Endless Hope ; L'Espoir Infini ::  :: ~> FLOOD :: # OS & fic's :: Event OS n°1-