Endless Hope ; L'Espoir Infini



Bienvenue sur Endless-Hope !
22 ans après la mort du grand Lord Voldemort, son successeur est prêt à prendre la relève !
Quel rôle jouerez vous dans cette nouvelle guerre ?
Rejoignez nous !



 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 ╚ Le Mur Pourpre ╝ ► Sujet élève n°2 ◄

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Les acteursEt leur histoire
Hey, moi c'est
Roxane Weasley !

Mais des fois on m'appelle

    Roxy ๑ Devil wears Prada

avatar



√ Mes messages : 54


Qui es-tu ?
Sang: Sang pur
Patronus: Panthère
What\'s in your pocket ?: Plume à papote ¤ Baguette ¤ Rappelle-tout ¤ Dragées surprises ¤ Émeraude porte-bonheur

Posté le Dim 13 Oct - 16:38


Le Mur Pourpre
OS spécial événement Halloween 2013

Chaque année, un gigantesque banquet d'Halloween est organisé dans la grande salle de Poudlard. Citrouilles sur les tables, fausses chauves-souris sur le plafond magique, friandises et viandes rôties sont au rendez-vous. Pourtant, cette fois-ci je n'irai pas. Habituellement je fais l'effort de me mêler à la foule pour festoyer, mais je n'ai pas tellement le coeur à rigoler avec les autres élèves. Je sais qu'Helias attend que je sois présente et c'est justement ce qui me cloue à mon lit. Je ne sais plus où j'en suis dans notre relation alors je ne vois vraiment pas pourquoi il faudrait que je fasse preuve de masochisme en m'imposant la vue de son sourire. J'admet que les choses ne sont plus aussi terribles qu'avant puisque j'ai la possibilité d'en parler à Julia, la sœur de mon petit-ami secret, la seule à savoir ce qui me chagrine. A cette heure-ci, ils sont déjà tous à table. Je soupire. Est-ce-qu'il regarde la table de Poufsouffle à la recherche de mon regard ? Se sent-il déçu par mon absence ? Je me retourne vivement dans mon lit et m'enfonce la tête sous la couette. Je suis vraiment pathétique. Finalement la chaleur de mon cocon de plumes je commence à trouver l'accès à un sommeil agité. Lorsque je rouvre les yeux, ma bougie s'est éteinte. Le dortoir plongé dans le noir me file la chair de poule, curieusement. Le vent gifle les carreaux de la vitre près de mon lit, inondant la pièce d'un sifflement désagréable. D'où provient cette ambiance sinistre ? Ce n'est pas la première fois que je dors seule dans l'obscurité, je ne devrais pas avoir peur. Pour me rassurer, j'allume les bougies d'un coup de baguette. A en juger par la hauteur de la lune dans le ciel, il doit être tard ! Pourquoi les autres ne sont pas encore rentrées se coucher ? Je déglutit en frissonnant. Est-ce-qu'il s'est passé quelque chose là-bas ? Un bruit étrange, comme un grincement, retentit alors tout près du dortoir. Peut être qu'elles sont simplement en train de veiller devant la cheminée ? Oui ça doit être ça. En tout cas c'est ce dont j'essaye de me persuader. Non sans appréhension, je me lève et enfile une veste et des chaussons pour ne pas me promener en simple chemise de nuit. Armée de ma baguette et d'une bougie, je descend par l'escalier glacial jusqu'à la salle commune. En route, une grande forme sombre percute violemment une fenêtre devant laquelle je passe et je recule brutalement en criant. Oh quelle idiote, ce n'est qu'un hibou sauvage ! Je regarde la créature nocturne reprendre son vol vers la foret interdite. Ensuite, les yeux clos, je prends le temps de laisser mon coeur se calmer. Il bat vraiment trop vite à mon goût. Une fois apaisée, je reprend ma recherche. Déçue, je découvre une salle commune entièrement vide. Comme pour me rassurer, je m'approche de la cheminée, mais à peine je me penche vers les flammes qu'un courant d'air l'éteint d'un coup, ma bougie y compris. Dans l'obscurité complète, il me semble entendre un bruit discret de pas derrière moi. « Qui est là ? Ce n'est pas drôle ! » Je dis avec ma voix tremblotante, un peu trop fort pour avoir l'air naturelle. Pas de réponse. Mon sang se glace. Sans être paranoïaque, je pense pouvoir affirmer que je ne suis pas seule...
Les pas sont lents et tournent autour de moi dans un tel désordre que je n'arrive pas à savoir combien de personnes sont là ni où elles se trouvent. Je ferme les yeux de peur alors que ma respiration se dérobe. Je suis bien trop terrifiée pour respirer. Une masse me bouscule soudain et je tombe au sol. Je me relève précipitamment pour ne pas rester en position de faiblesse. Malheureusement, la secousse m'a fait perdre ma baguette. Aucune chance d'utiliser un lumos pour me défendre. Paralysée, je n'ai même pas la force de pleurer. Mes sens sont en éveil, essayant de percevoir la prochaine attaque surprise. Mais rien. Je n'entend plus rien. Ou bien c'est le sang qui bat brutalement à mes oreilles qui couvre les bruits. Difficile à dire. Soudain, alors que je commence à croire que je suis sortie d'affaire, je me sens tirée en arrière et plaquée contre un mur. Quelque chose de glacé et de fin se pose sur ma gorge. Je devine la surface coupante d'un grand couteau. Pourtant, l'inconnu n'appuie pas, car une voix forte résonne dans le couloir extérieur. « Lizzie ? Y a des détraqueurs dans le château, tu vas bien ? » Oh mon dieu, c'est Hélias. Des détraqueurs ? Non, ce n'est pas ça. La personne qui me retient est bien faite de chair et de sang. J'essaye de crier, mais une grosse main moite et glissante s'écrase sur mes lèvres. Pourtant je crois que mon petit-ami a compris qu'il se passe quelque chose d'anormal. « LIZZIE ?! » crie-t-il en se précipitant sur la porte. Soudain, mon agresseur disparaît et la lumière revient. Je me retourne alors en me décalant du mur et un cri violent échappe de mes poumons alors que je m’effondre sur mes genoux. Je ne sens même pas les bras d'Helias me serrer contre son torse. Mon regard reste braqué sur le mur où est écrit en gros : PRINCESSE WINDSOR. Ma voix est déchirée alors que je me met à sangloter contre mon amoureux qui m'a certainement sauvé la vie en entrant dans la salle commune. « Du sang... C'est écrit avec du sang... Du sang partout ! » Il ne répond pas, mais je devine sa mine grave et énervée. Il fulmine en imaginant qu'à une minute près il aurait pu mettre la main sur le psychopathe. Sa main caresse mes cheveux. « Décidément, voilà un Halloween bien agité... » murmure-t-il comme pour lui-même. En cet instant, j'oublie presque que j'avais décidé de ne plus parler à Helias. Il est là et je me sens mieux. Si cette personne a décidé de s'attaquer à la famille royale à travers moi, je ne compte plus me laisser faire et je ne peux rêver meilleur protecteur que mon tendre professeur.
Réalisé à partir du sujet élève n°2

Fiche de Narja pour Never Utopia et Bazzart
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

╚ Le Mur Pourpre ╝ ► Sujet élève n°2 ◄

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Conflits entre les syndicats au sujet du CEP et des elections.
» 02. Crying shame [sujet terminé]
» La guerre au Proche-Orient. Sujet de piporiko
» Sujet a long terme: ork sauvage.
» Un pépin avant un retour?(Sujet rapide,une réponse,Nathan)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Endless Hope ; L'Espoir Infini ::  :: ~> FLOOD :: Anciens RPs-