Endless Hope ; L'Espoir Infini



Bienvenue sur Endless-Hope !
22 ans après la mort du grand Lord Voldemort, son successeur est prêt à prendre la relève !
Quel rôle jouerez vous dans cette nouvelle guerre ?
Rejoignez nous !



 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 [0] Quoi ? Ton autre joue est jalouse, peut-être ? [PV James]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Les acteursEt leur histoire
Hey, moi c'est
Lily Evans !

Mais des fois on m'appelle
    Miss Rouquine

avatar



√ Mes messages : 176


Qui es-tu ?
Sang:
Patronus:
What\'s in your pocket ?:

Posté le Mar 2 Juil - 18:35

La rentrée de Poudlard était le moment que Lily préférait le plus. Certes, elle avait passé un bel été malgré le conflit permanant qui existait entre elle et sa sœur aînée, Pétunia, mais Poudlard était réellement sa deuxième maison et elle n’échangerait sa place pour rien au monde. Surtout que cette année, Lily n’était plus une simple préfète, elle avait été promue préfète en chef. Rien ne la rendait plus fière. Bien sur, elle avait été curieuse de savoir qui était son binôme et quelle ne fut pas sa surprise en découvrant qu’il s’agissait de James Potter ! Elle le découvrit dans le compartiment qui leur était réservé, dans le Poudlard Express. Autant l’avouer, ce voyage pour Poudlard fut le plus long de toute sa vie. C’était à peine si elle avait décroché un mot. Mais son mutisme n’avait pas duré très longtemps puisque son binôme avait réussi à la faire sortir de ses gonds. Comme à chaque fois, Lily avait fini par lui mettre une gifle qu’il pouvait rajouter à sa collection. Et durant tout le reste du trajet, la jeune femme avait plongé son nez dans un livre tout en regrettant de ne pas pouvoir faire le voyage avec ses amis.

Le premier jour de cours venait de se terminer et chacun des profs leur avaient méticuleusement expliqué ce qu’ils attendaient d’eux au cours de cette année. Comme à son habitude, Lily avait tout bien pris en note, pour être sure de ne rien louper. Puis était venu le dernier cours de la journée, sa matière préférée : les potions. Elle avait toujours eu un don avec cette matière et réussissait à chaque fois à détourner les difficultés. Elle ne se l’expliquait malheureusement pas, mais elle ne s’en plaignait pas non plus. Sa capacité à réussir chacune des potions qu’on lui demandait avait valu son entrée dans le club de son professeur, Horace Slughorn. D’ailleurs, celui-ci lui avait déjà fait parvenir une invitation pour le dîner de la rentrée. Cela voulait dire qu’elle ne dînerait pas dans la Grande Salle en compagnie des autres, mais ce n’était pas comme si c’était la première fois. Néanmoins, elle ne pouvait pas s’empêcher d’appréhender la soirée car les autres passaient des étés tellement plus merveilleux qu’elle puisqu’elle restait dans sa petite ville natale. Donc on ne pouvait pas dire que ce qu’elle avait à raconter était enrichissant. C’était même le contraire.

Lily n’avait pas honte d’être une née-moldue. Bien au contraire. Si pour certain s’en était une, la jolie rouquine ne se privait jamais pour exprimer sa façon de penser et sa vision des choses. Bien souvent, c’était aux Serpentards qu’elle avait à faire, notamment depuis que Severus l’avait ouvertement insulté alors qu’elle était censée être sa meilleure amie. Mais il avait fait son choix et Lily le ‘respectait’. Perdre son meilleur ami lui fut très douloureux, si bien qu’elle mit quelques semaines avant de pouvoir être à nouveau elle-même. Il l’avait supplié de le pardonner, mais elle était beaucoup trop fière et rancunière pour accepter son pardon. Surtout face à une insulte aussi grave. N’aurait-il pas pu dire « Je n’ai pas besoin de l’aide d’une fille » ? Tout simplement ? Non, il avait été cherché là où ça faisait mal, donnant raison à tous les Serpentards de l’école. Depuis ce jour, ils s’ignoraient et ça convenait parfaitement à Lily. Et puis, elle ne se voyait pas aller lui demander pardon à son tour pour l’avoir rejeté. Oh que non. Cependant, malgré toute la rancœur qu’elle éprouvait pour Severus, elle continuait de le défendre, d’une certaine façon, lorsque Potter et sa petite bande lui cherchaient des noises. Une vieille habitude. Et puis, il fallait bien que quelqu’un remette de l’ordre dans ses idées à ce prétentieux !

D’ailleurs, depuis leur dispute dans le train, il n’était pas encore venu l’embêter, mais ça n’allait pas tarder, ça Lily en était certaine. Elle le connaissait assez, depuis le temps, pour savoir que dès qu’il trouverait l’occasion, il reviendrait à la charge, se prenant une énième gifle ou une nouvelle réplique bien sentie de la part de la jolie rouquine. C’était ainsi entre eux. Il lui courrait après, et malheureusement, elle ne le supportait pas. Il avait ce truc qui l’agaçait énormément et qui faisait qu’elle ne pourrait jamais le considérer comme un ami ou quelqu’un avec qui elle pourrait être proche. Il faudrait qu’il change son caractère pour ça. Mais c’était une autre histoire. Et puis, voir Potter changer, ce serait comme voir les nargols que seul Lovegood arrivait à voir. Le cours de potions se termina et le professeur Slughorn lui demanda de rester quelques minutes. Une fois que tous les élèves eurent quitté la salle, il lui demanda si elle avait bien reçu son invitation, chose que Lily ne put que répondre par l’affirmative. Quand elle l’entendit lui assurer qu’il comptait sur elle pour qu’elle soit présente, elle se voyait très mal lui dire que non et elle accepta avec un sourire malgré tout sincère.

Une fois sortie de la salle de cours, la demoiselle souhaitait se rendre immédiatement à la bibliothèque afin de ne pas perdre de temps et de se laisser déborder par les devoirs qu’on leur donnerait assez rapidement. Même si Lily était une élève studieuse, elle n’oubliait jamais de s’amuser aussi, sinon, elle deviendrait folle. Et elle avait trouvé la technique qu’il fallait pour concilier les deux : ne pas reporter à demain ce qui peut être fait le jour-même. Cette politique en agaçait quelques uns, mais au final, c’était elle qui avait raison et elle ne s’en cachait pas. Alors qu’elle se dirigeait vers la bibliothèque, on l’interpella au bout d’un couloir. Sa première réaction fut de se retourner, mais en voyant de qui il s’agissait, elle songea qu’elle aurait mieux fait de continuer sa route et d’ignorer cet appel. James Potter et toute sa petite bande étaient là…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hey, moi c'est
James Potter !

Mais des fois on m'appelle
    Cornedrue ๑ Le leader

avatar



√ Mes messages : 83


Qui es-tu ?
Sang: Pur
Patronus: Cerf
What\'s in your pocket ?: La carte des Maraudeurs

Posté le Mer 17 Juil - 17:05


    J'étais assit sur le bord d'une fenêtre, regardant le parc à travers un carreau. A côté de moi, Sirius était appuyé contre le mur, les bras croisés, et regardait les élèves passer dans le couloir sans prêter vraiment attention à leur identité. A l'opposé, Remus lisait un bouquin avec cet air passionné qu'il prenait à chaque fois qu'il se perdait dans ses lectures intensives. C'était une journée plutôt chaude pour la saison et mon regard accrochait ici et là quelques papillons voltigeant dans les courants d'air. L'heure n'était plus aux cours et je commençais déjà à m'ennuyer. Le temps entre les études et le repas me semblait chaque jour un peu plus long. J'avais beau être écrasé sous mes diverses responsabilités, je n'étais jamais rassasié, il me fallait toujours plus d'occupations dans mon emploi du temps pour m'empêcher de trop cogiter. Dans ces moments de calme, mon esprit allait se perdre dans des soupirs languissants d'amour pour la jolie Lily Evans. La voix de Sirius, amusée, perturba cet instant de réflexion.

    « Hé Corny, ce serait pas ta copine, là-bas ? »

    Ce à quoi Remus, tout en continuant de lire, répondit :

    « Ce n'est pas sa copine, Patmol. C'est juste celle qui lui colle des baffes à longueur de journée. »

    Exaspéré, je levais les yeux au ciel. Ah, diable que c'était agréable de se sentir soutenu ! Sans faire attention à la dispute habituelle que ce simple échange venait de déclarer, je me mis à courir dans la direction de la miss qui s'éloignait déjà au détour du couloir. Sa démarche fluide et sautillante donnait un nouveau rythme aux battements de mon coeur. Comment faisait-elle donc pour avoir un tel effet sur moi, elle qui ne faisait que me repousser à chaque fois ? Quel masochiste je pouvais être parfois, d'y retourner, comme si j'en redemandait un peu plus. De crainte qu'elle ne m'échappe, je criais son nom suffisamment fort pour qu'elle l'entende. Comme en réponse à mes prières, elle s'arrêta et se retourna, me laissant ainsi le temps de la rejoindre en trottinant. L'expression de son visage ne cachait pas sa déception de me voir. Sûrement espérait-elle que ce soit cet immonde Servilus. Pouah, non mais comment pouvait-elle apprécier ce serpentard ? Mystère.

    Après avoir repris mon souffle, je souriais à la belle demoiselle et m'inclinais légèrement pour la saluer. Naturellement, c'était tellement excessif que ça donnait un air moqueur. Pourtant, au fond de moi, je ne pouvais m'empêcher de penser que sa beauté aurait mérité que je pose genou à terre, carrément. Pourtant, ma fierté l'emportant toujours sur mes véritables sentiments, je fis un sourire dragueur digne du plus grand con que la planète puisse porter et dis avec une prétention sans égal :

    « Ah Lily, Lily, douce Lily, ta beauté surpasse toujours autant celle du soleil. Quel dommage que tu te caches tant que ça derrière une personne aussi moche que le petit Servilus. Tu mériterais d'être avec un homme carré et populaire. Quelqu'un comme moi. »

    Pff, non mais franchement, je crois que j'atteins des sommets. Pathétique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hey, moi c'est
Lily Evans !

Mais des fois on m'appelle
    Miss Rouquine

avatar



√ Mes messages : 176


Qui es-tu ?
Sang:
Patronus:
What\'s in your pocket ?:

Posté le Jeu 18 Juil - 20:34

Lily avait fortement espéré qu’elle pourrait passer une journée tranquille sans avoir à subir la présence de Potter en dehors des cours, mais il fallait croire que non. Pourquoi donc s’était-elle retournée ? N’aurait-elle pas pu continuer sa route et faire comme si de rien n’était ? Déjà qu’ils devaient travailler ensemble puisqu’ils étaient tous les deux préfets en chef… Les moments où elle devait faire un duo avec lui donnaient de l’urticaire à la demoiselle. Néanmoins, elle devait bien avouer que quand il ne jouait pas les imbéciles, Potter pouvait se montrer très pertinent et beaucoup plus intelligent que ce qu’il ne laissait penser. Mais ces moments-là étaient bien éphémères par rapport aux temps qu’il passait à faire l’imbécile.

Maintenant qu’elle s’était retournée, la jolie rouquine ne pouvait plus faire demi-tour et faire semblant de ne pas l’avoir entendu ni vu arriver. Lily n’était pas comme ça. Elle avait des défauts, mais pas celui-là. Mais elle savait d’avance que Potter allait recommencer son petit numéro de play boy, comme il avait l’habitude de le faire en sa compagnie. Ne pouvait-il pas choisir une autre victime ? Ce petit numéro là n’amusait pas vraiment la demoiselle et elle n’aimait pas l’image qu’il voulait se donner. Peut-être que s’il lui montrait qui était le vrai James Potter, alors peut-être qu’elle pourrait essayer de l’apprécier à sa juste valeur. Mais pour l’instant, ce n’était pas le cas, alors Lily ne se fatiguait pas à aller chercher plus loin que le bout de son nez.

Elle levait les yeux au ciel quand il s’inclina devant elle en guise de salut. Ce qu’il pouvait la fatiguer, quand il faisait un truc comme ça. Elle le regarda avec un air blasé pendant qu’il faisait sa petite tirade. Mais si elle ne montra rien, elle eut un pincement au cœur quand il parla de Severus. Potter savait très bien qu’ils n’étaient plus amis depuis leur cinquième année et ce justement à cause de lui. Si lui et sa petite bande n’avaient pas été jeté ce sortilège de lévitation sur lui, jamais elle n’aurait eu à le défendre et il ne l’aurait pas traité de Sang de Bourbe comme il l’avait fait. Lily avait pleinement conscience de ça, mais malgré ça, elle ne lui pardonnait pas de l’avoir fait. Il n’aurait jamais dû l’insulter de cette façon.

- Ah Potter, Potter, idiot de Potter, ta débilité surpassera toujours l’entendement. Quel dommage que tu te caches tant que ça derrière ta stupidité. Tu mériterais de t’acheter un cerveau avant d’oser espérer sortir avec quelqu’un comme moi.

Lily avait une excellente mémoire de diction. Du coup, elle n’avait eu aucun mal à modifier la petite tirade que Potter venait de lui offrir. Un sourire amusé se dessina néanmoins sur ses lèvres après avoir mis un point final à ses paroles. Même si Potter l’exaspérait au plus haut niveau, parfois, il l’amusait un peu quand elle le voyait mettre absolument toutes ses convictions dans ses tentatives futiles pour essayer de se faire bien voir par elle. Parfois, elle l’imaginait avec un gros nez rouge sur le nez et elle pouvait facilement constater que ça lui allait parfaitement bien. Elle croisa les bras sur sa poitrine et demanda :

- Alors, qu’est-ce que tu veux cette fois ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hey, moi c'est
James Potter !

Mais des fois on m'appelle
    Cornedrue ๑ Le leader

avatar



√ Mes messages : 83


Qui es-tu ?
Sang: Pur
Patronus: Cerf
What\'s in your pocket ?: La carte des Maraudeurs

Posté le Mar 30 Juil - 21:13


    Ah Merlin, ce que cette fille peut me plaire ! J'ai eu pas mal de conquêtes amoureuses, des filles qui me couraient après, mais aucune qui n'ai sa personnalité sauvage et indomptable. Ne dit-on pas que nous désirons toujours ce que nous ne pouvons pas obtenir ? C'est plus fort que moi, dès que je tombe au fond de ses yeux verts et brillants, j'oublie jusqu'à mon propre nom, je deviens un légume. Ses longs cheveux roux et soyeux me donnent cette irrésistible envie de passer mes doigts dedans, d'enrouler une boucle autour de mon index. Sa bouche pulpeuse soulignée d'un rouge à lèvre à l'odeur de cerise me fait fondre. Cette saleté de bouche que j'ai tant envie d'embrasser mais qui ne s'entrouvre que pour me faire passer pour une idiot. Sa réponse ne me surprend même pas, elle a un sens de la répartie qui vaut presque celui de Sirius. Je joue pas au même niveau que ces deux-là. D'ordinaire, j'aurais froncé les sourcils et mon visage aurait tourné au ronge pivoine, humilié, je serais même peut être parti bouder suite à ce nouvel échec. Mais aujourd'hui est un autre jour, j'ai envie d'être celui que je suis dans mes rêves, cet homme courageux qui ne se cache pas derrière un comportement de crétin pour masquer sa timidité. Celui qu'elle mérite, tout simplement. Au lieu de ça, je ris aux éclats et mon regard s'adoucit alors que je hoche la tête.

    « D'accord, je l'admet, tu m'as bien eu ce coup-ci. »

    Si Remus, Sirius et Peter avaient été là, ils se seraient moqué de moi. Faut dire aussi que ça me ressemble pas d'accepter une défaite, surtout face à une fille. Je crois que je suis fatigué de jouer un rôle, surtout avec elle. Si Lily doit me jeter comme un déchet, je veux qu'elle le fasse en sachant exactement quel homme elle rejette réellement. Une fois encore, je m'incline, mais de façon plus sincère, moins moqueuse.

    « C'était déplacé de ma part, désolé. »

    Après tout, je sais bien qu'elle ne parle plus à Rogue depuis notre sale conflit dans le parc. Au fond, je me sent coupable. Oh pas de l'avoir pendu par la cheville bien sûr, il l'avait mérité ! Mais c'est ce qui a créé la séparation entre lui et Lily et même si je m'en réjouit, ça ne me plait pas de la voir si triste de son absence. Elle croit que je ne le remarque pas, mais je passe mon temps à l'observer et à soupirer lorsqu'elle grimace. Elle pense souvent à lui, je le sais. Mais la vérité c'est que je ne déteste pas Severus à cause de sa maison ou de son apparence peu agréable, mais parce qu'il a toujours été plus proche d'elle que moi. Plus calme, je croise mes mains dans mon dos et demande :

    « Où allais-tu ? Je pourrais peut être t'accompagner un moment, si ça ne te dérange pas bien sûr. »

    La pauvre Lily doit se demander ce que j'ai bu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hey, moi c'est
Lily Evans !

Mais des fois on m'appelle
    Miss Rouquine

avatar



√ Mes messages : 176


Qui es-tu ?
Sang:
Patronus:
What\'s in your pocket ?:

Posté le Mar 6 Aoû - 13:37

Quand Lily le voulait bien, elle pouvait avoir un sens de la réparti assez hors du commun. Surtout que ce n’était jamais bien difficile avec James. Il suffisait simplement de l’écouter parler pour trouver quoi dire. Du coup, elle n’avait eu aucun mal à trouver quoi lui répondre : la même chose, mais tourné à sa sauce. La demoiselle ne doutait pas un seul instant qu’il pouvait être intelligent quand il le voulait. D’ailleurs, ses résultats le prouvaient bien. Mais mis à part ça, niveau comportement, on ne pouvait pas dire qu’il était intelligent. A moins qu’il ne cache ça sciemment, auquel cas, c’était fortement dommage pour lui car Lily ne supportait pas les personnes vantardes. Peut-être que s’il savait se montrer différent de temps à autre, elle pourrait l’apprécier. Mais étant donné que pour le moment, elle n’avait jamais rien vu de tel… Et bien elle continuait à ne pas le supporter.

Cependant, quelque chose changea contrairement à d’habitude car James ne réagit pas pareil. Au contraire, il se mit à rire aux éclats, comme si elle venait de lui lancer la meilleure blague de toute l’année. La jolie rouquine arqua légèrement un sourcil à cause de la surprise. Mais son rire semblait un peu contagieux car elle-même ne put qu’esquisser un léger sourire. Néanmoins, elle resta tout de même sur ses gardes car elle n’oubliait pas à qui elle avait affaire. James Potter était et resterait toujours James Potter. C’était impossible de changer à cent pour cent. Chasser le naturel et il revient au galop, comme on le dit si bien. Pour la première fois depuis qu’il avait commencé à la coller, le jeune homme s’avouait vaincu. Une grande première.

Mais cela ne s’arrêta pas là. Il s’excusa presque pour ce qu’il venait de dire à propos de Severus. Un peu plus, et Lily se serait mise à regarder le plafond pour voir s’il ne pleuvait pas des poules ou quelque chose dans ce genre-là. Qu’est-ce qui lui prenait de se comporter de cette façon ? La jeune femme pensait sérieusement qu’un cognard avait dû le cogner en plein dans la tête parce que c’était du jamais vu, de l’inédit. Elle qui pensait que James resterait toujours celui qu’il était et ce jusqu’à la fin des temps… Se serait-elle trompée ? James Potter serait-il en réalité quelqu’un d’autre ? C’était là tout plein de questions auxquelles elle n’avait pas de réponse. Mais pour le coup, elle devait bien avouer qu’il attisait sa curiosité. Combien de temps est-ce que ce petit numéro durerait ? Lily était prête à compter les jours pour le savoir.

- Dis-moi Potter, serais-tu tombé sur la tête pendant un quelconque entrainement de Quidditch ? Dis-le moi tout de suite que je t’emmène à l’infirmerie.

C’était vraiment plus que bizarre que celui-ci souhaite l’accompagner là où elle voulait aller. Surtout que l’endroit où elle voulait filait de l’urticaire aux quatre amis. Bref, James se comportait vraiment de manière très bizarre et la jeune femme ne savait pas du tout quoi penser de ce nouveau James Potter. Pour le coup, elle le regardait un peu comme si c’était la première fois qu’elle faisait sa rencontre. Etait-il possédé ? L’esprit de Peeves avait-il pris possession de son corps ? Non… Si c’était Peeves, il serait cent fois pire que ce qu’il était d’habitude. Un autre esprit alors. Lily s’était vraiment perdue dans toutes ces théories, les unes les plus farfelues que les autres pour essayer d’expliquer ce nouveau comportement. Mais malgré ça, aucune ne lui était satisfaisante puisqu’elles ne pouvaient pas être vraies.

- Si tu m’accompagnes, tu vas avoir des furoncles qui vont te pousser partout étant donné que je me rendais à la Bibliothèque. Mais si tu as mieux à me proposer… Je ne voudrais pas que tu sois encore plus atteint que ce que tu n’es en ce moment.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hey, moi c'est
James Potter !

Mais des fois on m'appelle
    Cornedrue ๑ Le leader

avatar



√ Mes messages : 83


Qui es-tu ?
Sang: Pur
Patronus: Cerf
What\'s in your pocket ?: La carte des Maraudeurs

Posté le Lun 26 Aoû - 15:08


    « Dis-moi Potter, serais-tu tombé sur la tête pendant un quelconque entrainement de Quidditch ? Dis-le moi tout de suite que je t’emmène à l’infirmerie. »

    La surprise de Lily, au delà du plaisir incommensurable qu'elle me procure, m'amuse également beaucoup. Elle a raison sur la base, j'ai probablement du perdre l'esprit pour me conduire de la sorte, au beau milieu d'un couloir où d'autres élèves pourraient me voir. Je la laisse se moquer ouvertement de moi, simplement parce qu'il n'y a rien de plus beau que ses yeux qui pétillent de malice lorsqu'elle prononce une boutade de ce genre. Son sourire m'éblouit. Son regard change finalement, comme si c'était la première fois qu'elle me rencontrait. Je souris à mon tour et lui fait un clin d’œil. Ses paroles suivantes me font rire d'avantage.

    « Si tu m’accompagnes, tu vas avoir des furoncles qui vont te pousser partout étant donné que je me rendais à la Bibliothèque. Mais si tu as mieux à me proposer… Je ne voudrais pas que tu sois encore plus atteint que ce que tu n’es en ce moment. »

    Je lève les yeux au ciel et replace la lanière de mon sac qui commençait à glisser de mon épaule. La pauvre, si elle savait ! On ne me voit effectivement jamais dans la bibliothèque, parce que j'y vais en cachette la nuit. Le fait qu'on ne me voit pas bosser ne signifie pas que je ne bosse jamais. De ma main droite, j'ébouriffe mes cheveux qui sont déjà en pétard au naturel de toute façon. Puis, d'un geste plus doux, je replace un mèche de ses cheveux cuivrés derrière son oreille.

    « Tu as raison, je dois avoir perdu l'esprit. C'est surement toi qui me fait cet effet. Toujours est-il, que je serais ravis de t'accompagner à la bibliothèque si ma présence ne t’accommode pas trop. »

    Parce qu'un Potter restera toujours plus où moins ce qu'il est, j'accompagne ces mots d'un formidable sourire de séducteur. Qu'est-ce-que vous voulez ? J'ai beau faire des efforts, on change pas un lion en chaton en un seul coup. Il y aura toujours quelques restes de cette personnalité qui me débecte tant mais qui a su prendre le contrôle de moi au fil du temps.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hey, moi c'est
Lily Evans !

Mais des fois on m'appelle
    Miss Rouquine

avatar



√ Mes messages : 176


Qui es-tu ?
Sang:
Patronus:
What\'s in your pocket ?:

Posté le Lun 2 Sep - 15:13

Le comportement de James étonnait fortement Lily. Depuis quand s’excusait-il pour ce qu’il venait de dire ou de faire ? C’était une grande première. Tellement grande qu’elle ne pouvait pas s’empêcher de penser qu’il s’était pris un mauvais coup. Ca ne pouvait être que la seule explication possible pour expliquer sa réaction suite à ce qu’il venait de dire à propos de Severus. Auparavant, jamais il ne s’était excusé pour toutes les méchancetés qu’il avait pu dire à son propos. Au contraire, à chaque fois, il avait fait exprès d’en rajouter des couches pour énerver la jolie rouquine encore plus. Ce qu’il n’avait jamais compris, c’était qu’en faisant ça, il avait fait du mal à Lily. Même si elle et Severus n’étaient plus amis, elle ne pouvait pas rester indifférente aux attaques de Potter et de sa bande. C’était plus fort qu’elle.

Néanmoins, elle était prête à le pardonner pour cette fois. Il n’avait pas eu le temps d’aller trop loin, peut-être à cause de sa réplique qu’elle avait reprise en fonction des paroles de James. Ce dernier continua de l’étonner lorsqu’il se proposa de l’accompagner à l’endroit même où elle allait. Quand on savait qu’il fuyait comme la peste la Bibliothèque, ça allait être compliqué pour lui de suivre Lily. Aussi, elle lui répondit tout en y ajoutant une touche d’humour. Aussi, elle lui proposait d’aller ailleurs. Elle n’eut pas de réponse immédiate car dans un premier temps, il passa sa main dans ses cheveux couleur corbeau. Elle le regarda faire puis elle faillit avoir un mouvement de recule quand il approcha sa main de son visage, mais Lily ne bougea pas d’un poil. Elle le laissa remettre une de ses mèches de cheveux orangés à sa place.

Un fait étrange se produisit en elle car elle sentit son cœur battre un peu plus fort à cause de se geste. La jeune femme lutta pour éviter que ses joues ne s’enflamment et pour cela, elle se concentra sur les paroles de Potter qui refusait d’aller ailleurs, comme elle le lui avait proposé. La Bibliothèque lui convenait. A nouveau, la jeune femme arqua un sourcil. Potter était réellement de plus en plus bizarre. Enfin, s’il tenait tant que ça à l’accompagner, pourquoi lui dirait-elle non ? La Bibliothèque était un endroit public où tout le monde pouvait y aller. Et même si Lily était préfète en chef, elle n’avait pas le droit d’interdire l’entrée de la bibliothèque à quelqu’un.

- Comme tu voudras, mais me voir étudier est très loin d’être la chose la plus passionnante du monde. C’est pour ça que je te demandais si tu avais une autre idée. Mais c’est toi qui vois.

Après un haussement d’épaule, Lily se retourna pour continuer sa route en direction de la Bibliothèque pour voir si Potter la suivait, comme il l’avait dit, ou bien s’il allait proposer autre chose. Le nouveau Potter était assez intriguant parce qu’il était un mystère pour la jolie rouquine qui n’avait connu Potter que sous mon plus mauvais jour. Depuis la première année, il s’était montré arrogant et trop sur de lui-même. Aujourd’hui, au bout de sept ans, il se montrait sous un autre visage qui intriguait fortement la jeune femme. Lily avait toujours été de nature curieuse. Aussi, qu’y avait-il de mal à vouloir en apprendre un peu plus ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hey, moi c'est
James Potter !

Mais des fois on m'appelle
    Cornedrue ๑ Le leader

avatar



√ Mes messages : 83


Qui es-tu ?
Sang: Pur
Patronus: Cerf
What\'s in your pocket ?: La carte des Maraudeurs

Posté le Jeu 26 Sep - 11:05

    Aller à la bibliothèque avec une fille, c'est sûrement la seule chose que je n'ai pas encore faite dans cette école. Pas étonnant quand on sait que je n'y vais jamais de jour, exprès pour garder ma réputation de cancre intacte. J'dois dire que s'il le fallait vraiment, je laisserais volontiers tomber toute cette histoire de beau gosse imperturbable, rien que pour avoir une chance de partager des moments agréables avec Lily Evans. Sa remarque quand à l'absence d’intérêt à la regarder travailler m'interpelle un peu. Est-ce-qu'elle sous entend bien ce que je crois qu'elle sous-entend ? Serait elle d'accord pour réellement passer un moment en ma compagnie autrement qu'en étant forcée d'acceptée par politesse ? Je souris et la suit alors qu'elle s'est déjà éloignée de plusieurs pas en direction de la bibliothèque. Je croise mes bras derrière mon dos et serre mes mains l'une dans l'autre tout en avançant, l'air calme et joyeux. Mon regard glisse sur la cascade de boucles rousses comme des flammes qui danse sur les épaules et dans le dos de la jeune fille. Je ne comprend pas pourquoi elle n'a pas plus de prétendants que cela... Les mecs de château seraient ils donc tous devenus aveugles ? C'est de loin la plus jolie, la plus drôle et la plus charmante étudiante de tout Poudlard. J'apprécie tout particulièrement ses crises d'humeur qui font plisser légèrement son nez et rougir ses joues. Son tempérament de feu me plait énormément car c'est un challenge que j'aime relever. Le goût du risque, peu de gens l'ont, mais moi c'est ma raison de vivre. Ouais en fait je suis en train de comparer la fille de mes rêves avec un dragon et en y songeant, ce n'est pas loin d'être la réalité. Finalement je me permet de prononcer quelques mots amicaux.

    « Tu sais, moi je ne vois pas d'inconvénient à t'accompagner à la bibliothèque et te regarder travailler en silence. Mais si tu veux faire autre chose, je suis ouvert à toute proposition. »

    J'ai le sentiment qu'au fond elle n'a pas trop envie d'aller travailler à présent. Elle avance lentement, presque en traînant les pieds, alors qu'elle se tourne régulièrement pour vérifier que je la suit toujours. Oui ma belle, je te suivrai jusqu'au bout du monde s'il le faut ! Je souris car ma phrase semble la laisser perplexe. Je hausse les épaules et jette un coup d’œil en arrière. Remus et Sirius sont partis de là où je les ai laissés tout à l'heure. Je les retrouverai plus tard à l'heure du dîner. Nous sommes donc enfin seuls dans ce couloir.

    « Tu sais... Je veux m'excuser pour avoir été un crétin monumental avec toi. J'imagine que c'était ma façon à moi de me protéger des moqueries des gens. Être le plus grand, le plus fort, le plus intelligent, le plus beau, c'est vrai que c'est pratique et gratifiant, mais à force d'être au dessus de tout le monde, on finit par se sentir très seul. »

    Je me demande pourquoi je lui dit tout ça ni pourquoi mon sourire habituel s'est évaporé. Sûrement parce que contrairement à ce que je pensais lorsque j'étais jeune, la gloire n'apporte pas nécessairement le bonheur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hey, moi c'est
Lily Evans !

Mais des fois on m'appelle
    Miss Rouquine

avatar



√ Mes messages : 176


Qui es-tu ?
Sang:
Patronus:
What\'s in your pocket ?:

Posté le Lun 7 Oct - 11:59

Honnêtement, Lily ne comprenait pas vraiment ce qui poussait James à vouloir la suivre jusqu’à la Bibliothèque et encore moins vouloir la regarder étudier. Il y avait beaucoup plus intéressant que ça. Et surtout, ce serait une grande première pour elle de le voir franchir les portes de cette immense pièce pleine de livres qui était sans aucun doute la plus grande source de savoir que possédait cette école. Mais s’il avait décrété qu’il l’accompagnerait, et bien la jolie rouquine ne voyait pas de raison de l’en empêcher. Du moment qu’il la laissait étudier, elle ne voyait aucun inconvénient. Néanmoins, elle ne pouvait pas se retirer de la tête que ça allait la perturber de se faire observer. Encore plus si James comptait bien rester planté à côté d’elle à la regarder.

La demoiselle prit donc la route de la Bibliothèque, puis après avoir fait quelques pas, elle ne put s’empêcher de se retourner légèrement pour voir s’il la suivait. Et c’était bien le cas. Il avait mis ses mains dans son dos et la suivait, comme si de rien était. James était vraiment de plus en plus bizarre aux yeux de Lily qui n’arrivait pas à comprendre ce changement brutal de comportement envers elle. Serrant son livre contre elle, comme la parfaite élève qu’elle incarnait, elle fut surprise de le voir arriver à sa hauteur pour lui échanger quelques mots amicaux. Le James Potter qu’elle avait devant les yeux était nettement plus intéressant que celui qu’il s’était évertué à être jusqu’à présent. Il lui serait presque sympathique, mais Lily était méfiante de nature.

- C’est exactement ce que je t’ai proposé un peu plus tôt, répondit-elle en riant.

Elle secoua légèrement la tête, amusée. Décidemment, il était de plus en plus intriguant. Mais il la suivait toujours. La demoiselle était tout de même curieuse de savoir combien de temps il pourrait tenir, assis à côté d’elle, sans rien faire d’autre que de la regarder. Cependant, il fallait aussi qu’elle pense combien de temps elle pourrait tenir en travaillant toute en sachant qu’on l’observait avec intérêt. Surement moins longtemps que lui puisque ce serait elle qui subirait le poids du regard de James sur elle. Elle continua d’avancer tandis qu’il lui faisait des confidences qui la déroutaient de plus en plus. Le cognard avait réellement dû y aller très fort pour qu’il dise ce genre de choses. Elle faillit le lui dire d’ailleurs, mais peut-être qu’il était temps pour elle aussi de laisser ses railleries de côté et de prendre au sérieux les paroles de James.

- Toi, tout seul ? Tu es toujours entouré de tes trois amis. Ne me dis pas qu’ils sont amis avec toi juste parce que tu te pavanes, parce que c’est faux.

Lily était très loin d’être idiote. Elle savait bien que Black, Pettigrow et Lupin feraient absolument tout pour lui et réciproquement. Lily ralentit légèrement le pas pour le laisser arriver à sa hauteur. En fait, ça la stressait qu’il la suive à quelques pas derrière elle. Si ça commençait maintenant, alors qu’elle n’était pas à la bibliothèque, jamais elle ne tiendrait s’il devait continuer à l’observer comme ça. Quand il fut arrivé à sa hauteur, elle leva la tête vers lui. Jusqu’à présent, elle n’avait jamais réellement remarqué qu’il mesurait un peu plus d’une tête de plus que lui. Lily ne se considérait pas comme petite, loin de là, elle faisait partie de la moyenne, mais à côté de James, elle se sentait petite.

- Je te pardonne, répondit-elle néanmoins. Mais si tu t’avises de recommencer, je jure de te lancer un sort qui te passera l’envie de recommencer. Je déteste qu’on se paye ma tête.

Au moins, c’était dit. Et surtout, la demoiselle était sérieuse. Elle était tout à fait capable de lancer un sortilège sur James Potter sans avoir le moindre remord. Et puis, ce ne serait pas comme si elle ne l’avait pas prévenu. Mais enfin. En passant devant une fenêtre, Lily tourna la tête dans cette direction. Le parc apparut dans ses yeux, qu’elle plissa légèrement à cause de la réverbération du soleil, faisant flamboyer ses longs cheveux orangés. Elle reporta son attention sur le jeune homme qui était toujours à ses côtés.

- Le parc, ça te dit ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hey, moi c'est
James Potter !

Mais des fois on m'appelle
    Cornedrue ๑ Le leader

avatar



√ Mes messages : 83


Qui es-tu ?
Sang: Pur
Patronus: Cerf
What\'s in your pocket ?: La carte des Maraudeurs

Posté le Mar 7 Jan - 13:02

    Une fois arrivé à sa hauteur, nos regards se croisent et je me sens infiniment bien. Lily a beau avoir des cheveux de feu, elle a plus le tempérament de l'eau. Calme tranquille, elle vibre sous le moindre souffle de vent, mais lorsqu'elle s'énerve les vagues houleuses détruisent tout sur son passage. Je ne peux m'empêcher de me racler la gorge et de détourner le regard alors qu'elle me fixe. Je me demande bien à quoi elle peut penser comme ça. Finalement elle semble revenir à elle et pivote pour reprendre sa route. Docile, je la suit, restant cette fois à ses côtés plutôt que derrière elle. C'est ce qu'elle a l'air de préférer. Sa remarque à propos de Remus, Sirius et Peter est très juste. Je ne suis pas constamment isolé, mais ils ne connaissent pas réellement le vrai James Potter. Ils suivent l'énergumène que j'incarne, le cerf majestueux, le leader incontesté. Aucun d'eux n'a d’intérêt pour le poète torturé qui sommeille en moi. En tout cas, c'est ce que je crois. Je suis bien loin de la vérité à vrai dire. Je hoche la tête silencieusement, préférant ne pas faire de remarque sur mes curieux compagnons. En revanche, lorsqu'elle accepte mes excuse et glisse sa menace, je ne peux m'empêcher de sourire. Oh je la croit lorsqu'elle jure de me faire regretter mes moqueries. C'est ce que je préfère chez elle : son caractère. Le bruit de nos pas sur le dallage de pierre résonne dans le vide du couloir. Ce n'est pas rare de trouver un endroit calme comme celui-ci à Poudlard, car le château est trop grand pour que ses multiples élèves puissent occuper en même temps chaque espace. Je m'arrête alors que Lily s'attarde devant une fenêtre. Le soleil fait chatoyer sa chevelure, telle une gerbe de flammes caressant son visage laiteux. J'inspire profondément pour garder une contenance devant un pareil spectacle. Dieu, qu'elle est belle.

    « Le parc, ça te dit ? » Demande-t-elle le plus naturellement du monde.

    Je jette un coup d’œil curieux vers l'étendue d'herbe là-dehors, plusieurs mètres plus bas. C'est une belle journée, il fait bon et il n'y a pas trop d'élèves entassés sous les arbres. J'admet que c'est une bonne idée, mais je ne peux m'empêcher de songer que la dernière fois que Lily nous sommes retrouvés dans ce parc, Severus était pendu par la cheville. Je retiens un soupire gêné et hoche la tête positivement.

    « Bien sûr, un peu d'air frais nous fera du bien. » Dis-je calmement.

    Pendant le trajet dans les escalier qui nous mène dehors, sans réfléchir, je glisse ma main doucement dans la sienne et enlace ses doigts entre les miens. Ce contact me surprend autant qu'il me touche. Inquiet, je ferme à moitié les yeux et me crispe, attendant l'impact. Lily ne permet à personne qu'on la tienne si elle n'en donne pas l'autorisation. La gifle va être monumentale, je m'y prépare. Ce que c'est que les réflexes quand même...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hey, moi c'est
Lily Evans !

Mais des fois on m'appelle
    Miss Rouquine

avatar



√ Mes messages : 176


Qui es-tu ?
Sang:
Patronus:
What\'s in your pocket ?:

Posté le Mar 7 Jan - 23:41

Lily était particulièrement sceptique quand ça concernait James Potter et elle avait toutes les raisons de l’être. Après tout, ne s’était-il pas toujours comporté comme un parfait imbécile avec elle ? Ce revirement de situation la perturbait énormément. Tout comme le fait qu’il la suive plutôt qu’il ne marche à côté d’elle. Du coup, elle s’était arrêtée pour qu’il vienne marcher à sa hauteur. Il l’avait rejointe sans aucun souci. La jeune rouquine ne pouvait vraiment pas concevoir que celui qui se tenait à ses côtés se sente seul parce que c’était impossible. Il était toujours extrêmement bien entouré et surtout par ses trois amis. Quand elle lui fit la remarque, il ne répondit rien et la rouquine n’insista pas plus que ça. S’il ne voulait pas parler de ça, elle ne reviendrait pas sur le sujet. Qui était-elle pour insister afin de connaître une réponse ?

Que James s’excuse, c’était vraiment inouï. Jamais elle n’aurait cru qu’il prononcerait de telles paroles. Mais en gentille personnes, Lily accepta ses excuses tout en lui assurant que si jamais il se moquait d’elle, elle saurait faire en sorte qu’il le regrette toute sa vie. Elle avait parlé de lui jeter un sort, mais elle pouvait très bien se rabattre sur les potions. Elle était une des meilleures élèves qu’avait eue le Professeur Slughorn. D’ailleurs, c’était pour cette raison qu’elle faisait partie du club de ce dernier. Ces paroles arrachèrent un sourire à James et en guise de réaction, la demoiselle arqua un sourcil. Il vaudrait mieux pour lui qu’il la prenne au sérieux parce qu’elle l’était quand elle lui affirmait qu’elle lui ferait regretter si jamais il se moquait d’elle encore une fois. Enfin, une fois ce point éclaircit, ils pouvaient passer à autre chose.

La rouquine n’avait absolument aucune idée de ce qu’elle pourrait faire en la compagnie du jeune homme. On ne pouvait pas dire qu’ils se connaissaient. Pendant ces six dernières années, leur relation n’avait pas été des plus amicales alors elle ne savait pas du tout ce qu’ils pourraient faire ensemble. C’était en passant devant une des fenêtres du château qui donnait sur le parc que lui vint l’idée qu’ils puissent s’y rendre. Après tout, ça ne pouvait qu’être mieux que la Bibliothèque, surtout si James comptait rester assis à côté d’elle à la regarder sans rien dire. Lily aurait du mal à étudier dans ces conditions-là. Après avoir regardé à son tour par la fenêtre, James avait accepté l’idée. Un sourire se dessina sur les lèvres de la demoiselle.

- Alors va pour le parc !

Où pouvaient-ils donc aller de toute façon ? Il faisait beau, donc autant profiter avant que l’hiver n’arrive. Après, ils seraient tous confinés à l’intérieur du château jusqu’au retour du printemps. Lily n’aimait pas vraiment l’hiver. Si ça ne tenait qu’à elle, elle se mettrait en hibernation, mais bien évidemment, c’était impossible. Du coup, il fallait profiter au maximum du beau temps. Ils se mirent donc en route. Les escaliers n’étaient pas bien loin si bien qu’ils y arrivèrent pour commencer à descendre les étages. Ils marchaient côte à côte, exactement comme Lily l’avait souhaité. Cependant, ce qu’elle n’avait réellement pas prévu, c’était de sentir le contact de sa main sur la sienne. Un battement de cœur manqua dans la poitrine de la jolie rouquine et encore plus quand il entrelaça ses doigts avec les siens.

- Qui donc t’a donné l’autorisation ? demanda-t-elle avec une légère pointe d’humour.

Malgré ça, elle ne savait pas du tout comment réagir face à ce geste. En temps normal, elle se serait retournée pour lui administrer une gifle, mais quelque chose l’empêchait de faire ça. Cependant, elle ignorait totalement quoi. Rapidement, elle trouva la situation gênante. Non pas qu’elle trouvait cela désagréable, mais techniquement seuls les couples se tenaient la main de cette façon mais James et elle étaient encore loin de l’être. Qu’étaient-ils exactement ? Deux personnes tentant de faire connaissance ? Le cerveau de Lily fonctionnait à plein régime si bien qu’elle ne retira pas sa main. James aurait pu la garder jusqu’au parc si seulement les seuls élèves qu’ils avaient pu croiser n’étaient pas à Serpentard et si l’un d’entre eux n’était pas Severus.

Quand elle vit le groupe, la jolie rouquine retira sa main de façon instinctive. Les Serpentard n’avaient rien vu, et c’était tant mieux car ils n’auraient pas laissé tomber cette information. Croiser le regard de Severus faisait extrêmement mal à Lily. Même si cela remontait maintenant à deux ans, la demoiselle n’arrivait toujours pas à tourner la page. Severus restait son premier ami dans le monde de sorcier, il restait celui qui l’avait défendu face aux insultes de Pétunia et même si aujourd’hui ils ne s’adressaient plus la parole, elle n’arrivait pas à le voir autrement que son meilleur ami. Les quelques secondes qui avaient été nécessaire pour effectuer ce simple croisement parurent des siècles pour la jeune femme. Et une fois que ce fut chose faite, elle ne montra absolument rien. Aucune peine, rien.

Assez rapidement, ils arrivèrent à l’extérieur du château, ce qui fit un bien fou à la demoiselle qui retrouva complètement le sourire. Elle avait eu une bonne idée et s’en félicitait. Aller jusqu’au parc ne prit pas beaucoup de temps, mais elle n’attendit pas d’y être arrivée pour prendre à nouveau la parole :

- Alors ? Que me vaut l’honneur de rencontrer le tout nouveau James Potter ?

[Hors RP: Désolée, je crois que je me suis laissée emporter =S Tu n'es pas obligé de me faire une réponse aussi grande ^^ j'ai juste été grandement inspirée, donc merci à toi I love you ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hey, moi c'est
James Potter !

Mais des fois on m'appelle
    Cornedrue ๑ Le leader

avatar



√ Mes messages : 83


Qui es-tu ?
Sang: Pur
Patronus: Cerf
What\'s in your pocket ?: La carte des Maraudeurs

Posté le Mer 8 Jan - 11:50

    Contrairement à ce que je pensais, la baffe ne vient pas. Lily se contente d'un petit sourire gêné et d'une remarque peu agressive. Ainsi nos mains restent unies presque jusqu'au parc. Mes pas sont légers, je me sens pousser des ailes. Normalement ce genre de geste est réservé aux couples, et nous n'en sommes pas un. Enfin je crois. Je glisse un regard vers elle et mon coeur rate un battement. Cette situation est à la fois inconfortable et merveilleuse. Malheureusement, je n'ai pas le temps d'en profiter autant que je le voudrait. Un groupe d'élèves de Serpentard arrive face à nous au détour d'un couloir et la délicate main de ma rouquine n'échappe comme un nuage de fumée. Mon regard rencontre celui de Lily qui brille de tristesse. Je tourne alors la tête pour comprendre ce qui la rend soudain si malheureuse. Mon coeur se serre et ma machoire se crispe douloureusement à la vue de Severus. Bien sûr que c'est lui, qui d'autre pourrait faire souffrir Lily si facilement ? Ma haine pour lui est davantage violente puisqu'il vient de détruire inconsciemment l'un des plus beau moment de ma vie. Je suis néanmoins la demoiselle sans faire d’esclandre. Dieu que ça me demande des efforts de ne pas faire demi-tour pour lui flanquer mon poing dans la figure... Fort heureusement, Lily a la bonne idée de lancer un nouveau sujet de conversation pour me détourner de mon envie de meurtre.

    « Alors ? Que me vaut l’honneur de rencontrer le tout nouveau James Potter ? » Demande-t-elle.

    A l'extérieur, l'air frais me fit du bien. Je pu alors me permettre d'afficher un sourire sincère et un peu timide. Oui oui, timide. Incroyable, n'est-ce-pas ? J'ignore comment lui expliquer que le tout nouveau James Potter a toujours été là mais que je ne le laissait pas sortir. Je soupire, prenant un air songeur que mon visage n'a pas l'habitude de prendre.

    « Eh bien... C'est assez compliqué à expliquer, à vrai dire. » Dis-je posément.

    Une fois dans l'herbe dans un coin tranquille, je retire instinctivement ma veste pour la poser sur le sol. Ben quoi ? Je vais quand même pas la laisser salir ou abîmer ses vêtements. Ceci fait, je m'installe moi-même sur mon sac en toile. Tant pis pour mes parchemins, de toute façon c'est un devoir que je dois réécrire au propre. Conscient que Lily ne va pas oser s’asseoir sur ma veste, je pouffe de rire et insiste.

    « Je pense pas que tu vas attraper ma connerie en touchant ma veste. Vas-y n'hésite pas. »

    Une fois que nous sommes tous les deux installés, je lève les yeux et regarde un instant le ciel. J'ai toujours aimé voler sur un balais. Je suppose que c'est parce que là haut, dans les nuages, il n'y a personne pour me juger ou me dire que je devrais être. Quand je suis en l'air et que le vent s'engouffre dans mes cheveux, j'oublie les sombres événements qui se profilent à l'horizon et dont personne n'a conscience, la sale gueule de Severus que j'aimerais éclater contre un mur, le sourire de Lily lorsque je m'en prend une et que je fais semblant d'avoir mal, les lettres de mes parents qui me harcèlent... Là vie serait sûrement plus simple si j'étais un oiseau. Je soupire et revient à la réalité. Je suis un sorcier et j'ai des responsabilités à assumer.

    « La vérité, c'est que ce nouveau James a toujours existé. Je ne le laissait simplement pas s'exprimer. J'avais pas de raison de le faire, la vie est plus simple quand on est le roi des abrutis. Et puis...quelqu'un m'a fait changer d'avis. J'ai décidé d'essayer d'être qui je suis au lieu de celui que les autres veulent que je sois. »

    Je ris en ajoutant :

    « Je sais même pas si ce que je viens de dire a un sens. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hey, moi c'est
Lily Evans !

Mais des fois on m'appelle
    Miss Rouquine

avatar



√ Mes messages : 176


Qui es-tu ?
Sang:
Patronus:
What\'s in your pocket ?:

Posté le Mer 8 Jan - 19:12

Contrairement à ce qu’elle aurait dû faire, Lily ne frappa pas James. Pourquoi ? Si seulement elle-même le savait, cela aurait été une réponse facile à donner. Mais voilà, elle ignorait ce qui la retenait de faire une telle chose. Peut-être parce que jusqu’à présent, il n’avait jamais eu un geste aussi déconcertant envers elle que celui-ci. Pour la première fois de sa vie, la jolie rouquine n’avait aucune bonne réplique à servir au jeune homme. Elle s’était simplement contentée d’une petite remarque sur la non-autorisation pour lui de faire une telle chose, mais ce n’était pas pour autant qu’elle avait retiré sa main sur le coup. Il avait pu garder sa main dans la sienne jusqu’à ce qu’un groupe de Serpentard ne pointe le bout de son nez, dont l’un d’eux était Severus.

La demoiselle se sentait bête de ne pas réussir à tourner la page. Ils n’étaient plus amis depuis qu’il l’avait traité de Sang de Bourbe. Elle était une née moldu, ça, elle ne pouvait pas le nier, mais il n’y avait pas pire insulte qu’on puisse lui faire et il l’avait fait. Son meilleur ami avait dit quelque chose d’affreux sur elle et la rancune était-là. Même quand il était venu la supplier de le pardonner, elle l’avait ignoré. Elle lui en voulait toujours. La rancune était sans aucun doute un affreux sentiment, mais elle n’arriverait jamais à oublier de telles paroles. Alors pourquoi avait-elle pardonné James, lui qui n’avait fait que l’embêter depuis qu’ils s’étaient croisés pour la première fois ? Peut-être parce qu’il ne lui avait jamais rien dit d’aussi ignoble ? Allez savoir.

L’air frais lui fit un bien fou, si bien qu’elle se félicita pour avoir eu une idée aussi excellente. Lily souhaita oublier le plus rapidement que possible sa rencontre avec son ancien meilleur ami et engagea à nouveau la conversation. Pour l’instant, discuter avec James était le seul moyen qu’elle avait de zapper ces quelques petites secondes. Aussi lui demanda-t-elle comment est-ce que ça se faisait qu’elle rencontrait enfin le nouveau James Potter. La rouquine ne doutait pas un seul instant que ce nouveau Potter n’était nul autre que le vrai. Il fallait vraiment être un imbécile né pour être réellement celui qu’il avait toujours été jusqu’à présent avec elle. Et Lily était certaine qu’il n’était pas aussi bête qu’il voulait bien le faire croire.

- Oh je suis sûre de réussir à comprendre, répondit-elle quand il exprima la complexité de l’explication qu’elle demandait.

N’oublions pas que la jeune demoiselle était intelligente. Alors il pouvait bien se lancer dans ses explications difficiles, ça ne devrait sans doute pas lui poser de problème. Mais avant qu’il n’ait pu lui répondre, ils arrivèrent dans un coin tranquille et en voyant James retirer sa veste pour la poser sur le sol, elle en déduisit qu’il avait décidé qu’ils s’arrêteraient là. Elle regarda cette veste pendant qu’il s’asseyait sur son sac en toile. Elle arqua un sourcil lorsqu’il lui fit remarquer qu’elle pouvait s’asseoir sans rien craindre. Un sourire moqueur se dessina sur les lèvres de la demoiselle qui répliqua tout de même :

- On ne sait jamais ! Ca peut être contagieux quand c’est à un degré aussi élevé que le tiens !

Néanmoins, elle s’installa sur cette veste et ramena ses genoux sous son menton avant de jouer avec une brindille d’herbe qui s’était détachée lorsqu’elle avait passé ses doigts sur l’herbe. James admirait le ciel et elle garda le silence, attendant qu’il dise quelque chose. Peut-être en rapport avec ce qu’elle avait demandé un peu plus tôt ? Elle n’en savait trop rien. Il s’écoula quelque seconde quand le son de la voix du jeune homme se fit de nouveau entendre. Il lui avoua que le James dont elle parlait existait. Pour le coup, il ne lui apprenait rien. Elle sourit légèrement tandis qu’il s’expliquait. Elle tourna la tête dans sa direction quand il se mit à craindre que son explication n’avait aucun sens. La jeune demoiselle secoua la tête négativement en souriant :

- Non, ça a du sens, rassures-toi. Et qui est la personne qui t’a fait changer d’avis ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hey, moi c'est
James Potter !

Mais des fois on m'appelle
    Cornedrue ๑ Le leader

avatar



√ Mes messages : 83


Qui es-tu ?
Sang: Pur
Patronus: Cerf
What\'s in your pocket ?: La carte des Maraudeurs

Posté le Dim 19 Jan - 11:24

    Je ne peux me retenir de lever les yeux au ciel alors que Lily m'assure qu'elle arrivera à comprendre ce que j'ai à lui expliquer. Bien sûr, je n'en doute pas, c'est une jeune fille toute aussi brillante que charmante et parfois j'ai même le sentiment d'être un simple d'esprit à côté d'elle, malgré mes très hautes notes. Tout ce que je sais, je l'ai appris dans les livres ou sur le tas en pratiquant chaque jour, mais Lily a cette étrange intelligence presque naturelle, comme si elle avait toujours su le moindre détail de ce qu'elle dit. Chez moi les connaissances sont acquises, mais c'est elle c'est juste inné. Encore une chose que j'apprécie dans son caractère. Sa remarque à propos de ma veste me fit pouffer de rire. Oui, c'est vrai, mon degré de connerie est tellement élevé que ça pourrait éventuellement s'attraper par simple contact ! Je l'assume, je suis un idiot, un gamin mal élevé, un rebelle dans l'âme. Malgré sa plaisanterie, elle s'installa gracieusement sur ma veste, non sans que je la regarde faire discrètement. Sa position est loin d'être celle d'une princesse, elle est assise de façon repliée un peu comme une enfant chétive et rêveuse. C'est ce que j'aime le plus chez Lily. Elle se fiche de ce qu'on pense d'elle, elle s'installe comme elle est le mieux et laisse libre cours à ses petites manies, par exemple : jouer avec une brindille d'herbe insignifiante. Et puis finalement je me suis lancé, j'ai maladroitement posé des mots sur mes pensées et sur mes sentiments. Je n'ai jamais été doué pour ce genre de discussion, j'ai l'âme d'un meneur, je suis habitué aux discours d'encouragement où je n'ai personne d'autre à mettre en valeur que moi-même. Il me faudra du temps pour changer complètement d'attitude envers mon entourage, mais je veux croire que c'est possible, que mon cas n'est pas désespéré. Je suis tellement mal à l'aise que j'ignore si ma phrase a été correctement tournée, ponctuée. Était-ce seulement compréhensible ? Heureusement, Lily me rassure sur ce point.

    « Non, ça a du sens, rassures-toi. » Dit-elle.

    Je soupire de soulagement. Je ne me suis pas couvert de ridicule pour une fois. Du coin de l'oeil, j'aperçois Peter qui passe dans le parc pour rejoindre la cour. Il m'adresse un bref salut amical auquel je répond avec un sourire. Il va sûrement rejoindre Remus et Sirius sur notre banc fétiche. Aujourd'hui je ne serai pas avec eux, et curieusement je n'en ressens pas le besoin. Bien sûr ce sont mes amis et chaque instant loin d'eux m'est pénible, mais c'est moins flagrant lorsque je suis avec Lily. Sa compagnie adoucit ma crainte de la solitude. Pourtant, ses prochaines paroles me glacent le sang.

    « Et qui est la personne qui t’as fait changer d’avis ? » Demande t-elle.

    Je la dévisage un instant. Est-elle sérieuse ? Je pensais que ma phrase était suffisamment explicite, tout comme mon attitude avec elle aujourd'hui et le contact de nos mains dans les escaliers magiques. Je ne comprend pas comment elle peut encore ignorer que c'est d'elle dont je parle. Je me racle la gorge et passe ma main dans mes cheveux rebelles, signe de nervosité.

    « Eh bien...euh...En fait je pensais que tu aurais compris...que...» Dis-je en bafouillant.

    Je marque une pause, le temps de me reprendre, de me calmer. C'est stupide, j'ai le coeur qui bat la chamade. Je crois que là tout de suite je préférerais affronter un troll des cavernes avec un bras dans le dos et à cloche-pied. Bon sang, que c'est compliqué l'amour ! Je grommelle contre moi-même quelques insultes incompréhensibles. J'ai envie de me gifler tellement je suis accablé par ma propre niaiserie. Reprends toi Cornedrue, tu ressembles à rien là !

    « Je veux dire, que c'est toi cette personne qui me donne envie d'être quelqu'un de bien. »

    Voilà, c'est déjà moins ridicule.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hey, moi c'est
Lily Evans !

Mais des fois on m'appelle
    Miss Rouquine

avatar



√ Mes messages : 176


Qui es-tu ?
Sang:
Patronus:
What\'s in your pocket ?:

Posté le Dim 19 Jan - 15:59

La température extérieure était agréable et Lily ne regretta absolument pas d'avoir émis la possibilité qu'ils aillent faire un tour dehors. De toute façon, n'était-il pas conseillé de profiter du beau temps avant que le froid n'arrive ? En Angleterre, les hivers étaient connus pour être rude, ce qui n'était pas vraiment du goût de la jolie rouquine qui préférait la chaleur de l'été ou la douceur de la fin de printemps et du début d'automne. James s'était montré prévenant en installant sa veste sur le sol pour qu'elle puisse s'asseoir tandis que lui avait pris place sur son sac de cours. La demoiselle n'avait pas pu s'empêcher de répondre à sa remarque à propos de sa « connerie ». Cependant, elle n'ignorait pas que James pouvait être très intelligent quand il voulait. La preuve, il avait des notes aussi excellentes que les siennes, ce qui prouvait ce que la jeune femme savait déjà, mais en dehors de ses résultats, il ne le montrait pas vraiment et c'était ce qu'elle trouvait dommage.

Un sourire était né sur les lèvres de Lily quand elle l'entendit rire. Ce qu'il y avait de bien, c'était qu'il ne s'offusquait jamais de ce qu'on lui disait. A chaque fois qu'elle avait répliqué à ses attaques, son sourire s'était élargi alors que quand c'était lui qui l'attaquait, il ne faisait que jouer avec les nerfs de la demoiselle. La jolie rouquine pouvait être extrêmement susceptible sur certaines choses et pouvait se montrer hyper rancunière. Cependant, elle avait réussi à pardonner James un peu plus tôt pour son comportement passé, alors qu'elle n'avait jamais pu pardonner Severus. Mais la gravité n'était pas du tout la même. Son meilleur ami l'avait traité de Sang de Bourbe, un nom infâme pour les nés moldus. Aujourd'hui, elle évitait d'y penser. Finalement, elle s'était installée sur la veste et instinctivement, elle se mit à jouer avec les brindilles d'herbe après avoir posé son menton sur ses genoux qu'elle avait ramené vers elle.

Elle avait écouté James se lancer dans ses explications, tant bien que mal. Contrairement à ce qu'il pensait, ce qu'il venait de dire avait du sens. L'image qu'il avait donné de lui depuis le début lui collait à la peau et c'était dur de s'en débarrasser. Pour cette raison, elle pensait réellement que s'il avait été lui-même depuis le début, il aurait peut-être pu s'attirer la sympathie de la jolie Lily. Au fil de ses paroles, la demoiselle découvrait un James Potter qui était encore inconnu au bataillon : le gars pas sur de lui et qui manquait de mots pour exprimer ce qu'il ressentait. Néanmoins, elle comprit où il voulait en venir et lui assura que ses paroles avaient un sens très clair. Son soupire de soulagement arracha un nouveau sourire à Lily qui découvrait que la compagnie de l'attrapeur de l'équipe de Quidditch de Gryffondor n'était pas aussi désagréable qu'elle l'aurait pensé. Il pouvait être intéressant quand il voulait.

Quand Peter passa devant eux, elle le regarda passer, songeant que de la bande d'amis que possédait James, il était le plus effacé. Quel rôle avait-il exactement ? Elle n'en savait rien et elle se voyait mal demander à James comment était Peter quand ils étaient ensemble. En classe, c'était un garçon silencieux, qu'on entendait très, très peu. Etait-ce pareil en dehors ? Après quoi, elle lui demanda qui était la personne qui lui avait permis de changer d'avis. Quand elle sentit son regard sur elle, elle tourna la tête dans sa direction et découvrit qu'il la fixait comme si elle venait de dire la pire des horreurs au monde. Avait-elle fait une boulette ? Avait-elle dit quelque chose qui ne fallait pas ? Elle espérait bien que non. Quelques secondes s'écoulèrent dans le silence le plus total jusqu'à ce que James reprenne la parole de façon encore moins assuré.

Lily aurait pu être attendrie par ce côté peu sur de lui qu'il avait, mais quand il se mit à grommeler, elle fronça les sourcils. Qu'avait-elle dit exactement d'aussi horrible ? Finalement, il lui annonça de but en blanc que la dite personne, c'était elle, la jolie rouquine piqua un fard, qu'elle tenta de dissimuler derrière ses longs cheveux orangés.

- Oh... lâcha-t-elle bêtement.

Quand il lui faisait tous ces compliments, Lily avait toujours cru que c'était pour l'embêter et la faire sortir de ses gonds, mais d'un coup, tout prenait une autre tournure, ce qui déstabilisait grandement la demoiselle. Techniquement, une personne normale aurait sans doute répondu un « merci » ou quelque chose dans ce goût là, mais cela lui semblait vraiment très mal venu de dire quelque chose dans ce genre là. Elle essaya de calmer la rougeur de ses joues ainsi que les palpitations de son cœur qui s'étaient accentués très rapidement. Au bout de quelques secondes, elle releva la tête, espérant que sa peau avait repris un semblant de normalité.

- Tu es déjà quelqu'un de bien, fit-elle. Il faut juste que tu le montres un peu plus souvent...

Devait-elle ajouter quelque chose par rapport à la révélation qui venait de se faire ou pas ? Elle n'en savait rien. Lily était une personne sûre d'elle même, mais James venait de lui faire perdre tous ses moyens... Du coup, elle se laissa quelques secondes de réflexion avant d'ajouter :

- Toutes ces choses que tu m'as dite et qui m'a fait sortir de mes gonds à chaque fois, c'était vrai ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hey, moi c'est
James Potter !

Mais des fois on m'appelle
    Cornedrue ๑ Le leader

avatar



√ Mes messages : 83


Qui es-tu ?
Sang: Pur
Patronus: Cerf
What\'s in your pocket ?: La carte des Maraudeurs

Posté le Lun 27 Jan - 19:29

    « Oh... » Dit-elle simplement en réponse à mes aveux.

    Une rougeur intense passe sur ses joues, ce qui ne manque pas de me faire sourire. Lily la forte, Lily la tigresse, Lily le dragon, semble perdre tous ses moyens face à un garçon, ce qui - vous vous en doutez vu les surnoms que je viens de lui donner - est très rare. Je sais bien que je n'ai jamais utilisée la bonne manière pour m'exprimer, mais chaque compliment que je lui ai fait depuis notre rencontre était sincère. Je crois que c'est ce qu'elle est en train de comprendre. A l'époque, elle se contentait de me coller une bonne baffe dès que je l'ouvrais et en profitait aussitôt pour me demander si mon autre joue était jalouse de sa voisine au point d'en vouloir une, elle aussi. En général c'est là que je battais lâchement en retraite. Aujourd'hui, je la laisse distinguer ce qui se cache derrière le masque, et ça a l'air de lui plaire autant que de la surprendre. Pendant qu'elle réfléchit et qu'elle tente tant bien que mal de cacher son désarroi, je m'attarde sur une brindille qui est tombée de l'arbre dans ses cheveux. J'aimerais pouvoir tendre ma main et la retirer, mais je crains presque de briser l'instant. Et puis malgré toutes les stupidités que j'ai pu faire en sa présence, je n'ai jamais touché les cheveux de Lily, comme on admirerait une oeuvre d'art sans jamais oser y poser ses doigts. Finalement, aussi vite qu'il est apparu, le silence se brise pour laisser place à des paroles bien douces mais mal à l'aise.

    Je sais que je suis quelqu'un de bien, au fond. Enfin c'est ce que je crois et espère de tout coeur. Jusqu'alors je n'ai pas eu d'occasion ou de chance de le prouver, mais j'aimerais beaucoup que l'on se souvienne de moi comme de quelqu'un qui voulait changer le monde, redresser les torts, participer à l'établissement d'un avenir meilleur. Je doute que ça soit possible, mais je veux essayer. Ce sont de bien beaux projets et de bien belles paroles en vérité, mais ce sera dur d'y parvenir. Je laisse Lily marquer une pause, cherchant ses mots et un courant d'air frais pour dissiper le rouge de ses joues. Mon sourire fixé sur mes lèvres, je ne commente pas ses paroles. C'est inutile, il n'y a rien de plus à ajouter.

    « Toutes ces choses que tu m'as dites et qui m'ont fait sortir de mes gonds à chaque fois, c'était vrai ? »

    Nous y voilà, je me trouve au bord du gouffre. Je soupire et la regarde dans les yeux. Je veux me souvenir de chaque détail de cette instant. Je suis sur le point de risquer la plus grosse humiliation de ma vie, mais ça vaut le coup. Elle en vaut la peine. Je tend une main hésitante, arrête mon mouvement à quelques centimètres de ses cheveux comme par peur de franchir une barrière invisible, puis finalement mes doigts entrent en contact avec sa chevelure enflammée. Je frisonne et serre mes lèvres avec émotion. D'un geste lent et calme, je retire la brindille accrochée à sa mèche et retire ma main pour la reposer sur mon genou. C'était doux, incroyablement soyeux, comme je l'imaginais. C'est bizarre de donner une importance pareille à si peu, mais j'ai toujours adoré ses cheveux roux. C'est ce qui fait tout son charme, qui la rend unique ( en plus de son caractère farouche et ses grands yeux lumineux ). Je déglutit bruyamment car j'ai la gorge nouée. Ma voix est discrète, étouffée, comme une caresse dans le vent.

    « Je pense chaque compliment que je t'ai fait. Mes sentiments à ton égard restent inchangés. »

    J'en ai presque les larmes aux yeux. J'ai pas les mots pour exprimer ce que cet instant représente pour moi. J'en ai rêvé, souvent, longtemps, sans jamais oser le réaliser. Je veux crier mes trois petits mots qui pèsent sur mon coeur, mais mes lèvres tremblent un peu trop pour cela. Alors, sans crier gare, je chuchote presque inaudiblement :

    « Je t'ai toujours aimée... Toujours. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hey, moi c'est
Lily Evans !

Mais des fois on m'appelle
    Miss Rouquine

avatar



√ Mes messages : 176


Qui es-tu ?
Sang:
Patronus:
What\'s in your pocket ?:

Posté le Ven 31 Jan - 20:36

La situation prenait un tournant que Lily ne contrôlait pas et qui la troublait fortement. Jusqu’à présent, elle avait vraiment cru que James se moquait d’elle en lui faisait mille et une déclaration parce que ça l’énervait à chaque fois qu’il insiste. Elle lui avait dit non une première fois et depuis cette fois-là, il n’avait jamais cessé de continuer. Ce qu’elle avait pris pour un jeu pour lui jusqu’à présent prenait une toute autre signification aujourd’hui puisqu’il lui affirmait qu’elle était celle qui lui donnait envie d’être quelqu’un d’autre. Jamais elle n’avait envisagé ça sous cet angle. Ca la troublait et ça la gênait énormément, ce qui expliquait les rougeurs qui avaient envahi ses joues et sa perte de loquacité.

Même si elle essayait de cacher son embarras, la jolie rouquine savait pertinemment que James l’avait vu devenir aussi rouge qu’une pivoine. C’était compliqué de cacher ses rougeurs quand on avait une chevelure aussi orangée que la sienne. Néanmoins, il ne fit absolument aucun commentaire là-dessus, ce qui permit à Lily de reprendre une certaine contenance et de lui dire qu’elle pensait vraiment que le jeune homme était quelqu’un de bien malgré le fait qu’il avait caché tout ça derrière son idiotie. Si seulement il avait pris la peine de lui montrer qui il était vraiment un peu plus tôt, peut être qu’elle ne l’aurait pas traîné plus bas que terre à chaque fois qu’il ouvrait la bouche.

Néanmoins, elle lui demanda confirmation sur les déductions qu’elle s’était faite concernant les nombreuses choses que James avait pu lui dire ces six dernières années. Elle avait relevé la tête pour lui poser cette question, mais quand elle avait vu son sourire fixé sur ses lèvres, elle avait détourné les yeux aussi sec pour regarder ailleurs. Cependant, quand elle le vit bouger du coin de l’œil, elle ne put s’empêcher de reporter son attention sur lui. Peut-être n’aurait-elle pas dû car elle se retrouva aussitôt captivée par son regard. Elle ne bougea pas d’un poil quand il tendit une main vers elle. Le fait qu’elle ne bouge pas sembla motiver James à faire son mouvement et plongea ses doigts dans ses cheveux.

L’espace d’un instant, Lily en oublia de respirer tellement ce genre était… inattendu. Qui aurait cru que James pouvait être quelqu’un d’incroyablement prévenant. Du coin de l’œil, elle regarda cette main qu’il avait plongée dans ses cheveux roux et le vit retirer une feuille qui s’y était logé sans qu’elle ne s’en rende compte. Quand il retira sa main, la jolie rouquine se remit à respirer normalement. C’était comme si on avait appuyé sur le bouton pause pour ensuite appuyé sur le bouton play. C’était étrange comme sensation. Après de longues secondes de silence, James reprit la parole pour répondre à la question que Lily lui avait posée et qui confirmerait la déduction qu’elle avait faite quand elle avait compris où il voulait en venir.

Quand il parla de sentiment, le cœur de la jolie rouquine s’emballa. Elle était particulièrement surprise de voir autant d’émotion sur le visage de James. Pour la première fois de sa vie, Lily était entrain de se dire qu’elle l’avait surement blessé plus d’une fois dans le passé à chaque fois qu’elle l’avait envoyé balader. Pourtant, la demoiselle était loin d’être une méchante personne et savoir qu’elle avait pu lui faire autant de mal ne l’aidait pas vraiment. Les paroles de James se terminèrent par des chuchotements quasiment inaudibles, mais assez pour que ça tombe quand même dans les oreilles de Lily qui le fixa d’un air surpris. C’était la première fois que James lui disait qu’il l’aimait. Il lui avait fait des compliments en veux-tu, en voilà, mais pourtant, jamais il n’avait prononcé ces mots-là. Finalement, elle prit une grande inspiration et prit la parole :

- Moi… je ne pouvais pas parce que tu étais ce garçon arrogant qui faisait tout pour m’embêter sans arrêt et sans te lasser.

Elle se tut un instant avant de reprendre, non sans gêne :

- Mais… je dois bien avouer qu’à côté de ça, tu n’es pas du genre à laisser indifférent donc peut-être que c’est à moi de t’avouer que… que… et bien que j’ai toujours eu un petit faible mais le caractère ne collait malheureusement pas donc…

Lily se perdait dans ses explications. A nouveau, elle se mit à rougir, mais elle continua de regarder James au lieu de fuir son regard :

- Et bien peut-être qu’avec le caractère qui va avec et bien je me laisserai peut-être tentée…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hey, moi c'est
James Potter !

Mais des fois on m'appelle
    Cornedrue ๑ Le leader

avatar



√ Mes messages : 83


Qui es-tu ?
Sang: Pur
Patronus: Cerf
What\'s in your pocket ?: La carte des Maraudeurs

Posté le Mer 5 Fév - 18:25

    Boum. Comme une explosion dans ma poitrine. C'est l'impression que j'ai lorsque Lily me fixe enfin avec ses prunelles vertes comme des émeraudes. Son regard me transperce, inonde mon âme, caresse mon coeur et étreint mes poumons si fort que le souffle me manque. Comment peut-elle être si belle ? Je suis persuadé qu'il devrait exister une sorte de loi contre ce genre de perfection. Peut être que c'est déjà le cas. Je me renseignerai à l'occasion. Toujours est-il que nous en sommes là, assis l'un en face de l'autre, plus proches que ce que je pensais lorsque je me suis installé. La rougeur sur ses joues disparaît, puis revient en force lorsque je touche à ses cheveux de feu. Ainsi ce contact lui fait également cet effet ? Je suis surpris, mais agréablement. Au final mon attirance pour elle semble être réciproque. Qui l'eut cru ? Probablement personne dans cette école, et surtout pas ce crevard de Patmol. Il faudra que je lui dise ce qui s'est passé aujourd'hui, histoire de lui clouer le bec. On est comme ça tous les deux. Comme chat et chien, si je peux me permettre l'expression douteuse. On s'adore de manière vache. Je n'imagine pas passer une journée sans lui faire une farce, ce serait bien trop déprimant. Une fois de plus Lily fait allusion à mon mauvais comportement et je grimace. Je sais, je n'ai pas été quelqu'un de bien jusqu'à présent. Mais je veux changer, elle le sait. Je m'intéresse beaucoup plus à la suite de son discours, qui me plait davantage.

    « Mais… je dois bien avouer qu’à côté de ça, tu n’es pas du genre à laisser indifférent donc peut-être que c’est à moi de t’avouer que… que… et bien que j’ai toujours eu un petit faible mais le caractère ne collait malheureusement pas donc… » Commence-t-elle.

    Tiens donc ? Un petit faible ? Un sourire satisfait s'étire sur mes lèvres que je me précipite de mordiller pour ne pas montrer ma joie. Je ne peux plus me permettre d'être le prétentieux content de lui-même que j'étais avant. Je me concentre sur la suite de ce que j'identifie comme une possible déclaration d'amour de la part de ma rouquine favorite.

    « Et bien peut-être qu’avec le caractère qui va avec et bien je me laisserai peut-être tenter… » Finit-elle par lâcher en devenant encore plus rouge qu'une pivoine.

    Petit moment de blanc. Je ne détache pas mes yeux des siens. J'ai peur de ne pas avoir bien compris, que tout cela ne soit que le fruit de mon imagination. Je l'observe, incrédule. Depuis combien de secondes n'ais-je pas pris une inspiration au juste ? J'ai perdu le compte à partir de vingt-cinq. Hésitant, je tends ma main vers la sienne et glisse mes doigts entre les siens. Comme un électrochoc, ce contact me réveille de ma transe et j'inspire profondément et bruyamment une grande goulée d'air avant d'afficher le plus beau et le plus sincère de mes sourires. Je soulève sa main et la porte à mes lèvres pour déposer un baiser chaste sur ses phalanges.

    « Tu ferais de moi l'homme le plus heureux de cette planète. » Dis-je simplement, trop ému pour chercher à prononcer une phrase mieux construite. « Mais je dois faire les choses dans les règles. »

    Sur ces mots, je me redresse un peu et m'installe sur mes genoux, prenant les deux mains de Lily dans les miennes. Je ne sais pas bien ce que je suis en train de faire, mais bon sang je suis trop heureux pour me sentir ridicule.

    « Ma douce Lily Evans, me feriez vous l'immense, l'incommensurable honneur d'accepter de sortir avec l'imbécile que je suis ? » Je demande très solennellement.

    Après tout, à notre époque, c'est ainsi que les choses se font. L'amour d'une lady se mérite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hey, moi c'est
Lily Evans !

Mais des fois on m'appelle
    Miss Rouquine

avatar



√ Mes messages : 176


Qui es-tu ?
Sang:
Patronus:
What\'s in your pocket ?:

Posté le Jeu 6 Fév - 22:41

Le nouveau James Potter perturbait énormément la jeune Lily. Elle ne s’attendait pas du tout à avoir une conversation sérieuse avec lui. On ne pouvait pas dire que jusqu’à présent, ils n’en avaient pas eu l’occasion étant donné que le jeune homme s’était toujours comporté comme une personne d’immature. Cependant, aujourd’hui, elle ne le trouvait pas aussi immature que ça. Comme quoi, elle ne le connaissait pas du tout. Et puis, comment aurait-elle pu le connaître lui qui avait toujours fait en sorte de dissimuler au monde entier qui il était réellement. La jolie rouquine en vint à se demander si ses amis connaissaient le James Potter qui se trouvait à ses côtés. Probablement que oui. Pourquoi en serait-ce autrement ?

A chaque fois que Lily levait le voile sur la vérité du comportement que le jeune homme avait eu envers elle pendant ces six dernières années, le sang venait affluer dans ses joues, les faisant devenir rouge. A chaque fois qu’elle arrivait à se calmer et à reprendre une couleur normale, il fallait qu’il y ait quelque chose pour provoquer à nouveau ses rougeurs. Tout se bousculait dans sa tête, encore pire quand il avait passé ses mains dans ses cheveux. C’était la première fois que James avait un geste aussi intime avec elle. C’était aussi la première fois qu’elle le laissait faire sans le repousser en lui administrant une gifle avant de s’éloigner. C’était ainsi que les choses avaient fonctionné entre eux pendant toutes ces années. Serait-il possible que les choses changent brusquement entre eux d’ici quelques minutes ? C’était fortement probable.

Lily allait de surprise en surprise et celle-ci atteignit le summum quand il lui avoua qu’il l’aimait depuis tout ce temps. Cela la perturba tellement que du coup, elle essaya tant bien que mal d’expliquer ce qu’elle ressentait envers le jeune homme. Certes, il avait un physique très attirant et qui ne laissait absolument aucune fille indifférente, mais la demoiselle ne s’était pas laissée piéger parce qu’il n’avait pas eu le comportement qu’il fallait. On pouvait être parfait physiquement parlant, mais pour certaine personne, il n’y avait pas que ce critère-là qui comptait. Il y avait le reste. Et jusqu’à aujourd’hui, c’était ce reste qui avait manqué à James pour que Lily puisse succomber.

Elle s’emmêlait dans ses explications et il devait bien le remarquer, sauf qu’il ne disait absolument rien et elle l’en remercia silencieusement. Finalement, de façon légèrement détournée, elle acceptait de lui laisser une chance. Avait-elle tord ? Non, elle ne voyait pas les choses de cette façon. Cet aveu fit de nouveau grimper le rouge à ses joues du coup, mais contrairement aux autres fois, elle ne détourna pas son regard de celui de James. Celui-ci ne disait absolument rien et elle commençait à se demander si elle avait bien fait de lui dire tout ça. Elle commençait même à croire que tout c’était qu’une méchante farce et qu’il allait se mettre à lui rire au nez pour lui annoncer qu’il l’avait bien eu etc… Du James Potter tout cracher, en somme.

Quelques secondes s’écoulèrent et la crainte que tout ça n’ait servi à rien ne faisait que grandir, mais enfin, il bougea et lui prit sa main. Lily le laissa entrelacer ses doigts avec les siens, exactement comme il l’avait fait un peu plus tôt lorsqu’ils avaient traversé le château en direction du parc. La seule différence, c’était qu’il n’y avait aucun Serpentard dans le coin, ni même Severus pour interrompre ce moment. Et honnêtement, ils pouvaient arriver en meute, ça ne changerait absolument rien parce que la jolie rouquine ne retirerait pas sa main comme elle l’avait fait précédemment. Le cœur de la demoiselle s’était mis à battre à cent à l’heure et elle l’avait l’impression qu’il allait s’échapper d’une seconde à l’autre, surtout quand il porta sa main jusqu’à sa bouche pour déposer un baiser sur ses doigts.

L’espace d’un instant, elle se demanda ce qu’il voulait dire par « faire les choses dans les règles », mais ses yeux s’écarquillèrent quand elle le vit se redresser pour se mettre sur ses genoux. Qu’allait-il donc faire ? Tout de même pas la demander en mariage, n’est-ce pas ? Instinctivement, elle se mit à regarder autour d’elle pour voir s’il y avait des gens, mais personne ne semblait réellement faire attention à eux, pour le moment. Lily reporta son attention sur James quand il l’appela « Ma douce Lily Evans » et elle l’écouta demandé avec énormément de sérieux de sortir avec lui. Un sourire se dessina sur les lèvres de la jeune femme et ne trouva absolument rien d’autre à réponde qu’un :

- Oui, j’accepte.

Sa voix était légèrement tintée d’émotion car c’était bien la première fois qu’elle serait en couple avec quelqu’un et qui aurait cru qu’il s’agirait de l’insupportable James Potter ? Quelqu’un d’extérieur aurait cru que c’était le monde à l’envers. Et pourtant, les choses avaient tellement évolué en si peu de temps. Ne sachant pas vraiment quoi faire, Lily se mordilla la lèvre inférieure. Puis, prenant son courage à deux mains, elle se pencha légèrement en avant et l’embrassa.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hey, moi c'est
James Potter !

Mais des fois on m'appelle
    Cornedrue ๑ Le leader

avatar



√ Mes messages : 83


Qui es-tu ?
Sang: Pur
Patronus: Cerf
What\'s in your pocket ?: La carte des Maraudeurs

Posté le Mer 19 Fév - 12:57

    Installé sur mes genoux, je pourrais me sentir mal à l'aise, mais le regard des gens ne m’intéresse pas pour le moment. Ils pourraient être cent, mille à nous regarder, je n'en ai rien à faire. Il n'y a plus qu'elle qui me regarde, son sourire qui n'est destiné qu'à moi, sa main délicate et un peu froide dans la mienne, notre bulle qui nous entoure. Mon coeur bat la chamade alors que j'attends sa réponse à ma demande très officielle. Je n'aurai pas d'autres chances de pouvoir partager un moment aussi précieux avec Lily, car bientôt mes amis vont venir nous interrompre. Ce n'est pas méchant, mais ils ne sont pas dingues de niaiserie - surtout Sirius et Peter, car Remus est plus du genre à ne pas avoir d'avis là dessus - et je ne souhaite pas les voir débarquer en masse pour jouer à la bagarre. Il ne faut pas se méprendre, j'aime faire le gosse avec eux, courir après eux pour récupérer mon devoir, faire des paris débiles à propos de celui qui finira son café en premier, au risque de se brûler. Mon attention est complètement ancrée dans le regard de la rouquine, mes oreilles pendues à ses lèvres, impatientes d'entendre sa réponse. Finalement elle arrive et un frisson parcourt ma colonne vertébrale.

    « Oui, j'accepte. » Dit-elle avec des étoiles dans les yeux.

    La joie manque de faire éclater mon coeur. Elle se penche et nos lèvres se rencontrent. C'est doux, chaud, tendre, complètement différent de ce que j'imaginais. C'est mieux, bien mieux. Je savoure le moment, comme si je craignais que ça n'arrive plus jamais après. La réalité me frappe comme un poignard. Je sors avec Lily Evans. Enfin. J'ai envie de hurler mon bonheur, mais c'est plutôt un cri de surprise qui me vient lorsque je reçois un sac en travers de la tronche. Je me redresse avec un regard noir et me tourne pour trouver mes camarades à quelques mètres de là, en train de siffloter comme si de rien n'était.

    « Bande de sales... » Je grommelle, puis je me tourne vers Lily, gêné. « Désolé. Ils sont insupportables. »

    J'entends quelques protestations dans mon dos en rapport avec ce que je viens de dire. Je passe ma main dans mes cheveux puis regarde l'heure. Il va être temps de rentrer, dans un sens les gars ont raison de me tirer de ma rêverie, même s'ils auraient pu le faire plus délicatement. Je me lève et tend la main vers la rouquine pour l'aider à se lever. Puis je ramasse mon sac, le sien, je garde les deux sur mon épaule et la laisse garder ma veste, car il fait un peu froid maintenant et elle n'est pas assez couverte. Cette fois, nous marchons côte à côte, main dans la main, sans être gênés. Nous sommes ensembles, enfin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hey, moi c'est
Lily Evans !

Mais des fois on m'appelle
    Miss Rouquine

avatar



√ Mes messages : 176


Qui es-tu ?
Sang:
Patronus:
What\'s in your pocket ?:

Posté le Mer 26 Fév - 19:13

Ce qui était sur, c’était que quand on avait affaire à James Potter, il ne fallait pas craindre le ridicule. Mais Lily avait accepté de lui laisser une chance. Le regretterait-elle ? Seul l’avenir le lui dira. En tout cas, elle ne s’était pas attendue à ce qu’il vienne se mettre à genoux devant elle. Elle avait écarquillé les yeux tellement elle était surprise qu’il fasse une chose pareille. S’il lui affirmait qu’il était prêt à changer et à être moins bête, une chose était certaine, c’était qu’il conserverait tout de même sa forme d’humour. James pouvait arriver à la faire rire. Jusqu’à présent, il n’avait que très peu réussi parce que son humour était particulièrement lourd. En le voyant ainsi à genoux, Lily se posa des questions sur ce qu’il entendait par faire les choses dans les règles.

Instinctivement, elle se mit à regarder autour d’elle. Personne ne semblait faire attention à eux. Pourtant, il y avait de quoi les regarder. Déjà que la jolie rouquine daigne discuter amicalement avec lui était un exploit, mais la voir aussi rouge qu’une tomate et lui à genoux, il y avait de quoi nourrir tout un auditoire. Le jeune homme réussit à capter toute son attention quand il l’appela « ma douce ». C’était bien la première fois qu’on usait d’un surnom comme celui-ci avec elle. Faire les choses dans les règles prit tout son sens quand il lui demanda d’accepter de sortir avec lui. Aussitôt, un sourire se dessina sur les lèvres de Lily qui répondit par l’affirmative. Après tout, elle lui avait offert une chance, il serait surement mal venu de dire « non » à une telle demande.

Ne sachant pas quoi faire d’autre, maintenant qu’elle avait accepté de sortir avec le jeune homme, elle fit le premier truc qui lui vint en tête : elle se pencha vers lui et déposa sa bouche contre la sienne. Son cœur manqua plusieurs battements quand le contact se fit. C’était la première fois qu’elle embrassait quelqu’un. Elle offrait donc à James son premier baiser. Les sensations que Lily ressentaient étaient indescriptibles. En elle, il se passait des choses qu’elle ne pouvait pas expliquer, que jamais auparavant elle n’avait ressenti. C’était tout nouveau et comme fin, elle s’imaginait autre chose que de sentir ses lèvres se détacher des siennes à cause d’un sac reçu en pleine tête par James. La jolie rouquine resta interdite tellement elle ne s’attendait pas à ce qu’il arrive une chose pareille.

Le jeune homme fut le premier à reprendre ses esprits car elle l’entendit commencer à insulter ceux qui venaient de faire une chose pareille. Elle tourna la tête vers les amis de James qui étaient tous là, faisant comme si de rien n’était. A voir la tête de Peter, c’était Sirius qui était à l’origine d’une telle chose. Lily leva les yeux au ciel et eut un léger sourire. On pouvait rêver mieux comme premier baiser, mais ça, ça ne se déroulait réellement que dans les films moldus que la demoiselle avait pu voir au cours de sa vie. Elle secoua négativement la tête quand James s’excusa de la part des trois autres. Quand il se releva et lui tendit la main pour qu’elle en fasse de même, elle lui prit cette main et se redressa sur ses deux jambes. Elle voulut prendre son sac, mais James fut plus rapide qu’elle et le prit, ainsi que le sien qu’il plaça sur une épaule. La jeune femme ramassa la veste et la garda avec elle.

Ensemble, ils regagnèrent le château, suivit des trois meilleurs amis de James qui n’arrêtaient pas de balancer des blagues au point de ne plus savoir quoi en faire, mais cela n’importait pas vraiment à Lily. Sa main logée dans celle du jeune homme, elle souriait, tout simplement heureuse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hey, moi c'est
Contenu sponsorisé !

Mais des fois on m'appelle





Posté le

Revenir en haut Aller en bas
 

[0] Quoi ? Ton autre joue est jalouse, peut-être ? [PV James]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Quoi d'autre aprés Strayana ?
» Les sables de la foi : quoi qu'on joue 1
» Le Post du mot qui te fait penser à quoi d'autre .......
» LILLY - veux pleins d'amiiiis ! Enfin non, pas toi et l'autre la-bas et peut-être aussi..
» APRIAM λ tout aurait pu être n'importe quoi d'autre, et cela aurait eu tout autant de sens

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Endless Hope ; L'Espoir Infini ::  :: ~> FLOOD :: Anciens RPs-