Endless Hope ; L'Espoir Infini



Bienvenue sur Endless-Hope !
22 ans après la mort du grand Lord Voldemort, son successeur est prêt à prendre la relève !
Quel rôle jouerez vous dans cette nouvelle guerre ?
Rejoignez nous !



 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Certaines amitiés valent le coup d'être dévoilée [Scorpius]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Les acteursEt leur histoire
Hey, moi c'est
Invité !

Mais des fois on m'appelle Invité
avatar





Posté le Mer 23 Mar - 16:45

Une sortie à Pré au lard, c’est le genre de moment toujours sympathique qui font de super bon souvenir plus tard. Je relisais une dernière fois la lettre de ma petite sœur, elle semblait heureuse que je me sois enfin fait un ami dans ma maison ‘‘La preuve qu’il y a d’autre personne bien chez les Serpentard.’’, bon on arrête de lambiner et on se dépêche. D’habitude les sorties à Pré au Lard c’était en compagnie de Rose, on allait se boire une Bierraubeurre et on parlait de tout et de rien, des cours, des Révolutionnaire, des garçon… de James… Mais Rose était partie, mon voyage avait eut l’aire de l’inspirer.

Cependant je ne me rendais pas seule à Pré au Lard, étrangement j’avais finit par y aller avec Scorpius. Enfin étrangement, pas vraiment. Il avait fallut qu’une sortie soit annoncer et que je lui demande ce qu’il faisait ce week end, à la base je voulais qu’on lise une dernière fois l’exposé mais après quelques moment de silence on avait décréter que l’exposé c’était ennuyeux à mourir et qu’une sortie à Pré au Lard c’était mieux. Rendez-vous prévu à 14h00 dans le hall, ça tombe bien il était 13h55, je sortais donc de la grande salle pliant la lettre soigneusement et la rangeant de mon sac.

14h00 tapante je réussis à repérer le blond dans la foule d’élèves se rendant à Pré au lard, pour une fois aucune trace de son fan club, ni de ses amis. Un miracle ? Surement.


« - Ma parole, Scorpius, seul, qui n’est pas entouré d’une foule de fille en furie… Tu sais c’est pas parce que le sortilège du saucisson n’est pas impardonnable qu’on a le droit de le lancer à son fan club. »

Je me plantais devant lui toute souriante, mais une chose m’étonnait cependant, Daphné ne venait pas avec nous ? Bah elle était peut être occupé, après tout les Serdaigle ne sont-ils pas censé être travailleur.

« - Et bien si on profitait de ton immense solitude pour s’éclipser discrètement, sait-on jamais, d’ici que t’ai louper ton sort sur une des tes fan… Tu sais ce qu’on dit ? Un ménage à trois ça ne donne jamais rien de bon. »

Dixit Aladin, nouveau dessin animé préféré de ma petite sœur, cependant je doutais que Scorpius ait déjà vu un dessin animé moldu alors ne nous lançons pas sur le sujet. Après avoir montrer les autorisation de sortie dûment signer par des parents responsable nous purent à loisir sortir du château et profiter de la belle journée qui s’annonçait. C’est étrange qu’on ne se soit jamais parler avant, parce que je crois ne pas avoir cesser de rire tout le long du chemin jusqu’au village.

« - Tu permet qu’on s’arrête chez Scribenpenn ? Peeves a récemment trouver très amusant d’ajouter de nouvelle plume à son chapeau, les miennes lui ont plut malheureusement. »

Je me stoppais face à la boutique, je devais être une des rare personne de Poudlard à trouver Peeves sympathique, certes ses farces était quelques fois agaçante mais sans lui la vie au château serait bien ennuyeuse.

« - Quoique, voyons le bon côté des choses, une partie de moi restera pour toujours a Poudlard… Enfin jusqu’à ce qu’il est décider de faire autre chose avec les plumes que de la décoration. »

Après tout personne ne sait quelles idées pouvait traversé la tête de l’esprit frappeur, et nulle doute qu’il trouverait surement une centaine de chose à faire avec toute ses plume. Je regardais un moment toute la marchandise avant de choisir une plume d’oie toute simple.

« - Je me demande si on pourra utiliser des stylo bille un jour à Poudlard. Ca enlèverait au folklore mais ce serait bien pratique… »
Revenir en haut Aller en bas
Hey, moi c'est
Scorpius D. Malfoy !

Mais des fois on m'appelle
    Prince des Serpentard

avatar



√ Mes messages : 5224


Qui es-tu ?
Sang: Pur
Patronus: Fouine argentée
What\'s in your pocket ?:

Posté le Jeu 24 Mar - 14:11

A la base, ce week-end, je devais relire mon exposer sur le monstre du Loch Ness avec Zora mais étant donné qu’on le connaissait par cœur et que ça n’allait pas nous prendre tellement de temps de répéter avant de passer devant le prof, on avait opté pour passer l’après-midi à Pré-Au-Lard. Enfin, c’était Zora qui me l’avait proposé et comme je n’avais pas grand-chose à faire, j’avais accepté. Et puis, je n’avais pas envie de rester enfermé dans le château. Ca faisait un moment que je n’étais pas aller à une sortie organisée par l’école. En même temps, je connaissais cette petite ville sur le bout de mes doigts donc au bout d’un moment, on avait vite fait le tour. Les quelques fois où j’y allais, c’était pour m’acheter un peu de fournitures parce que je commençais à épuiser mon stock. Mais bien souvent, je me contentais de l’aller et retour en deux heures. Pas de quoi fouetter un chat.

Un peu avant 14h, l’heure de rendez-vous avec Zora, je rejoignis tous les élèves qui s’étaient regroupés pour aller à Pré-Au-Lard. Ca me blasait de les voir tous surexcités pour une simple sortie dans une ville qu’ils allaient voir jusqu’à leur septième année. Je m’adossais contre un morceau de pilier en ruine qu’il y avait à l’entrée de Poudlard. Je me demandais quand est-ce qu’ils allaient réparer ce pilier depuis le temps, mais apparemment personne ne s’en souciait.
J’attendais patiemment que mon amie pointe le bout de son nez, ce qui ne tarda pas à arriver car sa chevelure rousse se dégagea de toutes les autres. Je ne pus m’empêcher de sourire lorsqu’elle me fit remarquer que je n’étais pas avec ma horde de fan-girl autour de moi.

« Pourquoi aurais-je lancé un sortilège à mon fan club ? » demandais-je en souriant. « Même si c’est très tentant, j’ai déjà pas mal d’heures de colle derrière moi en cinq ans d’étude ici. »

Sérieusement, je devais être l’élève qui avait été le plus collé depuis mon arrivée ici. Mes parents pétaient les plombs à chaque fois qu’ils apprenaient une nouvelle heure de colle. Surtout ma mère qui travaillait ici, ô grand hélas !

« Je suis pour qu’on file à l’anglaise » affirmais-je lorsqu’elle demanda si j’étais d’avis à nous éclipser discrètement.

Personnellement, je ne risquais pas grand-chose à être vu avec Zora. Elle part contre… Déjà que les filles de Serpentard ne l’appréciait pas spécialement alors si en plus de ça elle était amie avec moi… Je n’osais même pas imaginer. Enfin, avoir la protection du Prince des Serpentards était peut-être une bonne chose. Nous verrons bien comment se déroulera cette sortie.

Une fois que nos autorisations furent prises par McGonagall, nous nous engageâmes sur la route menant à Pré-Au-Lard. Nous étions suivit d’une bonne partie des élèves qui avaient aussi donné leurs autorisations.
Par chance, il faisait beau et la ballade était donc agréable. Bon, il ne faisait pas encore une chaleur à en mourir, mais on approchait les 20°C ce qui n’était pas négligeable pour un mois de Mars. Je trouvais ça bizarre maintenant que quelques mois plus tôt, ma relation avec Zora n’ait pas été ‘bonne’. C’était depuis son retour de France que j’avais réellement commencé à l’apprécier. Bon, je n’avais pas été très diplomatique non plus à la salle commune quand je l’avais traité de froussarde. Mais les gens qui ne font pas face à leurs problèmes m’énervaient. Toujours était-il que de Poudlard jusqu’à Pré-Au-Lard, Zora et moi avions bien rit. De tout et de rien, soit dit en passant.

Comme toujours une fois arrivé dans le village, les élèves se dispersaient et Zora et moi ne faisions pas exception. Nous marchions tous les deux de notre côté. Elle souhait se rendre chez Scribenpenn et la raison pour laquelle elle devait s’y rendre me fit rire.

« Sacré Peeves. Notre école ne serait rien sans lui. Et puis, Ivan qui poursuit Peeves, c’est toujours drôle à voir. »

J’avais déjà eu l’honneur de participer à ce spectacle. Ivan, serpillère brandit, courant derrière l’esprit frappeur qui filait comme l’éclaire. C’était hilarant.
Nous entrâmes dans la boutique qui était quasiment vide de monde. Il y avait deux ou trois élèves de Poufsouffle et Serdaigle qui regardaient les rayons à la recherche de… de je ne sais pas en fait, je n’étais pas dans leurs têtes, donc je ne pouvais pas savoir.

« Moi j’aime bien les plumes » fis-je d’une voix neutre. « Bon, j’avoue, j’ai toujours écrit avec mais j’écris mieux qu’avec un stylo moldu. »

Ca avait été la grosse découverte du siècle le stylo à bille. Je n’en avais jamais vu de ma vie avant l’âge de mes douze ans quand ma mère m’a emmené dans un supermarché moldu. J’avais découvert un autre monde, c’était clair et net.

♀ -------------------------------------------------------------------- ♂




I am the Prince of Slytherin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hey, moi c'est
Invité !

Mais des fois on m'appelle Invité
avatar





Posté le Jeu 24 Mar - 14:53

J’eu un petit rire, c’est vrais Scorpius ne vient pas d’une famille mêler comme la mienne.

« - Oh tu sais la technologie moldu c’est bien pratique et amusant. Ne serait-ce que pour voire un sang pur comme mon père tenter de démarrer la photocopieuse. On a dut lui expliquer une centaine de fois qu’il fallait appuyer sur un bouton… Ca a du mal à rentrer. Tu devrais venir voir ça un jour.»

C’est sur que chez moi entendre mon père crier après l’ordinateur, la photocopieuse (qui nous servait aussi d’imprimante, au passage) c’était très drôle, surtout qu’après monsieur boudait. Je payais mon achat, direction la sortie. Un rapide passage devant la cabane hurlante, comme d’habitude une foule de troisième année hésitait à s’y aventurer alors que des plus grands les y encourageait. Je ne pus m’empêcher de leur crier de loin.

« - La formule contre les épouvantard c’est Riddikulus ! »

Personnellement un sauvetage d’étourdie m’avait bien suffit je n’allais pas recommencer. N’empêche qu’est-ce qu’elle a cette maison ? Tout le monde ce fait une fixation dessus.

« - C’est juste une vieille baraque pleine de poussière et d’épouvantard. »

J’avais ajouté ça à haute voix pendant qu’on dépassait les élèves un peu incrédule de s’être fait héler de la sorte. Bah éh vaut mieux prévenir que guérir, non ?

« - Je propose qu’on se sauve dans un coin abandonné du chaudron baveur, avant qu’un de ces idiots ait l’idée lumineuse d’entré dans la cabane. Si j’en suis témoin je me sentirais obligé d’aller le chercher. »

Cette horrible manie de venir en aide aux autres… Qu’est ce que je faisais à Serpentard moi déjà ? Ah oui, mon ambition… Elle me perdra. Je m’étirais doucement, à vrais dire le soleil m’avait toujours rendu somnolente allez savoir pourquoi.

Le chaudron baveur était comme d’habitude, prit d’assaut. Je regardais un septième année de Serpentard réprimander deux jeunes élèves, j’ignorais ce qu’ils avaient fait mais quelque chose me disais que la couleur bleu des cheveux de ce dernier n’était pas étrangère à cette affaire.


« - Je paris sur des Gryffondor qui s’ennuyaient ou des Poufsouffle maladroits. »

J’imaginais mal des Serdaigle avoir un tel sens de l’humour, sauf peut être Daphné, quant à des Serpentard… Jamais un Serpentard ne se serait amuser à teindre les cheveux en bleu à un septième année. Arrivé au comptoir j’optais pour une limonade bien fraiche, la bierraubeurre c’était surtout l’hiver quand il faisait frais, là, et bien il faisait bon.

Déniché une table tranquille ne fut pas de tout repos, personnellement je n’avais pas vraiment envie de croiser des fan de Scorpius, ou James. Il y a des dispute qu’on préfère éviter. Finalement il y en avait une vide tout au fond du pub. Loin des fenêtre, tant mieux. On entendait encore le septième année crier sur les deux élève, une jeune fille s’était interposé et tentait maintenant de calmer la situation. Je commençais à boire quand une voix plutôt désagréable mais au combien familière vint me frapper au tympan.


« - Scorpius ! Tu vas bien ? »

Allez dans trois secondes pot de peinture allait me remarquer, 1, 2…

« - Et … toi… tu fais quoi là ? »

Je levais la tête et répondais du tac au tac :

« - Bonjour Wilhelmina, moi aussi je suis ravie de te voir, et pour répondre à ta question je bois une limonade, c’est interdit ? »

Puis je me tournais vers Scorpius.

« - Autant pour moi, tu leur avais en effet pas jeter de sort… »
Revenir en haut Aller en bas
Hey, moi c'est
Scorpius D. Malfoy !

Mais des fois on m'appelle
    Prince des Serpentard

avatar



√ Mes messages : 5224


Qui es-tu ?
Sang: Pur
Patronus: Fouine argentée
What\'s in your pocket ?:

Posté le Mer 30 Mar - 14:37

Je ne pus m’empêcher de rire lorsque Zora me parla de son père qui se battait avec un appareil moldu parce que celui-ci refusait de fonctionner. Chez moi, nous ce qui était technologie, c’était… Comment dire… Limite interdit. Bon, mon père était un peu ouvert d’esprit, je devais le reconnaitre, mais c’était tout juste s’il savait utiliser un téléphone… A chaque fois qu’il voulait s’en servir, il devait relire le manuel d’utilisation.

« Je suis sur que c’est comique à voir » répondis-je.

Les achats chez Scribenpenn se firent assez rapidement car elle n’avait besoin que de quelques plumes et c’était vite trouver dans cette boutique.
Nous reprîmes donc notre route au travers du petit village sans vraiment savoir où nous allions. Nous passâmes par la même occasion devant la cabane hurlante où des élèves de troisième année polémiquaient sur : « On y va, ou on y va pas ? ». Je ne pus m’empêcher de repenser la fois où Zora et moi avions secourut une Poufsouffle qui avait eu l’idée idiote de montrer à ses amis qu’elle était capable d’entrer dans la cabane. Elle en était ressortie toute tremblante et agrippée à Zora.

« Réaction digne d’un Gryffondor » fis-je pour la taquiner lorsqu’elle évoqua ses envies de secourir ceux qui se mettaient en danger pour rien.

Les épouvantards n’étaient pas si dangereux que ça, quand on y réfléchissait bien. En fait, ils nous montraient juste nos plus grandes peurs et en aucun cas ils nous attaquaient. Je me demandais bien pourquoi, mais je n’obtiendrais aucune réponse maintenant en tout cas. Il faudrait que je demande un jour au professeur de DCFM.

Le chaudron baveur était blindé de monde, comme d’habitude. Au moins, ils ne manquaient jamais de boulots, les gérants, ici.
Nous nous installâmes à une table un peu reculé après avoir commandé une limonade et un soda pour moi. Malheureusement, la tranquillité avait été bien éphémère car à peine me suis-je assis sur la chaise qu’une tête familière – hélas – apparut et vint à notre table.

« Scorpius ! Tu vas bien ? »

Je levais les yeux au ciel. Wilhelmina…

« J’allais bien jusqu’à ce que tu débarques » répondis-je d’une vois lasse.

Cette fille avait le don de me blaser avec sa présence.
Zora s’excusa d’avoir dit que j’avais lancé un sortilège sur mes groupies étant donné qu’elle avait la preuve que non.

« Pour celle là, j’aurais bien aimé, crois-moi » répliquais-je.

Je me tournais vers pot de peinture qui fusillait Zora du regard.

« Dis moi, tu n’as rien de mieux à faire ? »

Elle reporta son regard sur moi et adopta ses yeux de chiens battus. J’avais l’impression qu’elle serait capable de se prostituer si elle le pouvait pour passer ne serait-ce qu’une minute en ma compagnie.

« Je voulais savoir si je pouvais me joindre à toi et t’offrir une compagnie un peu plus… » Elle regarda Zora avant de continuer : « agréable. »

Je portais mon attention sur mon amie en arquant un sourcil puis répondis :

« C’est gentil de te préoccuper de mon bien être, mais tu vois, je suis en bonne compagnie et je n’ai pas l’intention d’en changer. »

♀ -------------------------------------------------------------------- ♂




I am the Prince of Slytherin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hey, moi c'est
Invité !

Mais des fois on m'appelle Invité
avatar





Posté le Dim 17 Avr - 11:56

J’eu bien de mal à ne pas retenir un petit rictus face à Wilhelmina, mais il faut avouer qu’elle me rendait la vie tellement impossible que c’était bien agréable de la voire se faire rembarrer comme ça. Je me contentais donc de prendre une gorgée de ma limonade… Mina ouvrit deux ou trois fois la bouche, elle avait, je dois dire, une expression assez comique qui me fit penser à un poisson rouge. Comme elle ne semblait pas avoir trouver quoi répondre elle finit par faire demi-tour…

« - Tu vas finir par choquer les Serpentard plus que moi-même, tu sais ? »

Disons que moi, c’était normal que je fasse des truc pas si vert et argent que ça, mais que leur cher Scorpius sorte avec un serdaigle au caractère aussi bien trempé que Daphné était une chose (je crois qu’ils l’ont presque digéré) mais si d’un coup il se met à apprécier ma compagnie… Oui, il allait vraiment finir par plus bousculer les clichés que moi-même.

« - Enfin bon, ça reste très amusant de regarder Mina réfléchir sur quelques chose à répondre… Personnellement j’adore sa tête dans ces moment là, sa reflète toute la profondeur de sa personnalité. »

Bon je devenais méchante, et bientôt on allait vraiment voire que je pouvais être une vrais langue de vipère quand je m’y mettais. D’un autre côté, je commençais vraiment à me demander comment les autres allait prendre cette soudaine amitié. James allait surement s’étrangler en constatant qu’une fois de plus une personne de son entourage sympathisais avec son ennemi juré, et les autres serpents… Au choix, ou ça retombais sur moi, ou ça retombais pas… A moins que quelques jaloux profite de l’occasion ? On est jamais trop prudent après tout… Et personne ne sait mieux qu’un serpentard à quel point certains d’entre nous peuvent être tordu.

« - Je pense que tu devrais quand même faire attention… A Nott par exemple, je crois pas qu’il apprécie plus que ça… Après tout il envie ta place de ‘‘prince’’. »

De nouveau je repris une gorgée du liquide acidulé, franchement si Scorpius avait un seul ennemi à Serpentard c’était surement Nott, mais en même temps… Qui n’étais pas ennemi de Nott ? Je suis sur que même les écorché ne devait pas l’apprécier plus que ça et qu’il ne tenait sa place que grâce à Capryce… Après allez savoir, je me trompe peut être.

« - Tiens… La rumeur semble déjà courir. »

En tout cas c’est ce que laissait penser Wilhelmina qui semblait en pleine conversation avec ses amies, et qui jetait par moment des regards furtif vers notre table. Je n’avais jamais remarquer ça avant, mais elle sait être discrète quand elle veut…
Revenir en haut Aller en bas
Hey, moi c'est
Scorpius D. Malfoy !

Mais des fois on m'appelle
    Prince des Serpentard

avatar



√ Mes messages : 5224


Qui es-tu ?
Sang: Pur
Patronus: Fouine argentée
What\'s in your pocket ?:

Posté le Dim 17 Avr - 19:21

Je fus soulager de voir Wilhelmina s’en aller sans pouvoir rien ajouter. En même temps, je ne voyais pas trop ce qu’elle pouvait dire d’autre car cette fille n’avait aucune répartit, même avec la meilleure volonté du monde. Je la regardais s’en aller en direction du groupe de filles qui l’accompagnaient pour cette sortie. Si elle avait cru pouvoir les impressionner en faisant en sorte de pouvoir passer l’après midi avec moi, c’était louper. Et pas qu’un peu même, car elle s’était plus ridiculisée qu’autre chose dans cette histoire.
Choquer les Serpentards étaient une chose que je faisais facilement en ce moment, déjà que je sortais avec Daphné, une Serdaigle, ça les avaient plus que choqués, mais maintenant que beaucoup d’entre eux savaient que je m’entendais plutôt bien avec Zora, ils allaient frôler l’infarctus.

« Tant pis pour moi » répondis-je. « Personnellement, j’ai toujours aimé sortir du lot. »

J’avais toujours tout fait pour, ce qui avait exaspéré mes parents lorsque j’étais petit et encore aujourd’hui quand j’étais avec eux. Bref, l’heure n’était pas à parlée de mes géniteurs.

« J’aime sa tête autant que toi, tu sais. Et puis, tu aurais du voir le jour où Daphné lui a lancé un aquareducto dans la figure. C’était à se tordre de rire. »

Le maquillage tout coulé, c’était… Comment dire ? Limite jouissif (pas dans le premier degré !). J’adorais les méthodes radicales de Daphné dans ces moments-là.
Je bus une nouvelle gorgée de soda dans mon verre. C’était assez calme autour de nous, et j’appréciais cela. Je n’étais pas un grand fan du bruit, d’où mon côté solitaire, mais même s’il y avait du bruit autour de nous, ce n’était pas désagréable.
J’écoutais les avertissements de mon amie à propos de Nott. Je savais que c’était un envieux de première catégorie car sa famille n’avait jamais été aussi prestigieuse que la mienne. D’ailleurs, la famille Nott n’était pas très bien vue de la société sorcière.

« T’inquiète pas pour lui. C’est qu’un moucheron parmi tant d’autre. J’abandonnerais mon titre de ‘Prince’ au premier venu, mis à part à lui. »

Malgré le fait que nous soyons dans la même maison, je ne l’appréciais pas du tout. James Potter à côté, ce n’était rien du tout, même si je ne l’appréciais pas non plus. Enfin bref !

Je tournais la tête vers le groupe de filles en question dont parlait Zora. Wilhelmina était penchée vers ses amies et parlait assez rapidement. Quant à ses amies, elles nous regardaient furtivement et évitaient de nous fixer lorsque nous les regardions.

« Tant mieux » fis-je. « Faudra bien que les gens s’y fassent et s’ils ne sont pas contents et bien, ils vivront avec. »

C’était radical, certes, mais je n’en avais rien à faire.

♀ -------------------------------------------------------------------- ♂




I am the Prince of Slytherin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hey, moi c'est
Contenu sponsorisé !

Mais des fois on m'appelle





Posté le

Revenir en haut Aller en bas
 

Certaines amitiés valent le coup d'être dévoilée [Scorpius]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Le coup marketing de Leslie Voltaire ; un coq comme symbole électoral
» Coup raté, coup réussi, — “coup d’Etat” sans Etat
» L'amitié n'a pas de prix...(PV : Petit Lagon)
» Coup d’État en Haïti « revisité
» L'amitié d'Herbert Pagani.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Endless Hope ; L'Espoir Infini ::  :: ~> FLOOD :: Anciens RPs-