Endless Hope ; L'Espoir Infini



Bienvenue sur Endless-Hope !
22 ans après la mort du grand Lord Voldemort, son successeur est prêt à prendre la relève !
Quel rôle jouerez vous dans cette nouvelle guerre ?
Rejoignez nous !



 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 Allô maman |Pv Amber|

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Les acteursEt leur histoire
Hey, moi c'est
Invité !

Mais des fois on m'appelle Invité
Anonymous





Allô maman |Pv Amber| Empty
Allô maman |Pv Amber| EmptyPosté le Lun 6 Déc - 14:44



    Je me frayai un chemin difficile parmi la foule d’élèves. On sortait d’un cours de botanique. Certains bleues et bronzes traînaient encore dans la serre étouffante tandis que la majorité des étudiants présents se ruaient littéralement vers la sortie, les joues rougies par le froid, le visage las de cette heure fastidieuse d’un cours qui personnellement me barbait au plus haut point. Botanique. La seule consolation que je pouvais trouver dans cette matière triste et ennuyeuse était la chaleur bienvenue du lieu fermé, le soleil se répercutant fatalement sur les baies vitrées. Dehors, le temps était moins à la fête, et je plongeai le nez dans mon énorme écharpe en mailles violette pour échapper au froid de ce début d’année. Ma petite taille me permit d’éviter les sixièmes années qui stagnaient, hésitant sur la direction à prendre devant la salle et je traversais d’un pas rapide le parc. La pluie avait laissé dans l’air une odeur fortement imprégnée d’herbe coupée et humide, et quelques gouttes ruisselaient encore sur les uniformes froissés des élèves et des professeurs. A cette période de l’année, il était rare de voir s’attarder sur les lieux des petits groupes comme ils étaient si fréquents en été. Mes mains étaient enfoncées dans les poches de ma veste et je pressais un peu plus le pas.

    On était le premier lundi du mois, ce qui signifiait le jour du traditionnel coup de fil à maman Mason. J’avais à plusieurs reprises essayé d’inculquer à sa mère les bases de la communication au sein du monde magique mais cette dernière avait toujours refusé, avec une obstination effrayante, à avoir recours au moindre hibou. Les oiseaux lui faisaient peur et saliraient sa terrasse m’avait elle déclaré quelques années plus tôt. La seule solution valable pour l’adulte fermement opposée aux pratiques magiques avait donc été l’utilisation récurrente du téléphone portable. Mon père avait ensorcelé l’engin mécanique pour pouvoir établir une connexion sans réseau. Pourtant, étant donné les récents évènements dans l’enceinte du château, téléphoner était devenu une tâche beaucoup plus ardue. Je devais trouver des cachettes saugrenues pour éviter la moindre exposition aux écorchés de cet instrument moldu, frauduleusement emportées dans le château. Pour ma mère, ces complications n’étaient que des détails de broutilles adolescentes. Je ne m’étais pas plaint et j’avais fini par dégoter l’endroit le plus isolé du monde durant les heures où la majorité des élèves regagnaient la grande salle ou les dortoirs : la tour d’astronomie. A l’abri des regards moqueurs et indiscrets, je pouvais alors sortir le portable de la poche de mon uniforme pour un rapide coup de fil qui m’emmerdait plus qu’autre chose. Avec l’habitude, j’avais également découvert qu’à cette heure, l’endroit était infréquenté des professeurs. Les fenêtres étaient larges et le vent s’y engouffrait facilement vu l’altitude : si j’ouvrai les vitres, je pouvais fumer dans la pièce ma quotidienne cigarette du soir, à condition de faire disparaître le mégo d’un « evanesco » une fois le forfait accompli.

    Je grimpai donc les escaliers quatre à quatre et atterrissai dans la pièce. L’odeur de renfermé avait quelque chose d’oppressant et je contournai soigneusement les instruments de mesure et les cartes du ciel posées là. Je fouillai dans mes poches trop larges à la recherche du paquet de clopes que je rangeai précieusement et extirpait finalement une cigarette frappée dans la marque Windfield. Un simple coup de baguette suffit à en allumer l’extrémité et, clope au bec, j’ouvrai précipitamment les fenêtres et m’adossais dans une position que j’espérait confortable contre le mur. J’extirpai enfin le portable, composai le numéro de ma génitrice et l’approchait de mon oreille.

    « Allo maman ? Oui, j’peux pas te parler longtemps, tu sais que… Quoi ? Mais nan je fume pas merde ! Si je souffle, c’est parce qu’il fait froid. Oui papa m’a bien dit de… »


    CLAC.

    Un bruit sourd de l’autre côté de la pièce, le bruit d’une porte que l’on claque. Je n’étais plus seule dans cette pièce. Y avait toujours des emmerdeurs pour venir dans la salle la plus improbable du château à cette heure là !
Revenir en haut Aller en bas
 

Allô maman |Pv Amber|

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Prends des nouvelles de sa maman ( Luna )
» Maman j’ai peur ! (TERMINE)
» Amber Ownes [Soeur d'Alex Ownes]
» Papa prend maman ou son pote Eric ! [PV. Emmy]
» Une musique que j'aime bien....

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Endless Hope ; L'Espoir Infini ::  :: ~> FLOOD :: Anciens RPs-