Endless Hope ; L'Espoir Infini



Bienvenue sur Endless-Hope !
22 ans après la mort du grand Lord Voldemort, son successeur est prêt à prendre la relève !
Quel rôle jouerez vous dans cette nouvelle guerre ?
Rejoignez nous !



 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Un peu d'air frais ne peut faire que du bien [Zora

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Les acteursEt leur histoire
Hey, moi c'est
James S. Potter !

Mais des fois on m'appelle
    Δ Leader des Révolutionnaires Δ

avatar



√ Mes messages : 185


Qui es-tu ?
Sang: Pur
Patronus: Phoenix
What\'s in your pocket ?:

Posté le Ven 25 Fév - 11:37

A peine sorti de la Grande Salle, le brouhaha que créaient les élèves s’atténua. Ca faisait du bien aux oreilles. Je ne m’étais pas imaginé qu’il pouvait avoir autant de bruits à l’intérieur. En fait, mes oreilles s’y étaient habituées et c’était qu’après coup que je m’en rendais compte. Enfin bon bref, là n’était pas la question.

Tout en tenant la main de Zora, j’ignorais où nous pourrions faire notre ballade digestive. Dans les couloirs du château ? Franchement ? Non… Ca ne m’emballait pas trop cette idée. Etant donné qu’il fallait prendre une décision, je pris la direction du parc. C’était le seul lieu calme de Poudlard à cette heure-ci de la nuit. Et aucune règle n’interdisait les élèves de s’y rendre ce soir. Malin, James, malin… Ou pas…

Il faisait frais à l’extérieur, il fallait l’avouer. Mais ça faisait du bien. La chaleur de la Grande Salle en était devenue étouffante au bout d’un moment. Un petit vent se leva, rien de très froid mais bon.
Pas un seul élève à l’horizon. A croire que personne n’était assez courageux pour venir au parc en pleine nuit. Encore si c’était la forêt interdite, j’aurais été d’accord, mais là… C’était que le parc. Enfin bon, au moins, nous allions être au calme. C’était un avantage dont il fallait profiter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hey, moi c'est
Invité !

Mais des fois on m'appelle Invité
avatar





Posté le Mer 16 Mar - 10:30

J’étais plutôt heureuse d’être seule à seule avec James, en revanche que le parc soit totalement vide m’étonnait. Je m’attendais vraiment à voire une ribambelle de couple se tenir par la main ou s’embrasser mais non… personne.

« - C’est vraiment calme ! »

Ne pus-je m’empêcher de remarquer, l’on entendait encore la musique du bal. En mon fort intérieur je me disais que c’était l’occasion idéal pour se déclarer, mais d’un autre côté… Inutile de risquer de gâcher ce moment, je préférais donc garder ma main dans celle du jeune homme.

Le ciel était claire, la lune et les étoiles brillaient mais malgré tout il faisait plutôt froid. Vivement les soirs d’été où l’on pourrait sortir se promener sans risquer d’attraper un rhume, d’ailleurs je commençais fortement à regretter de ne pas avoir prit de veste. Je sentais la chair de poule se propager sur mes bras. Je réprimais un frisson et continuait de marcher, avec un peu de chance ça me réchaufferait.

« - Au fait, tu es trouvé une idée pour les entrainement et les réunions ? »

Pour ma part je n’avais rien trouver, mais bon d’un côté je n’avais pas vraiment cherché. De toute façon c’était surtout une question qui me traversait la tête et je n’avais pas vraiment envie de parler des affaire Révolutionnaire / Ecorché. Si seulement on pouvait mettre fin à cette guerre. J’eu un petit soupire, je crois que je n’avais jamais autant tenue la main de James. Oui c’est hors sujet mais c’est vrais. On est main dans la main depuis pratiquement le début de la soirée. Peut être que je lui plaisait un peu ?

« - Enfin… Ca peut attendre la prochaine réunion. »

Je lui adressait un petit sourire, inutile de poursuivre sur ce terrain, en plus j’avais rarement l’occasion de parler en tête à tête avec James c’était l’occasion d’en apprendre plus sur lui.

« - Sinon, dis-moi, à part dirigé un groupe d’adolescent, décliner des invitations de jeune fille membre de ton fan-club, détester les Serpentard, faire du Quidditch… Tu as surement d’autre passion ? Je veux dire on parle tellement rarement ensemble, parfois j’ai l’impression de ne pas te connaitre du tout. »
Revenir en haut Aller en bas
Hey, moi c'est
James S. Potter !

Mais des fois on m'appelle
    Δ Leader des Révolutionnaires Δ

avatar



√ Mes messages : 185


Qui es-tu ?
Sang: Pur
Patronus: Phoenix
What\'s in your pocket ?:

Posté le Lun 21 Mar - 20:28

Comme Zora le disait si bien, le parc était calme et encore une fois, c’était agréable. Parfois le silence faisait du bien (surtout pour les oreilles qui bourdonnaient encore un peu).
Nous marchions droit devant nous. En fait, je ne savais pas vraiment où nous pouvions aller comme ça. Le parc était tellement grand que si on tirait tout droit et qu’on revenait ensuite sur nos pas, on aurait fait une sacrée promenade.
Il faisait un peu plus froid que je ne l’aurais cru au départ. En fait, je me rendais vraiment compte du froid qu’une fois quelques minutes passées dehors. Soudain, je percutais que Zora était bras nus, sans aucune veste.

- Oh ! Pardon, je suis désolé, j’aurais du réfléchir un peu avant de t’emmener dehors.

Je lui lâchais la main puis retirais ma veste pour la lui mettre sur les épaules. Même si la chemise de mon costume n’était pas du genre à tenir chaud en plein hiver, au moins, je n’étais pas bras nus. Je lui adressais un sourire désolé.
James, mon vieux, faut réfléchir parfois !
C’était aussi ce que ma mère disait quand j’agissais sans prendre le temps de réfléchir.

Après ce léger incident, nous reprîmes notre route vers… euh… Bon bah notre promenade au parc.
J’aurais sincèrement pensé qu’on croiserait quelques couples par-ci, par-là, mais visiblement, personne n’était assez fou pour venir ici en pleine nuit d’hiver. Surtout un 24 décembre.
Zora rompit le silence en me demandant si j’avais trouvé une idée pour les entrainements et les réunions. Je réfléchis quelques secondes. Albus avait eu une idée sauf qu’elle était en cours d’exploitation donc je ne pouvais pas vraiment encore en parler.
Je mettais du temps à répondre et Zora dut considérer mon silence comme si je m’ennuyais avec ses questions qui portaient sur les Révolutionnaires.

- T’inquiète, j’y réfléchis dur !

Mais pas ce soir. Une pause c’était essentiel pour ma santé mentale.
La jeune Serpentarde changea littéralement de sujet en me demandant ce que je pouvais faire d’autres mis à part la liste qu’elle venait d’énoncer. Elle avait raison, nous ne parlions pas beaucoup elle et moi et nous ne nous connaissions pas plus que ça.

- Et bien… Mon autre passe-temps, c’est embêter Lily
, fis-je pour rire.

Quoi que j’aimais bien embêter ma petite sœur. Mais elle avait un foutu caractère quand elle s’y mettait donc c’était de moins en moins facile de le faire.

- Sérieusement, je suis tout ce qu’il y a de plus banale, même si je suis le chef des Révolutionnaires. Je suis sur que toi et moi on a plus ou moins le même quotidien… Enfin, tes ennuis en moins.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hey, moi c'est
Invité !

Mais des fois on m'appelle Invité
avatar





Posté le Mer 23 Mar - 18:03

Une veste atterrit sur mes épaules, je lançais à James un regard qui devait être entre les remerciement et les reproches, je suis une experte en regard bizarre.

« - Tu vas attraper la crève ! »

Oui, maman Zora au rapport… Plus tard on devrait m’interdire d’avoir des enfants car les pauvres risque de ne pas pouvoir faire trois pas dehors sans m’avoir sur le dos.

« - Merci. »

Enfin restons polie quand même, et il fallait avouer que la température était nettement plus agréable avec la veste de James. Je passais mes bras dans les manches et timidement vint reprendre sa main. C’était une soirée plutôt étrange je dois dire, mais je n’allais pas m’en plaindre. J’eu un sourire quand il m’assura qu’il réfléchissais dur à notre prochaine salle d’entrainement. Aucun soucis à se faire alors.

Nous avions bien marché je dois dire, et le bruit du bal avait quasiment disparu. Puisque nous étions assez éloigné et que de toute façon il nous faudrait bien nous arrêter quelques part j’entrainais le jeune homme sur un petit banc de pierre. Certes la pierre ne diffusais pas une grande chaleur mais on ne pouvait pas rester éternellement debout.


« - Quel grand frère indigne. » j’eu un petit soupire « - J’aimerais bien qu’Ellen soit à Poudlard, je suis sur que tu l’aimerais beaucoup. »

Ma petite sœur à moi, une cracmol malheureusement, j’aurais adoré passé ma scolarité avec elle, mais elle était parfaitement heureuse de sa vie parmi les moldus alors moi ça m’allait, je me demande si j’en avais déjà parler à James avant. J’eu un petit rire lorsqu’il évoqua sa vie normal.

« - Oui j’imagine… La vie passionnante et banal des adolescents, les parents, les amis, les notes, les conflits entre la magie noir et la magie blanche, les amours… »

Bon c’est vrais les conflits je les avais casé sur un ton sarcastique, j’ai le droit d’être un peu cynique de temps à autre non ? Je trouvais regrettable que les sorciers n’arrive pas à s’entendre, mais on ne pouvait décemment pas laisser des personnes comme les écorchés régner sur Poudlard.

« - Et bien de mon côté j’avoue avoir une passion pour la musique, et j’aime bien le Quidditch aussi. Je joue de la harpe, mais bon… Que chez moi. »

J’avais refuser de rejoindre Flitwick et jouer pour sa chorale, ma maudite timidité m’empêchait bien des choses.
Revenir en haut Aller en bas
Hey, moi c'est
James S. Potter !

Mais des fois on m'appelle
    Δ Leader des Révolutionnaires Δ

avatar



√ Mes messages : 185


Qui es-tu ?
Sang: Pur
Patronus: Phoenix
What\'s in your pocket ?:

Posté le Jeu 24 Mar - 20:40

J’allais, en effet, peut-être attraper un rhume ou quelque chose de ressemblant, mais on m’avait appris à être gentleman avec les filles, surtout celles qui vous accompagne au bal alors il était de mon devoir de faire en sorte que ma partenaire n’attrape pas une pneumonie ou quelque chose dans le genre. Néanmoins, même si Zora semblait un peu gênée que je lui ai donné ma veste, m’exposant au froid hivernal, elle me lâcha un bref merci auquel je répondis par un signe de tête.

Je n’avais aucune honte à dire que j’embêtais mon petit frère et ma petite sœur. C’était un fait que je ne pouvais nier car mes parents me rabâchaient sans cesse qu’il fallait que je les laisse tranquilles de temps à autre mais c’était impossible. Il fallait que je trouve quelque chose à leur faire.
Je savais que la sœur de Zora était une Cracmol. J’en avais entendu parler par certains Serpentards qui n’arrivaient pas à s’empêcher de dire du mal sur la jeune fille, même si ça touchait sa famille. Ce genre de comportement m’exaspérait et m’énervait plus que de nécessaire. Déjà que la pauvre Zora n’avait pas de chance avec eux, alors si en plus elle s’en prenait plein la tête à cause de sa sœur… Parfois je me demandais s’il n’était pas possible de négocier avec McGonagall pour changer de maison. Elle avait plus sa place chez les Gryffondors.

- Je n’en doute pas !

Si sa sœur était comme elle, il y avait de fortes chances pour qu’elle me soit sympathique.

Ma remarque sur ma vie quotidienne la fit rire. Pourtant, elle n’avait rien de drôle. Elle était monotone à souhait, si bien que lorsqu’il y avait un petit changement je soupirais de soulagement en me disant qu’enfin il y avait quelque chose qui sortait un peu de l’ordinaire.

- Tu as tout compris ! Au moins, toi tu n’idéalises pas ma vie de Leader des Révolutionnaires. Pas comme certaines. J’te jure, parfois elles me font penser aux groupies de Malfoy lorsqu’elles le voient. Mais il doit être content d’être à ce point adulé et aimé. J’te jure que si elle pouvait embrasser le sol après son passage, elles le feraient.


C’était répugnant de voir à quel point il était content d’être ainsi admirer. En plus, il avait toujours un air fier dans ces moments là. Ce mec, il était pire qu’un paon qui faisait la roue.
J’écoutais Zora qui avouait aimer la musique ainsi que le Quidditch. Je fus surpris d’apprendre qu’elle jouait de la harpe.

- Dommage. J’aurais bien aimé t’écouter jouer un morceau.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hey, moi c'est
Invité !

Mais des fois on m'appelle Invité
avatar





Posté le Ven 25 Mar - 11:36

Je lui adressais un sourire.

« - Comment tu veux que j’idéalise ta vie de Leader ? Toute ses responsabilités… »

Je restais un moment silencieuse, finalement je décidais quand même d’éclairer un point sur Scorpius.

« - Et bien… Si tu pouvais te transformer en petite sourie et venir squatter notre salle commune tu serais certainement surpris de l’air agacé de Scorpius chaque fois qu’une fille vient baver devant lui… Et surement encore plus de le voire les envoyer paître. Je crois qu’il ne veut pas plus de fan club que toi… Je penses pas qu’être l’enfant d’Harry Potter, ou celui de Drago Malfoy soit une chose facile. Je ne vous envie pas du tout, tout les deux… Enfin je croyais que pour ce soir le jeune Malfoy n’existait pas ? »

J’avais ajouter ça sur une petite note joyeuse, inutile de parler de Scorpius si ça mettait James en colère. C’est vrais qu’en un sens je les plaignait, être l’enfant de l’élu qui avait sauver le monde ou l’héritier de la famille qui avait toujours régner en maître sur Serpentard ne devait pas être une chose facile, surtout que beaucoup de gens attendent de vous que vous reprenez le flambeau familial.

« - Mais bon, tu n’es pas ton père, et, personnellement, je te demande pas de l’être. »

Sous entendu : Scorpius n’est pas son père, et si tu lui parlais un peu tu t’en rendrais compte facilement. Changement de sujet, et je ne put m’empêcher de rougir quand il me parla de m’entendre jouer de la harpe.

« - Il y en a une dans la salle de musique, celle pour la chorale… Au début on m’avait proposer de jouer avec eux, mais… Je suis bien trop timide pour me produire devant tout le monde. »

Maintenant que j’y repensais ça aurait certainement put être très sympathique de jouer pour la chorale.

« - Un jour je te montrerais sur cette harpe, si tu veux. »

Là je faisais preuve d’un courage extrême, affronter tout les écorché réuni c’est rien par rapport à jouer de la harpe devant James. Je me tournais vers lui.

« - Tu sais, quand vous dîtes que j’aurais plus ma place chez les Gryffondor je suis très flatté, mais je pense pas que le choixpeau est mal fait de m’envoyer à Serpentard. Il l’a lui-même dit le jour de ma répartition : « Tu ne trouveras la force de t’affirmer qu’à Serpentard. », je pense qu’il sait ce qu’il fait quand il répartit les élèves. Et puis Serpentard m’a plutôt réussis, non ? »

Après tout j’étais parmi les révolutionnaire, je défendais ce en quoi je croyais et j’avais des amis avec qui je me sentais bien. Que demander de plus ?
Revenir en haut Aller en bas
Hey, moi c'est
James S. Potter !

Mais des fois on m'appelle
    Δ Leader des Révolutionnaires Δ

avatar



√ Mes messages : 185


Qui es-tu ?
Sang: Pur
Patronus: Phoenix
What\'s in your pocket ?:

Posté le Lun 28 Mar - 20:03

C’était sur qu’en voyant toutes les responsabilités que j’avais accepté après être devenu le numéro 1 des Révolutionnaires, il y en avait qui était bien heureux de ne pas être à ma place. Albus, par exemple, disait qu’il n’aurait jamais le cran d’assumer une telle chose, et pourtant, c’était lui qui me secondait. S’il m’arrivait quoi que ce soit, je pouvais compter sur lui pour reprendre le flambeau. Et puis, il y avait Rose aussi, partie en France parce que Zora lui avait raconté tous les biens faits.

- D’ailleurs, j’en aurais eu un peu moins si ma très chère cousine n’était pas partie à Beaubâton. Je ne sais pas si je dois te dire merci ou bien te maudire pour lui avoir donné cette idée de faire comme toi.

J’étais sérieux. Ca m’avait quelque peu énervé de savoir que Rose partait en France parce que son amie lui avait dit que c’était une super expérience. Okay, peut-être que c’était super là-bas, peut-être que moi aussi je devrais aller faire un stage à Durmstrang un de ces quatre, mais il y avait une guerre qui se préparait, et je n’avais pas envie de laisser tout le monde derrière moi pendant que je me la coulerais douce.

Apparemment, Zora ne semblait pas du tout d’accord avec moi en ce qui concernait Malfoy. Je me demandais ce qui m’avait poussé à parler de lui alors que j’avais exprimé l’envie de faire en sorte qu’il n’existe pas pour ce soir. C’était déjà assez pénible de le voir tous les jours.

- Mouais…
fis-je pas très convaincu.

Zora était trop gentille. Malfoy était fourbe à souhait alors il ne fallait pas creuser trop loin pour comprendre qu’il y avait anguille sous roche.

Nous changeâmes de sujet, ça valait mieux si on ne voulait pas que la nuit tourne à la catastrophe. Le sujet harpe était beaucoup plus intéressante car ça devait être quelque chose de spectaculaire de voir Zora en jouer. J’avais même envie de la voir faire.
Je hochais la tête lorsqu’elle m’assura qu’elle me montrerait ça un jour. J’étais preneur.

- C’est vrai qu’un fond tu es une Serpentarde jusqu’à la racine des cheveux. Et puis, ça tombe bien que tu sois dans cette maison. Ca a du bon.

J’étais sincère. Qu’aurions-nous fait sans elle lorsque les Ecorchés prévoyaient des plans en douce ? Bah surement pas grand-chose.

Nous continuions d’avancer lorsque soudain une idée me frappa.

- Je veux t’entendre jouer maintenant !

Je nous entrainais dans un beau demi-tour tout en la tirant vers le château.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hey, moi c'est
Invité !

Mais des fois on m'appelle Invité
avatar





Posté le Jeu 31 Mar - 11:17

J’eu une petite grimace, James détestait vraiment Scorpius, le mieux c’était sans aucun doute de ne pas en parler. J’étais d’ailleurs plus que ravis qu’il change de discussion. J’eu néanmoins un petit rire.

« - Jusqu’à la racine des cheveux… Surement. Tu sais être à Serpentard ça veut juste dire être plutôt rusé et ambitieux, en tout cas le choixpeau n’a jamais dit qu’il fallait haïr les moldu. »

Je marchais toute contente à ses côté, sa compagnie était agréable et je ne m’en lassais pas. On marchait un petit moment quand James attrapa ma main et déclara qu’il voulait m’entendre jouer. J’eu à peine le temps de répondre que je me trouvais entrainé derrière lui.

Je n’avais rien contre jouer mais étant d’une nature assez timide j’aurais préféré que le choix vienne de moi-même. Retourner au château en courant fut un bon exercice vu qu’il nous permis de nous réchauffer, enfin surtout moi. Je rendis à James sa veste. Les bruits du bal retentissait encore à nos oreille. Il faut dire qu’on était juste à côté de la grande salle.


« - Et bien allons-y. La salle de musique est au deuxième étage. »

Je grimpais les escaliers, ma main toujours dans celle du gryffondor. Les tableaux étaient encore éveiller et la plupart ne se passait pas de commentaire « oh, un jeune couple. » « vous ne devriez pas être entrain de danser tout les deux ? » « si tu veux lui déclarer ta flamme les métaphore sont fort appréciable. ». Je ne put que me sentir rougir et finit par grommeler.

« - Mais qu’est ce qu’ils ont ce soir ? »

Enfin ce n’était pas que ce soir, les tableau ont toujours eut la fâcheuse manie d’être trop bavard… J’accélérait doucement le pas pour échapper les plus vite possible au remarque des portraits. D’après moi ces tableau faisait certes partie du folklore de Poudlard mais ils étaient aussi vraiment énervant.

La salle ne tarda pas à être en vue. Fermée à clef je sortis ma baguette de mon petit sac à main.


« - Alohomora. »

Un petit clic et la porte s’ouvrit. La harpe était posée tout au fond de la pièce. Des bougies c’était aussitôt allumer, surement un sortilège. Je m’approchais de la harpe et hésitait un moment.

« - Tu sais… Je suis surement pas une super grande joueuse. »

J’effleurais les cordes, puis commençais à jouer. C’était un air celte, un de ceux que je maîtrisais le mieux, je n’avais aucune envie de mal jouer face au garçon. Je m’arrêtais à la fin de l’air.

« - Euh voilas… C’est pas grand-chose. »

(la musique :
Spoiler:
 
)
Revenir en haut Aller en bas
Hey, moi c'est
James S. Potter !

Mais des fois on m'appelle
    Δ Leader des Révolutionnaires Δ

avatar



√ Mes messages : 185


Qui es-tu ?
Sang: Pur
Patronus: Phoenix
What\'s in your pocket ?:

Posté le Mer 6 Avr - 16:29

J’entrainai Zora à ma suite en direction du château. Je ne me préoccupais pas de sa réponse. Elle aurait très bien pu dire non que j’aurais fait la sourde oreille. Ce n’était pas bien de vouloir forcer les gens à faire quelque chose qu’ils n’avaient pas forcément envie de faire, mais j’avais comme l’impression qu’elle ne pouvait pas refuser de le faire. Après tout, un musicien devait se sentir flatter de vouloir être écouté, non ?
Lorsque nous retournâmes dans le Hall, la chaleur du château nous enveloppa. Ca faisait du bien. La musique battait son plein dans la Grande Salle. Ses portes étaient ouvertes et on pouvait voir les élèves danser sur la piste de danse ; ce qui me rappelait que Zora et moi avions un challenge à terminer.
Je la suivis jusqu’au deuxième étage, là où se trouvait la salle de musique. Je ne pouvais pas m’empêcher de rire en entendant les portraits qui faisaient des remarques à notre passage. Moi ça m’amusait, Zora, ça la mettait mal à l’aise. Pourtant, il n’y avait pas de quoi. C’était juste des plaisanteries de tableaux.
C’était la première fois que je mettais les pieds dans la salle de musique. En même temps, je n’étais pas musicien, j’étais un sportif. Jouer d’un instrument ne m’a jamais tenté bien que je sache apprécier la bonne musique et non les trucs bizarres qu’écoutaient une grande partie des ados d’aujourd’hui. Zora s’était déjà approchée de la harpe quand je concentrais mon attention sur elle. Elle m’assura qu’elle n’était pas une professionnelle, et pourtant le morceau qu’elle joua sonnait plutôt bien. Il n’y avait pas eu une seule fausse note ou alors, s’il y en avait eu, je ne l’avais pas remarqué.

- Tu plaisantes ? C’est super ce que tu fais ! Bon, je ne suis pas expert, mais quand même. Perso, je suis incapable d’aligner deux notes.

J’étais sérieux. Je trouvais que Zora avait du talent et que c’était dommage qu’elle le cache. Mais c’était à elle de décider si elle voulait le mettre à profit ou non.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hey, moi c'est
Contenu sponsorisé !

Mais des fois on m'appelle





Posté le

Revenir en haut Aller en bas
 

Un peu d'air frais ne peut faire que du bien [Zora

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Crise alimentaire: Que peut faire l'Etat ?
» Même en hiver, il peut faire chaud. [Pv.Trystan]
» Se laisser aller peut faire du bien.
» La mort nous sourit à tous, tout ce qu’on peux faire c’est lui sourire à notre tour
» vous n’pouvez pas faire la peau à des gosses écorchés vifs (asher)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Endless Hope ; L'Espoir Infini ::  :: ~> FLOOD :: Anciens RPs-