Endless Hope ; L'Espoir Infini



Bienvenue sur Endless-Hope !
22 ans après la mort du grand Lord Voldemort, son successeur est prêt à prendre la relève !
Quel rôle jouerez vous dans cette nouvelle guerre ?
Rejoignez nous !



 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 [2] I'll be the sister you never had. | Lizbeth & Julia |

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Les acteursEt leur histoire
Hey, moi c'est
Roxane Weasley !

Mais des fois on m'appelle

    Roxy ๑ Devil wears Prada

avatar



√ Mes messages : 54


Qui es-tu ?
Sang: Sang pur
Patronus: Panthère
What\'s in your pocket ?: Plume à papote ¤ Baguette ¤ Rappelle-tout ¤ Dragées surprises ¤ Émeraude porte-bonheur

Posté le Ven 2 Aoû - 14:09






I'll be the sister you never had.








« La tête en l'air, dans les nuages. »
♣♧

Le cours de Défense Contre les Forces du Mal est de loin celui que je préfère, il est enrichissant et plutôt simple lorsqu'on apprend les notions de base par coeur. En fait, c'est plus une matière qui se fait à l'instinct. Ce n'est pas que je n'aime pas les autres cours où je garde un ensemble de bonnes notes, mais je les trouve moins divertissantes. Mais comme toute chose dans ce monde et dans l'autre, toute bonne chose a des inconvénients. Le mien, c'est la difficulté à rester concentrée quand celle qui m'apprend toutes ces connaissances n'est autre que la sœur jumelle de mon amoureux secret. J'ai rendez-vous avec Hélias ce soir dans son bureau, mais je n'arrive pas à être contente de cela. J'ai toujours cette impression dérangeante d'être épiée par Julia, comme si elle savait quelque chose. Ses regards sont insistants. Ou alors c'est peut être mon imagination qui me joue des tours et me rend un peu paranoïaque. Hélias m'a dit de ne pas m'en faire, qu'il gérait la situation. C'est pas que je ne lui fait pas confiance, mais je le sait parfois un peu...distrait.

Une amie me jette une boulette de papier, me faisant sortir de mes pensées. Par le langage des signes, elle me demande ce qui ne va pas. D'un haussement d'épaules, je coupe court à la discussion. Presque aussitôt après, la sonnerie retentit et tous les élèves se précipitent vers la sortie de la salle de classe. Tous, sauf moi, toujours soucieuse. Me voici tellement absorbée par mes inquiétudes que je n'ai pas remarqué que je suis la seule à être encore assise à mon pupitre. Un bruit de pas me fait lever la tête. Mon professeur m'observe, à la fois intriguée et amusée. Il est vrai que ce n'est pas dans mes habitudes de m'attarder, encore moins de prendre le risque d'arriver en retard au prochain cours de la matinée. Je repousse mes pensées pour Hélias au fond de ma tête, comme si je craignais que Julia Kinney soit capable de lire en moi comme dans un livre ouvert. Je me racle la gorge et force un sourire.

« Excusez moi, j'étais un peu distraite. Je vais vous laisser travailler. »

Sur ces mots, je me lève et entame une manœuvre de fuite vers la porte de sortie.




Lizbeth ♧ Julia


© Méphi.




Dernière édition par Lizbeth E. Windsor le Ven 2 Aoû - 15:48, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hey, moi c'est
Julia T. Kinney !

Mais des fois on m'appelle
    La Défense est sexy

avatar



√ Mes messages : 32


Qui es-tu ?
Sang: Pur
Patronus: Scorpion
What\'s in your pocket ?:

Posté le Ven 2 Aoû - 14:51

J'adorais enseigner ma matière. Ce n'était pas que les autres matières étaient moins bien .. En fait, si. Je trouvais les autres matières, dispensables. Oui, pas indispensables car on pouvait s'en sortir dans la vie sans savoir lire dans les feuilles de thé. Quelle folle celle là d'ailleurs ... Et puis, je sentais bien que mes élèves étaient on ne peut plus intéressés. Même les plus cancres, même ceux qui n'ont jamais la moyenne dans les autres matières atteignent le 10 avec moi. Je n'étais pas plus gentille que les autres profs, non, c'était simplement qu'ils se donnaient tous à fond dans ce cours. Je les comprenais parfaitement, la défense contre les forces du mal est une matière passionnante enseignée par une prof passionnante. Oui, oui, j'étais passionnante. Un peu exubérante au moins que certains autres profs ne l'aimaient pas, mais peut importe, c'était mon genre, et les élèves l'appréciaient. Une prof jeune et sympa, dynamique et intéressante, on avait déjà tous rêvé d'une prof comme ça.

Alors que tous les élèves s’entraînaient sur le sort que je leur avait demandé de travailler entre les cours, je remarquais que Lizbeth, la jeune princesse, était étrange. Elle qui était toujours sérieuse, paraissait dans les nuages. Peut être pensait-elle a son futur trône ou je ne sais quoi d'autres. Je n'avais rien contre elle ... mais il fallait avouer qu'elle était un peu étrange, de temps en temps, souvent même. J'étais mal placée pour la juger, alors j'essayais d'éviter de porte des jugements sans la connaitre. Elle était princesse, mais elle n'était pas forcément heureuse, et ça, je n'en savais rien. 
La fin du cours arriva et tous les élèves quittèrent la salle de classe. Tous, sauf une. Lizbeth, évidemment, toujours dans les nuages, n'avait pas remarqué que la sonnerie avait retentit et que tous étaient partis. Je la regardais, amusée, curieuse de savoir combien de temps elle allait mettre pour se réveiller.

 « Excusez moi, j'étais un peu distraite. Je vais vous laisser travailler. »
- Aucun problème jeune fille. 

Elle s'approcha de la porte et je ne pu me retenir de lui dire

- Lizbeth, approchez s'il vous plait... 

J'attendis qu'elle soit à côté de mon bureau et je me lançais :

- Avez vous, je ne sais pas, des problèmes ? Ou quoi que ce soit ? Vous m'avez l'air distraite et je m'inquiète pour mes élèves lorsqu'ils sont comme ça. Vous pouvez vous confier, je suis là pour vous aider si jamais je peux faire quelque chose.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hey, moi c'est
Roxane Weasley !

Mais des fois on m'appelle

    Roxy ๑ Devil wears Prada

avatar



√ Mes messages : 54


Qui es-tu ?
Sang: Sang pur
Patronus: Panthère
What\'s in your pocket ?: Plume à papote ¤ Baguette ¤ Rappelle-tout ¤ Dragées surprises ¤ Émeraude porte-bonheur

Posté le Ven 2 Aoû - 16:03






I'll be the sister you never had.








« Je ne peux pas vous le dire, c'est un secret. »
♣♧

Je n'eu pas le temps d'atteindre la porte de sortie comme je rêvais tant de le faire. La voix douce et pourtant un peu impressionnante de ma prof me rappela à elle et je fus forcée de faire demi-tour pour la rejoindre à son bureau. La situation devenait vraiment gênante dans le sens où j'étais la source du seul et unique secret existant entre les deux jumeaux. En fait, si jamais un conflit devait éclater entre eux, il y a quatre-vingt-dix pour cent de chances que ce soit à cause de moi. Cette simple idée suffisait à me rendre honteuse. Pourquoi avait-il fallu que je tombe amoureuse d'un enseignant ? Si mon père apprenait cette romance, je n'ose même pas imaginer ce qui pourrait m'arriver. Et s'il m'envoyait dans ma famille maternelle en Iran ? Ce serait une catastrophe. Je n'imagine pas ma vie sans Hélias à mes côtés. Mes obligations de princesse, aujourd'hui plus que jamais, sont un fardeau que j'ai du mal à porter. Les paroles de Julia m'angoissèrent d'autant plus, alors.

« Avez vous, je ne sais pas, des problèmes ? Ou quoi que ce soit ? Vous m'avez l'air distraite et je m'inquiète pour mes élèves lorsqu'ils sont comme ça. Vous pouvez vous confier, je suis là pour vous aider si jamais je peux faire quelque chose. »

Je prends le temps de réfléchir à toute allure. Je fais rapidement le tri entre ce que je peux lui raconter et ce qui éveillerait trop les soupçons. La vérité, c'est que j'ai souvent rêvé de raconter ce terrible secret à quelqu'un, mais je n'ai jamais eu la chance de connaître quelqu'un en qui j'ai une confiance suffisante. Même mes plus proches amis, aussi gentils qu'ils puissent être, pourraient vendre la mèche en échange d'une belle récompense. Ce n'est pas que ce sont des traîtres, mais ils ne connaissent pas l'ampleur des dégâts que cette information, mise entre de mauvaises mains, pourrait créer. Le ventre crispé par l'angoisse, j'inspire à fond et dit d'une voix claire digne d'une princesse ayant l'habitude de prendre la parole en public.

« Je dois avouer que certaines choses me tracassent ces derniers temps, mais je ne puis en parler à personne. C'est un secret, vous comprenez ? »




Lizbeth ♧ Julia


© Méphi.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hey, moi c'est
Julia T. Kinney !

Mais des fois on m'appelle
    La Défense est sexy

avatar



√ Mes messages : 32


Qui es-tu ?
Sang: Pur
Patronus: Scorpion
What\'s in your pocket ?:

Posté le Ven 2 Aoû - 16:31

« Je dois avouer que certaines choses me tracassent ces derniers temps, mais je ne puis en parler à personne. C'est un secret, vous comprenez ? »
Un secret ? Oh, trop cool ! Cette information aiguisa ma curiosité à un point que je ne saurai définir. J'avais toujours adoré les secrets ! Avec Helias, mon frère jumeau, on se disait tout, on adorait se dire des secrets que personne d'autre ne pouvait deviner. On était les meilleurs à l'école pour deviner les secrets que cachaient les autres enfants et pour cacher les nôtres. Ça les rendait fous, les autres enfants, de savoir que l'on cachait des trucs et qu'ils n'arrivaient jamais à nous faire cracher le morceau. 

Lyzbeth avait l'air d'avoir l'habitude des secrets. J'imaginais que dans une famille royale on était obligé de cacher des trucs au reste de la population, mais bon, par habitude, je savais qu'il était possible de se libérer la conscience d'un secret, sans trahir la parole qu'on a donné. 

- Je comprend, mais vous savez, vous pouvez peut être vous libérer en me disant de quoi il s'agit, sans donner trop de précision, ni même de nom, peut être pourrais-je vous apporter des conseils qui vous aideront. Sans vouloir me vanter, je suis jeune mais j'ai beaucoup d'expérience ... Est-ce une peine de coeur ? Des gens qui vous embêtent ?

Je me disais que, peut être, en insistant, elle pourrait se confier à moi. Et si ça ne marchait pas, je laisserai tomber. Pour mieux revenir à la charge un autre jour si jamais les choses ne s'amélioraient pas. Au pire, je demanderai de l'aide à mon frère, il était encore plus fort pour tirer les vers du nez des autres quand ne n'y arrivait pas.

Elle semblait vraiment pas dans son assiette et cela me motivait pour trouver ce qui la turlupinait afin de pouvoir l'aider.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hey, moi c'est
Roxane Weasley !

Mais des fois on m'appelle

    Roxy ๑ Devil wears Prada

avatar



√ Mes messages : 54


Qui es-tu ?
Sang: Sang pur
Patronus: Panthère
What\'s in your pocket ?: Plume à papote ¤ Baguette ¤ Rappelle-tout ¤ Dragées surprises ¤ Émeraude porte-bonheur

Posté le Lun 5 Aoû - 10:55






I'll be the sister you never had.








« Je suis une hors-la-loi. »
♣♧

S'il y a bien une chose que l'on peut dire de moi sans se tromper, c'est que je suis loin d'être dénuée d'intelligence. Je vois bien que la curiosité consume ma prof de DCFM qui se retient d'être indiscrète. D'un autre côté, je ne peux pas lui en vouloir d'être curieuse, c'est un défaut que j'ai moi-même très souvent. Et puis je sens bien qu'elle ne veut pas me causer d'ennuis, au contraire, elle essaye d'alléger un peu le poids qui écrase mes épaules. Le soucis, c'est que je ne peux rien dire à qui que ce soit et encore moins à elle. Hélias m'avait bien dit de me méfier d'elle et de son don presque diabolique pour déceler les mystères les mieux cachés. Je n'ai pas été assez vigilante et maintenant je suis dans une impasse. Il va falloir jouer finement pour qu'elle pense avoir la clé du secret, tout en ne risquant pas qu'elle découvre la vérité.

Je secoue la tête négativement à chacune de ses propositions. Je suis trop solide pour être dans cet état à cause d'une rupture amoureuse de gamine et je ne suis pas du genre à me laisser marcher sur les pieds par des adolescents stupides. Non, vraiment, si ce n'était que ça je n'aurais pas ma tête des mauvais jours. Je réfléchis à toute vitesse pour trouver quelque chose à dire pour caler son appétit de ragots sans pour autant lui dire ce dont il s'agit. Peut être qu'une semi-vérité ferait l'affaire ? Elle n'a pas besoin de connaître TOUS les faits, n'est-ce-pas ? Seuls les plus croustillants pourront me sortir de ce piège infernal. Je prend une grande inspiration et me lance.

« La vérité, c'est que je n'ai pas le droit de commettre d'erreur. En tant que princesse je me dois d'avoir un comportement irréprochable, et ce n'est plus tellement le cas. Je...j'ai commis l'irréparable. »

Je laisse ce début d'explication en suspens, faisant languir Julia qui dévore mes paroles comme si elles sortaient de la bible. Hélias a raison, les secrets ne sont pas en sécurité dans l'entourage de sa sœur. Comment fait-il pour la côtoyer tous les jours sans jamais laisser paraître la moindre inquiétude à mon sujet ? Rien que pour ça, je l'aime encore plus. Je ne pensais pas que c'était possible.

« Je suis tombée amoureuse d'une personne hors d'atteinte. »

Hors d'atteinte parce qu'il est plus âgé que moi, parce qu'il est mon professeur d'Histoire de la Magie, parce qu'il n'a pas de sang royal dans les veines, parce que je ne peux pas lui appartenir complètement comme je rêve de le faire. Mon regard glisse vers la bague qui orne mon doigt, offerte pas la reine, ma mère. Une bague de pureté, symbole de virginité et de dignité. Comme je la hait, cette foutue bague !




Lizbeth ♧ Julia


© Méphi.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hey, moi c'est
Julia T. Kinney !

Mais des fois on m'appelle
    La Défense est sexy

avatar



√ Mes messages : 32


Qui es-tu ?
Sang: Pur
Patronus: Scorpion
What\'s in your pocket ?:

Posté le Mer 14 Aoû - 16:44

 « La vérité, c'est que je n'ai pas le droit de commettre d'erreur. En tant que princesse je me dois d'avoir un comportement irréprochable, et ce n'est plus tellement le cas. Je...j'ai commis l'irréparable. »

L'irréparable ? La voix de la jeune Lizbeth me donnait vraiment l'impression qu'elle était perdue. On aurait dit l’intonation d'un condamné à mort qui a le droit à son dernier aveux avant de partir. Je n'avais encore aucune idée de ce qu'elle avait bien pu faire, mais ma curiosité se transforma en angoisse pour elle. Si j'étais dans la possibilité de l'aider, je le ferai sans hésiter car elle souffre, et cela se voit.

« Je suis tombée amoureuse d'une personne hors d'atteinte. »
 
Ah, un chagrin d'amour. J'étais bien placée pour comprendre ce genre de chagrin. 


Vous savez, si cet amour est véritable, et c'est peu être un peu barbapapa de dire ça, mais rien ne vous empêchera de le vivre. J'ai conscience que votre "position" familiale fait que vous ne pouvez pas épouser n'importe qui mais ... C'est le genre de chose dont personne ne parle mais vous n'êtes pas "obligée" d'aimer la personne que vous allez épouser, et vous n'êtes pas non plus obligée d'épouser la personne que vous aimez. Si cette personne vous aime aussi, vous devriez profiter, lui dire et faire ce que vous avez à faire. Et ... s'il ne ressent pas les mêmes sentiments que vous, soit ça viendra, soit ça vous passera. Et puis, ne vous inquiétez pas, ça arrive à tout le monde d'avoir des sentiments pour quelqu'un qu'on ne devrait pas aimer. Cela m'est déjà arrivé lorsque j'étais jeune. On s'en remet toujours et ce n'est pas quelque chose de dramatique ! 


Je ne pensais pas qu'elle était dans le même cas que moi, mais j'essayais de rester évasive pour que mes paroles correspondent à sa situation. J'avais vraiment envie de l'aider, et ce car je me mettais à penser à moi, plus jeune. Helias m'avait pas mal aidé, mais j'avais eu beaucoup de mal à me remettre de cet amour à sens unique. C'est l'une des choses les plus horribles qui puisse arriver en amour et c'est quelque chose qui vous laisse des traces. J'étais amoureuse de l'un des surveillants de mon collège. Il avait 10 ans de plus que moi, mais j'étais dingue de lui, je ne voyais plus que par lui. Les jours où il était absent étaient les pires jours de ces années là ... J'ai mis longtemps à m'en remettre et c'est pour cela qu'aujourd'hui, je ne m'attache plus. J'ai ranger l'amour au placard et je vis ma vie comme je le sens. Je m'amuse, je couche et je bois, ou inversement, et je ne me prend plus la tête. Je déverrouillerai peut être ce placard un jour, lorsque je serai prête à peut être souffrir de nouveau. Mais l'histoire de cette jeune fille me touche au plus profond ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hey, moi c'est
Roxane Weasley !

Mais des fois on m'appelle

    Roxy ๑ Devil wears Prada

avatar



√ Mes messages : 54


Qui es-tu ?
Sang: Sang pur
Patronus: Panthère
What\'s in your pocket ?: Plume à papote ¤ Baguette ¤ Rappelle-tout ¤ Dragées surprises ¤ Émeraude porte-bonheur

Posté le Jeu 29 Aoû - 21:44






I'll be the sister you never had.








« S'aimer pour nous est interdit. »
♣♧

Bien qu'elles n'aient pas grand rapport avec la situation dans laquelle je me trouve, les paroles de Julia m'apaisent. Il est vrai qu'aimer Hélias ne m'engage pas à l'épouser tout comme je pourrais épouser n'importe quel plouc royal sans pour autant éprouver le moindre sentiment envers lui. Mais je ne m'imagine pas épouser un idiot et continuer à voir mon beau professeur en cachette. Si la solution était si simple, je l'aurai déjà saisie. Ce n'est pas si facile. Le côté niais et " barbapapa " - comme le dit si bien mon aînée - ne doit pas masquer les conséquences de mes actes de mon esprit. Je dois rester consciente de l’énorme erreur que je suis en train de faire en aimant cet homme. Je secoue la tête négativement en réponse au long speech de ma prof de DCFM. Elle n'a pas bien compris mon problème.

« Vous ne comprenez pas, cet amour est loin d'être à sens unique, il est bel et bien partagé ! Si ce n'était pas le cas, croyez bien que je n'aurais pas tant de soucis. Nous nous aimons, mais notre amour est banni par la loi. Je suis forcée de prétendre ne pas l'aimer alors que je rêve d'être dans ses bras.Je risque beaucoup, pour lui, mais il risque encore plus pour moi. »

Alors que j'achève ces mots, un bruit de pas précipités résonne dans le couloir jusqu'à la porte de la salle restée ouverte. Mon coeur rate un battement lorsque je distingue l'allure élancée d'Helias dans l'encadrement, mais mon visage ne trompe nullement mes sentiments. Comme n'importe quelle princesse, on m'a appris l'art de feindre et de cacher ce que je ressens lorsque j'en éprouve le besoin ou que la situation l'exige comme maintenant. Comme j'avais cours avec lui juste après ce cours-ci, je l'imagine avoir remarqué mon absence et craignant le pire s'être précipité en laissant son cours en suspens pour me trouver et vérifier que je vais bien. Il se racle la gorge en évaluant la situation actuelle : moi en train de papoter avec sa sœur. Il se racle la gorge et prend un air sérieux de professeur autoritaire.

« Hum hrm... Mademoiselle Windsor, vous êtes en retard. Pourriez-vous rejoindre vos camarade en classe rapidement ? Je suis assez déçu de cet écart au règlement, ce n'est pas dans vos habitudes. »

Je distingue dans cette phrase plusieurs questions sourdes : " Pourquoi est-ce-que tu es en retard ? " " Il y a un problème ? " " Est-ce-que tout va bien ? ". La commissure de mes lèvres se soulève en un demi-sourire et je fais une mini-révérence d'excuse. J'espère que Julia est en train de tomber dans le panneau.

« Vous avez raison Professeur, c'est de ma faute, j'ai traîné à la fin du cours, c'est inexcusable. »




Lizbeth ♧ Julia


© Méphi.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hey, moi c'est
Julia T. Kinney !

Mais des fois on m'appelle
    La Défense est sexy

avatar



√ Mes messages : 32


Qui es-tu ?
Sang: Pur
Patronus: Scorpion
What\'s in your pocket ?:

Posté le Dim 8 Sep - 19:49

Ma jeune élève secouait la tête. Pourquoi donc ? Était-ce parce que j’avais tord sur toute la ligne ? Ou bien était-ce parce que j’avais justement raison mais qu’elle ne pouvait l’accepter. La situation semblait bien plus compliquée encore et la jeune femme était perdue et coincée.


« Vous ne comprenez pas, cet amour est loin d'être à sens unique, il est bel et bien partagé ! Si ce n'était pas le cas, croyez bien que je n'aurais pas tant de soucis. Nous nous aimons, mais notre amour est banni par la loi. Je suis forcée de prétendre ne pas l'aimer alors que je rêve d'être dans ses bras.Je risque beaucoup, pour lui, mais il risque encore plus pour moi. »


Banni par la loi ? Mais qui pouvait bien être ce garçon ? Un mauvais garçon ? Quelqu’un de recherché par la police, un homme en cavale, en prison ou pire encore ? Non ! Je ne voyais pas Lizbeth aimer un tel homme. Cela doit être autre chose. Des pas dans le couloir et la porte qui s’ouvre vivement me sortis de mes pensées.
Et voilà mon frère jumeau, Helias, dans l’encadrement de la porte. Mais pourquoi ? Il ne venait jamais dans ma salle de cours. On se retrouvait toujours en salle des profs. Les élèves n’ont aucunement besoin de savoir que nous sommes si proches –même si ce n’est pas un secret- nous nous devons de rester professionnels.


« Hum hrm... Mademoiselle Windsor, vous êtes en retard. Pourriez-vous rejoindre vos camarades en classe rapidement ? Je suis assez déçu de cet écart au règlement, ce n'est pas dans vos habitudes. »


Oh, il avait donc court avec elle et je l’avais retenue. Oops. Peu importe, je lui expliquerai et il comprendra.
Lizbeth s’inclina et s’excusa de son retard. Elle voulut prendre la faute sur elle et qualifia même son retard d’inexcusable. Je trouvais cela un peu fort … Mais ce langage devait lui venir de sa stricte éducation.



- Helias, ne t’en fais pas, c’est moi qui l’ai retenu à la fin du cours. Et de fil en aiguille, le temps est passé vite, je n’ai pas fais attention à l’heure. Je peux te rendre ton élève désormais. Et je ne recommencerais pas. Ajoutais-je avec mon air de petite fille punie, comme je le faisais depuis que nous étions enfants. Je savais que cela ferait rire Helias et peut être que ça détendrait l’atmosphère que je sentais un peu pesante. Peux-tu venir 2 secondes me voir ? Melle, vous pouvez attendre M. Kinney dans le couloir.


Lizbeth se dirigea vers le fond de la salle mais bizarrement, elle ne quitta pas la pièce. Je me mis alors à chuchotter à l’oreille de mon frère.
- Fais attention à elle, je la trouve pas très bien ces jours-ci et j’avais peur qu’elle ne fasse un malaise pendant mon cours. Je te passe le flambeau, occupes-t’en.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hey, moi c'est
Roxane Weasley !

Mais des fois on m'appelle

    Roxy ๑ Devil wears Prada

avatar



√ Mes messages : 54


Qui es-tu ?
Sang: Sang pur
Patronus: Panthère
What\'s in your pocket ?: Plume à papote ¤ Baguette ¤ Rappelle-tout ¤ Dragées surprises ¤ Émeraude porte-bonheur

Posté le Jeu 26 Sep - 11:39






I'll be the sister you never had.








« Le calvaire continue... »
♣♧

L'arrivée d'Hélias me complique encore plus la tâche. Moi qui était en train de faire une crise de déprime à son sujet, le savoir si proche et ne pas pouvoir le serrer contre moi me fait l'effet d'un coup dans la nuque. C'est assommant, voilà. J'écoute Julia présenter ses excuses à mon professeur préféré et prendre ma défense ( honnêtement je ne pense pas qu'il m'aurait collée, à moins de vouloir un rendez-vous galant dans son bureau le soir ). Je me contente d'obéir à moitié aux ordres de ma " belle sœur " et m'éloigne sans pour autant sortir complètement de la pièce. Je n'ai pas du tout envie d'attendre mon mec dans le couloir, comme une clocharde perdue. Cependant, je n'écoute pas vraiment ce qu'ils se disent, je fais confiance à Hélias pour brouiller les pistes. Néanmoins, si je n'entend pas les paroles de Julia, j'entend très bien les siennes et je rougis en tournant le dos aux deux frangins/frangines

« Si elle ne va pas bien, sa place est à l'infirmerie, pas en cours avec toi ou moi, tu ne crois pas ? Je suis étonné que tu ne l'ai pas envoyée se faire soigner... Se pourrait-il que tu saches ce qui la tracasse ? »

Je manque de m'étouffer en l'écoutant poser une question aussi directe. Est-ce-qu'il a perdu l'esprit ?! C'est tellement évident qu'il s'inquiète pour moi, maintenant ! Même à plusieurs mètres de distance, je perçois le poids qui s'écroule sur ses épaules. Le pauvre a déjà suffisamment d'ennuis sans être obligé de supporter mes états-d'âme d'adolescente... Par accident, je m'appuie sur la table à l'entrée de la classe et fait tomber un petit flacon contenant certainement une potion quelconque. Je sursaute et fait un petit saut en arrière en étouffant un petit cri. Malheureusement les réflexes stupides appartiennent à tout le monde, et ce n'est qu'après qu'on réalise sa bêtise, c'est sûrement pourquoi Hélias s'est retourné vivement à ce bruit en criant.

« Lizzie ! »

Il m'a appelée par mon surnom. Je rougis en me retournant. Je suis complètement rouge de honte, ce n'est pas mon genre de faire tomber des objets ou d'être d'une quelconque maladresse.

« Je...je désolé. Je ramasserai et je remplacerai la potion gâchée... »

Hélias se pince l'arrête du nez et reprend contenance.

« Hm. Oui, j'espère bien que vous réparerez cette maladresse. Puisque vous ne semblez pas être dans votre assiette, je vous laisse aux soins de votre professeur, mais c'est la dernière fois que je vous laisse sécher mon cours, mademoiselle. »

Sur ces mots, il s'éloigne d'un pas vif, m'abandonnant là devant ma bêtise. J'ai lu dans son regard un mélange d'inquiétude et de colère. Il m'en veut c'est sûr. Je me mord la lèvre inférieure en sentant des larmes piquer mes yeux sans couler.




Lizbeth ♧ Julia


© Méphi.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hey, moi c'est
Julia T. Kinney !

Mais des fois on m'appelle
    La Défense est sexy

avatar



√ Mes messages : 32


Qui es-tu ?
Sang: Pur
Patronus: Scorpion
What\'s in your pocket ?:

Posté le Mar 1 Oct - 18:34

- Fais attention à elle, je la trouve pas très bien ces jours-ci et j’avais peur qu’elle ne fasse un malaise pendant mon cours. Je te passe le flambeau, occupes-t’en.
« Si elle ne va pas bien, sa place est à l'infirmerie, pas en cours avec toi ou moi, tu ne crois pas ? Je suis étonné que tu ne l'ai pas envoyée se faire soigner... Se pourrait-il que tu saches ce qui la tracasse ? »

- C'est juste que je l'ai remarqué à la fin du cours, alors j'ai voulu en discuter avec elle ... Comment sais-tu que quelque chose la tracasse ?


Helias n'eut pas le temps de me répondre qu'un fracas se fit entendre au fond de la classe. Lizbeth avait fait tomber le flacon qui était posé devant la porte d'entrée de la salle. Avec mon frère, nous tournâmes ta tête vivement vers le fond de la classe et vîmes la jeune femme tremblante et essayant étouffer le cri qu'elle avait poussé. 


« Lizzie ! »
Mais, que ? Je plissais les yeux, ne comprenant pas tout à fait ce qu'il venait de se passer. Je connaissais bien mon frère, et il était loin d'être un garçon-surnom. Il ne donnait de surnom à personne ... Sauf à moi, ou aux filles dont il tombait amoureux lorsque nous étions plus jeunes. Tout ce bousculait dans ma tête, j'étais paumée et incapable de rapprocher les différents indices les uns avec les autres. Je crois que j'étais trop choquée par la vérité qui s'étalait devant moi pour l'accepter. Je crois que je me voilais simplement la face, m'empêchant de comprendre. 


Mon frère avait eu un simple réflexe de gentil garçon. Toujours attentif aux autres, il prenait toujours soin de tout le monde, ça le perdra un jour. Il devrait faire plus attention, les gens pourraient se mettre à croire qu'il ressentait quelque chose pour l'une de ses élèves, ce qui était tout bonnement impossible. Je connaissais mon frère, et jamais il n'irait se mettre dans une situation compliquée. 


J'entendais à peine Lizbeth s'excuser pour le casse et je vis simplement mon frère s'éloigner et quitter la pièce. Il disait qu'elle n'avait pas besoin de retourner en cours. C'était tout de même étrange. Ah oui, il voulait que je l'ammène à l'infirmerie. Effectivement, il semblait que ça soit la chose la plus raisonnable à faire, étant donné la maladresse de mon élève. 


- Venez avec moi, melle, nous allons à l'infirmerie.


Je regardais alors mon élève, elle semblait paniquée et totalement apeurée.
- Mais, que se passe t-il ? N'ayez pas peur, je ne vous ferai pas de mal. Nous allons simplement à l'infirmerie. J'ai comme l'impression que vous êtes surmenée. Il faudrait que vous vous reposiez. 


Un sentiment étrange naissait en moi. Comme s'il manquait un morceau d'un puzzle, comme si un petit flou s'étendait devant moi, me cachant l'intégralité d'un tableau. J'avais l'impression de manquer quelque chose, mais mon cerveau m'empêchait de chercher ce dont il s'agissait. Je secouais alors la tête et me mis en marche vers l'infirmerie. Peut être que la vérité se révèlerait un jour.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hey, moi c'est
Roxane Weasley !

Mais des fois on m'appelle

    Roxy ๑ Devil wears Prada

avatar



√ Mes messages : 54


Qui es-tu ?
Sang: Sang pur
Patronus: Panthère
What\'s in your pocket ?: Plume à papote ¤ Baguette ¤ Rappelle-tout ¤ Dragées surprises ¤ Émeraude porte-bonheur

Posté le Dim 19 Jan - 11:51






I'll be the sister you never had.








« Une très dure révélation. »
♣♧

Hélias a pris un gros risque pour moi. Utiliser mon surnom en présence de sa sœur, c'est comme avouer clairement que notre relation dépasse de beaucoup celle d'un professeur et de son élève. Pourtant, contrairement à ce que je craignais, Julia semble s’accommoder de cette réaction. Bien que l'air un peu surprise, elle ne fait aucune remarque sur ce qu'il vient de se passer ici même, sous ses yeux. Je ne comprends pas. Elle devrait être en train de crier, de me traiter d'inconsciente, de le traiter de pédophile, de piquer une crise en somme. Pourtant elle reste là, sans ciller, alors que son frangin se faufile dehors pour rejoindre son cours déjà bien entamé. Alors, plantée comme un piquet face à ce qui pourrait se rapprocher le plus d'une belle-sœur, j'attends que la sentence s’effondre sur moi de tout son poids. Ce qui n'arrive pas. Au lieu de ça, Julia m'entraîne à sa suite dans les couloirs avec un air aimable, presque rassurant. Elle m'emmène à l'infirmerie. Pourquoi ne réagit-elle pas ? Je ne comprends vraiment pas. Ce n'est pas naturel. Incrédule, je m'arrête et attend qu'elle fasse de même. Le couloir est vide, je n'ai donc pas à m'inquiéter des répercutions de mes mots.

« Non ce n'est pas normal, vous ne devriez pas être aussi calme. Professeur, vous ne pouvez pas ignorer ce qui vient de se passer sous vos yeux. Ne comprenez-vous pas ? » Dis-je avec un air inquiet.

On dirait qu'elle refuse la vérité tellement fort qu'elle ne comprend réellement pas. Faut-il que je lui jette les faits en travers pour qu'elle se mette à réagir ? Est-ce seulement ce que je souhaite ? C'est ridicule, il vaudrait mieux que je me contente de la chance qui m'est offerte. Si Julia refuse de voir la réalité en face, notre secret est bien gardé. Pourtant je ne veux pas m'arrêter de parler, d'essayer de la ramener à la raison.

« Ne soyez pas aveugle. Vous savez au fond de vous ce qui se passe. Votre frère n'est pas le genre d'homme à donner des petits surnoms à ses élèves. » J'insiste.

Je la regarde dans les yeux, prenant un air plus qu'explicite. J'aime Hélias, et je veux que la personne qui soit la plus proche de lui puisse le soutenir dans cette épreuve. Je veux que Julia sache la vérité et le protège de ce secret et de la douleur qu'il ressent à ne pas pouvoir l'assumer. Consciente qu'il ne me reste plus que cette dernière solution, je plonge ma main sous le col de mon pull et en sort une chaîne accrochée à mon cou. Au bout de celle-ci, pend un pendentif qu'elle ne peut que reconnaître comme celui d'Hélias. Julia ne peut ignorer que ce motif en argent a toujours été accroché au cou de son frère. Le fait qu'il me l'ai offert, ne peut que signifier une chose : notre amour véritable.




Lizbeth ♧ Julia


© Méphi.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hey, moi c'est
Contenu sponsorisé !

Mais des fois on m'appelle





Posté le

Revenir en haut Aller en bas
 

[2] I'll be the sister you never had. | Lizbeth & Julia |

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Quoi de mieux que de résister à la tentation ? Y céder {Dja'
» “A best friend is a sister that destiny forgot to give you.” (ft. Cassiopée) [terminé]
» [Ile de Ronapura] Sister Act I : Une soeur appelée à prier
» Hey Sister, do you still believe in love I wonder ? [Ellie]
» nina ft zoella ∞ i love you little sister, forever ♥

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Endless Hope ; L'Espoir Infini ::  :: ~> FLOOD :: Anciens RPs-