Endless Hope ; L'Espoir Infini



Bienvenue sur Endless-Hope !
22 ans après la mort du grand Lord Voldemort, son successeur est prêt à prendre la relève !
Quel rôle jouerez vous dans cette nouvelle guerre ?
Rejoignez nous !



 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Tombe la pluie, la pluie tombe || Scorpius

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Les acteursEt leur histoire
Hey, moi c'est
June H. Atcock !

Mais des fois on m'appelle
    yellow girl ๑ don't worry, be happy

avatar



√ Mes messages : 116


Qui es-tu ?
Sang: Mêlée
Patronus: Un Serval
What\'s in your pocket ?: a lot of things...

Posté le Jeu 22 Sep - 21:37

La pluie tombait à grosse goutte au dessus de Poudlard. Elle donnait au vieux château une triste apparence, et personne ne semblait désireux de sortir par un temps pareille... D'ordinaire les week-end étaient l'occasion pour les élèves de sortir s'amuser, de rire, de profiter du parc. Là en revanche tout le monde était cloîtré dans la salle commune. Je poussais un soupir, bien entendu mon ancien petit ami était là, avec sa nouvelle copine. Je me demandais si il faisait exprès de se pavaner comme ça ou si c'était juste un effet de mon imagination ?

En temps normale j'aurais dut être passionnée par la discussion qui avait lieu juste sous mon nez. Comme une espèce d'habitude on s'était réunis en petit comité des neutres et ça parlait ferme politique, et projection... J'adorais ce genre de discussion, d'une part parce que étant tous neutre, on ne se laissait pas aveugler par un clan, ensuite parce qu'on arrivait toujours à y glisser un peu d'humour. Malgré tout je ne pouvais détacher mon regard de cet imbécile et j'eus bientôt la certitude qu'il le faisait exprès... Comment est-ce que je pouvais en être certaine ? Son sourire juste avant d'embrasser sa petite amie. C'était une fois de trop, je me levais et passait sans un mot devant mes amis pour sortir de la salle commune. Une seule envie me trottait en tête : trouver un refuge. J'imaginais déjà les regards interrogateur qui me suivait, ou qui se tournaient vers Scorpius, après tout, de la bande, il était celui qui me connaissait le mieux.

Je sortis d'un pas vif, ne parlant à personne et ne prenant pas la peine de m'excuser quand je bousculait quelqu'un. De toute façon en ce moment tout allait de travers. Je me faisait larguer par le seul garçon dont j'étais tomber amoureuse, le garçon qui était le mieux placer pour prétendre au titre de meilleur ami essayait de me remonter le morale, et à cause de ça notre relation n'en devenait que plus étrange. Bon sang Jo' ! Scorpius est en couple ! Tu ne peux pas l'autoriser à se rapprocher de toi ! Et tu ne devrais pas être jalouse non plus de sa petite amie ! J'accélérais un peu plus le pas, la porte n'était plus très loin, une fois que je l'aurais passée je n'aurais plus qu'à courir jusqu'à ma serre, m'y asseoir et n'en plus bouger. Parfois je mourrais d'envie de m'appuyer malencontreusement contre un filet du diable.

La pluie me glaça jusqu'à la moelle, à peine avais-je mis un pied dehors que je fus aussitôt frigorifié. Je ralentie ma marche, peu désireuse de glisser sur de la boue et de me faire mal, ou même de me tâcher. C'est tout en lenteur que je finis par atteindre la serre abandonnée dans laquelle j'avais prit l'habitude de me réfugier quand ça n'allait pas bien fort. D'un coup de baguette je séchais mes vêtements trempé, mais je tremblais toujours autant.


« - Bravo, Jo... A tout les coup tu as attrapée la crève... Tu as d'autre plan aussi brillant dis-moi ? »

Oui, j'en ai un autre... Arrêter de me parler à haute voix, ça fait désordre. J'allais finalement m'asseoir dans un coin de la serre, et balançais mes pieds dans le vide. Toujours frigorifié. L'idée me vint que si ça ce trouve j'allais tellement devenir froide que je ne ferais plus qu'un avec cette pierre et que plus personne ne pourrait venir m'embêter. Malheureusement ce projet de calme ne semblait pas encore sur le point de se réaliser. Un bruit toucha mon oreille, quelqu'un venait d'entrer à son tours dans la serre. Je me tassais un peu plus dans mon coin, ramenant mes jambes contre mon corps avec le secret espoir de passer parfaitement inaperçue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hey, moi c'est
Scorpius D. Malfoy !

Mais des fois on m'appelle
    Prince des Serpentard

avatar



√ Mes messages : 5224


Qui es-tu ?
Sang: Pur
Patronus: Fouine argentée
What\'s in your pocket ?:

Posté le Lun 10 Oct - 10:39

Les mauvais jours étaient de retour. Ce qui n’était décidemment pas génial. Je détestais la pluie. Pourquoi ? Parce que c’était maussade et que ça faisait déprimer tout le monde. Notamment moi ces derniers temps, j’étais déprimé. Daphné était partie en France pour une affaire urgente. Laquelle ? Elle n’avait pas voulu me le dire, mais c’était important, avait-elle dit. Cependant, je ne comprenais pas pourquoi elle ne voulait pas m’en parler. Je recevais assez souvent des lettres de sa part, lettres auxquelles je répondais, bien évidemment. Quand je lui demandais de me dire ce qu’il se passait, elle me répondait toujours qu’elle ne pouvait pas m’en parler pour l’instant, qu’elle préférait attendre d’être de retour pour pouvoir me le dire en face. Elle était gentille, mais elle ne savait pas quand elle pourrait.

Avachi sur le fauteuil que je m’étais approprié (l’avantage d’être le prince des Serpentards), je regardais dans le vide. J’étais entouré de mes quelques amis qui discutaient avec assez d’enthousiasme. Tous ? Non car Jolene était aussi silencieuse que moi. En même temps je la comprenais, elle venait de se faire larguer par son ex petit ami et ce dernier ne se privait pas pour s’afficher en public avec une autre. Finalement, je n’étais pas dans la pire des situations. Jusqu’à présent, j’étais toujours en couple avec Daphné, même si elle était loin. Surtout que c’était, selon ses dires, uniquement temporaire. Sauf que ça ne m’empêchait pas de déprimer un peu. Enfin bon, ma mauvaise humeur devait se voir car personne ne me parlait. Enfin… personne ne me demandait mon avis sur leur sujet de conversation. En même temps, s’ils l’avaient fait, j’aurais répondu un gros « merde » et puis voila.

Le seul moment où j’arrêtais de fixer un point dans le vide, ce fut quand je vis Jolene se lever et partir de la salle commune. Je la suivis des yeux jusqu’à ce qu’elle eut disparut. Je regardais notre petit groupe d’amis qui me fixait. J’eus envie de leur balancer un « Quoi ? » fort peu aimable, mais ça ne servait à rien. Je savais pourquoi ils se tournaient vers moi. Quand Jolene allait mal, c’était moi qui allais la consoler. Comme je l’avais fait quand l’autre abruti l’avait largué.
Je lâchais un soupire et me levais. Je passais au milieu du groupe et sortis de la salle commune. Je tournais la tête à gauche pouvoir voir la miss disparaitre au détour du couloir. Je me mis à la suivre d’un pas assez rapide. Il fallait dire aussi qu’elle marchait plutôt vite pour une fille.

Je passais au milieu des gens lorsqu’ils ne s’écartaient pas. Avec le départ de Daphné, j’étais redevenu le Scorpius Malfoy d’avant. C'est-à-dire, celui qui bousculait les gens s’en n’en avoir rien à faire. Et puis, pourquoi est-ce que j’en aurais quelque chose à faire, hein ? J’étais le prince des Serpentards.
Quand je réussis à passer les grandes portes de Poudlard, Jolene était déjà loin et à peine discernable dans la pluie. Je levais la tête vers le ciel qui était noir. Et dire que j’avais oublié de prendre un truc pour me couvrir. Ma chemise et mon jean allaient être trempés. Enfin bon… pour la bonne cause !
Sans prendre le temps de réfléchir plus longtemps, je me mis en route, suivant les pas de Jolene. J’avais une petite idée d’où elle allait.

Marchant d’un pas assez rapide, j’arrivais enfin en face de la vieille serre abandonnée. J’entrais sans attendre trop longtemps. Je n’avais pas envie de me retrouver avec une pneumonie. Je poussais la porte et la laissais se refermer. Nul doute que Jolene était là. J’en avais le pressentiment. Je séchais mes vêtements d’un coup de baguette, n’oubliant pas un petit sortilège qui me réchaufferait un peu. La pneumonie… On avait fait mieux comme invention.
Je regardais un peu autour de moi avant de distinguer une forme, dans un coin assez sombre, recroquevillée sur elle-même. Jolene. Je m’avançais dans cette direction et une fois face à elle, je baissais les yeux. C’était bien elle.

« Trouvée » fis-je.

Non, ce n’était pas une partie de cache-cache. Mais elle n’arriverait pas à me distancer de cette façon. Je connaissais ce château dans les moindres recoins !

♀ -------------------------------------------------------------------- ♂




I am the Prince of Slytherin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Tombe la pluie, la pluie tombe || Scorpius

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Douce pluie, tombe comme un rêve. Bruit de coeur en évaporation. [PV Fye-le-doudou]
» Tomber amoureuse c'est comme tomber d'un lit, on tombe!
» Le tonnerre gronde, la pluie tombe, j'en suis heureuse....[Légende Japonnais]
» La pluie tombe [Libre au Clan]
» Quand on tombe dans l'eau, la pluie ne fait plus peur.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Endless Hope ; L'Espoir Infini ::  :: ~> FLOOD :: Anciens RPs-