Endless Hope ; L'Espoir Infini



Bienvenue sur Endless-Hope !
22 ans après la mort du grand Lord Voldemort, son successeur est prêt à prendre la relève !
Quel rôle jouerez vous dans cette nouvelle guerre ?
Rejoignez nous !



 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Quand on se retrouve seule... {Ryan}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Les acteursEt leur histoire
Hey, moi c'est
Invité !

Mais des fois on m'appelle Invité
avatar





Posté le Sam 30 Oct - 13:58

Rentrée à Poudlard depuis maintenant un petit moment, les cours avait repris normalement. Je trainais toujours avec la même petite bande. Tout était bien, quoi. Mais tout était trop...trop bien. Cela manquait de piment. Chaque jours, je n'attendais rien, je ne redoutais rien. Et mon moral suivait gentiment ma vie, c'est-à-dire : moral plat. Du coup, peu à peu, je devenais désagréable. Le quotidien me rendait désagréable. Mais j'espérais que tout cela allait bientôt changer. Après tout, nous étions à Poudlard et de plus, cette histoire d'Écorchés et de Révolutionnaire... Inutile de vous préciser que je suis profondément Révolutionnaire. Bref, revenons au jour présent : Moi et ma petite bande sortions à peine de cours, et j'atais encore plongée dans mon livre. Je marchais, vite comme a mon habitude, évitant de justesse les personnes devant moi. Les gens devaient surement me regarder bizarrement, mais je m'en fichais pas mal. Je continuais à marcher...

Soudain, je relevais la tête. J'étais arrivé sans m'en rendre compte dans le Grand Hall. Et il n'y avait presque personne. Je me retourna, m'apercevant que j'avais semé ma bande. Aïe, j'espérais qu'ils n'allait pas trop m'en vouloir. Au pire j'inventerais un mensonge, comme d'habitude. Je regardais ma montre. J'avais encore beaucoup de temps avant manger. Je ne me pressa donc pas. Rangeant mon livre dans mon sac, je fis un tour de la salle des yeux. Il n'y avait donc presque personne. J'en profitai pour m'étirer à ma manière, à la manière d'un chat disaient mes amis. Mais alors que je mettais mes bras en arrière, je percutais quelqu'un.

"Excusez-moi..."

Je me retournai. devant moi se tenais un ars aux cheveux noirs. Il me semblait qu'il était de Serdaigle, mais je ne le connaissais pas. De moins pas à mon souvenir. Il avait un bandeau rouge dans les cheveux. C'était fou, mais son visage ne faisait pas du tout, mais alors pas du tout amicale. Je me reculais d'un pas, car je n'aimais pas la proximité. Je le regardai, attendant une quelconque réaction de sa part....

HRPG : pas très long je sais -_-]
Revenir en haut Aller en bas
Hey, moi c'est
Becki Thomas !

Mais des fois on m'appelle
    Ready to Suffer

avatar



√ Mes messages : 102


Qui es-tu ?
Sang: Mêlé
Patronus: Tigre à dent de Sabre
What\'s in your pocket ?:

Posté le Lun 8 Nov - 22:09

Enfin cette matinée que j'adorais ! La seule que j'avais de libre dans la semaine, en général, je la passais seul, faisant la grasse mat', puis, dans ma salle commune, lisant ou m'entrainant à la basse, comme avant, comme je le faisais depuis mes 8 ans.
Je ne m'entrainais plus souvent, j'essayais de le faire quand il n'y avait personne, ou alors, je devais aller dans mon dortoire et lancer un sort de silence. Je n'aimais pas vraiment qu'on m'entende jouer, c'était mon petit monde à moi, rien qu'à moi, cela me permettait de m'évader, un petit moment en or pour que je puisse me calmer.
C'était dans ces rares moments que je pouvais me détendre, le reste du temps, j'étais toujours crispé, attentif, méfiant.

Je regardais l'heure, ça allait bientôt être l'heure de manger. Alors je rangeais ma basse dans son étuit que je glissais sous mon lit, histoire que personne n'y touche. J'attrapais ma veste que je glissais sur mes épaules et je sortis de la salle, descendant les escaliers de notre tour. Tout était désert, les gens n'étaient pas encore sortis de cours ou venaient tout juste de la faire, résultats, ils étaient encore dans les couloirs.

J'arrivais dans le hall, il n'y avait qu'une jeune fille, de dos. Je passais à côté d'elle pour la dépasser et pouvoir entrer moi aussi dans la grande salle lorsqu'elle leva ses bras et je me pris sa main en pleine figure.

Je grimaçais en grognant et elle se retourna

- Excusez-moi...

J'avais les sourcils fronsés, même en voyant qu'elle était de ma maison. Sans savoir de quelle année et sincèrement, je m'en moquais royalement. Elle aurait pu faire attention.

- Tu pourrais faire attention quand tu t'étires ici.

Ma voix était froide. Mais je n'en faisais pas spécialement exprès, c'était devenu naturel chez moi, cette neutralité grandement dérangeante pour la plupart des gens. Mais je n'allais pas changer pour leur plaire, surtout que je savais que pas mal de personne me craignaient un peu. C'était bon pour mon égo !

Enfin, j'attendais de voir si elle allait répondre. Et si elle ne le faisait pas, j'irai simplement aller manger tranquillement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hey, moi c'est
Invité !

Mais des fois on m'appelle Invité
avatar





Posté le Mer 10 Nov - 17:22

Quand ma main avait percuté le visage de l'inconnu, il avait grogné. Et maintenant, vu comment il me regardait, il n'était pas du tout content de m'avoir croisé, ou du moins pas content de ma maladresse. Cela m'irrita quelque peu. Personne n'est parfait et je ne suis pas douée d'un sixième sens. Il ouvra enfin la bouche pour répondre à mes excuses.

- Tu pourrais faire attention quand tu t'étires ici.

Sa voix froide, son ton accusateur, cette réplique sans appel m'irrita d'autant plus. Un simple grognement m'aurait finalement convenue. Je ne tarda pas a lui répondre, tout en levant les yeux au ciel.

"- Oui bon et bien, je me suis déjà excusée. Ce n'est pas comme si j'avais des yeux derrière la tête. Et puis je m'étire où et quand je veux d'abord. "

Je le regardai droit dans les yeux, comme sur un air de défi. Oui je sais, ce n'est pas la meilleur chose à faire, surtout après ce que j'avais entendu sur ce garçon. Pas des plus amicale, il ne faisait rien pour s'arranger. De plus, avec une entrée en matière si peu positive, je doutais qu'il m'apprécie. Mais je m'en fichais pas mal. J'avais des amis, cela me suffisait. Ce qui me dérangerais plus par contre serait de m'en faire un ennemi.Je n'avais pour l'instant aucun problème ici, à Poudlard, et j'aurai aimé continuer ainsi un bon bout de temps. Même si je vous accorde que si il fallait avoir un ennemi pour pouvoir m'étirer comme je le voulais, j'en aurais eu un depuis longtemps. Remqauez que cela aurait peut-être mis un peu de piment à ma vie trop ennuyeuse.

Toujours en le regardant droit dans les yeux, je me redressa légèrement. Pas question qu'il croit que les "on dit" m'influencent et que j'ai peu de lui.
Revenir en haut Aller en bas
Hey, moi c'est
Becki Thomas !

Mais des fois on m'appelle
    Ready to Suffer

avatar



√ Mes messages : 102


Qui es-tu ?
Sang: Mêlé
Patronus: Tigre à dent de Sabre
What\'s in your pocket ?:

Posté le Jeu 18 Nov - 17:34

- Tu pourrais faire attention quand tu t'étires ici.

Elle leva les yeux au ciel avant de me répondre. Ce que je pouvais detester les gens qui faisaient cela ... Cette espèce d'attitude hautaine, comme si elle se croyait mieux que moi.

- Oui bon et bien, je me suis déjà excusée. Ce n'est pas comme si j'avais des yeux derrière la tête. Et puis je m'étire où et quand je veux d'abord.

Elle me fixait fermement, ses yeux dans les miens. On aurait dit une lueur de défi dans ses yeux. Elle restait droite, la tête haute.
D'un côté, j'aimais bien ça, cette petite avait du cran. La plupart des gens de ma maison avaient peur de moi. Presque tous m'évitaient. Enfin, je ne pouvais pas m'en plaindre, ça m'arrangeait de pouvoir faire ma petite vie tranquille, sans personne pour venir m'emm*rder.
J'avais des "amis" chez les écorchés et ça me suffisait. Pas besoin d'être apprécié par ses idiots. Oui, ils avaient beau être à Serdaigle, pour moi c'était des idiots. S'ils n'arrivent pas à voir le danger que représente tous ces impurs, c'est qu'ils étaient vraiment idiots.

En bref, cette petite ne semblait pas avoir peur de moi, et je comptais bien jouer avec elle. Ca pourrait égayer un peu ma journée.
La fixant, j'avais vers elle pour la faire reculer.
Ce qu'elle ne fit pas, à mon plus grand étonnement.

- C'est quoi ton nom ?
Elle me le dit d'une voix ferme et directe. Vraiment, j'appréciais son attitude. Envie de jouer !!

- Corner, hein ... T'as pas peur de moi on dirait.
Ma voix était froide, comme d'habitude et j'espérais bien que ça ferait son effet.

[Comme lien, on pourrait partir sur le fait que tu n'as pas peur de moi, que moi j'essaye de te pousser à bout mais que tu résiste bien. Et au fond, je vais commencer à t'apprécier, grâce à ton attitude, sans te le dire bien évidemment Wink ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hey, moi c'est
Invité !

Mais des fois on m'appelle Invité
avatar





Posté le Ven 19 Nov - 23:54

[Tout a fait d'accord pour le lien, j'aime beaucoup cette idée.]

Le garçon me regardait toujours droit dans les yeux, avec un visage froid et sec, qui se voulait surement un peu agressif, mais tout cela ne m'atteignait pas. Il voulait que je me méfie de lui, que j'en ai peur, comme tant d'autres chez les Serdaigles. Si seulement il avait su que ce n'était pas la menace qui me faisait peur... Encore une chose que je n'avais jamais avoué à personne. Je me demandais ce qu'il pensait de moi, sans laisser rien paraitre. je me disais aussi que j'étais contente de savoir aussi bien mentir, car cela allait surement me servir dans ce "duel". Résultat, on se fixait toujours... Puis il fit un pas vers moi, surement pour me faire reculer. Peine perdu, je restais plantée sur mes deux pied avec la même conviction. Il me demanda mon nom et je répondis directement, immédiatement. Je n'avais pas du tout peur de lui, car il ne pouvait rien me faire. Car tous ce qu'il aurait fait aurait eut des retomber sur lui et ça, il le savait très bien. Je ne voyais pas très bien pourquoi d'autres se méfiait de lui. Il était froid et sec, d'accord mais c'était tout.

- Corner, hein ... T'as pas peur de moi on dirait.

Il avait encore une voix sèche, mais un peu plus froide qu'avant. Peut-être espérait-il enfin obtenir l'effet que tout le reste recherchait, c'est-à-dire, ma peur. Mais c'était encore un coup dans l'eau. Il allait devoir chercher loin s'il voulait vraiment que j'ai peur. Je soutenais toujours son regard, sans faiblit. J'eus un léger sourire, émit même un tout petit rire. Un rire amusé.

"Pourquoi aurais-je peur ? Tu n'es pas une menace à mes yeux. Ni ta voix, ni ton attitude n'y feront quelque chose. Toi tu es... Sherington, c'est ça ? Oui, j'ai entendu parlé de toi..."

Je n'ajoutait rien de plus, car il connaissait surement mieux que moi sa réputation. Je repris un visage sérieux, et mes yeux qui étaient animé de cette petite envie de défis. Ce n'était vraiment pas un bonne idée, mais j'avais très envie de continué. J'éprouvais une certaine fierté à être différente des autres. Et ce n'était pas la première fois que je ferais quelque chose pour me démarquer.

Nous étions donc toujours yeux dans les yeux, à moins d'un mètre l'un de l'autre, lui me dépassant de quelques centimètres, mais moi ne perdant rien de ma position fière. Je me demandais fortement où allait nous mener ce petit défis...
Revenir en haut Aller en bas
Hey, moi c'est
Becki Thomas !

Mais des fois on m'appelle
    Ready to Suffer

avatar



√ Mes messages : 102


Qui es-tu ?
Sang: Mêlé
Patronus: Tigre à dent de Sabre
What\'s in your pocket ?:

Posté le Ven 3 Déc - 23:49

- Corner, hein ... T'as pas peur de moi on dirait.

C'était impression la façon dont elle soutenait mon regard ! En dehors du fait que j'avais le regard froid et dur, j'avais un beau regard et rares, très rares étaient les personnes qui pouvaient me fixer sans faiblir. Pas forcément par peur, mais ça devenait rapidement gênant pour eux de me fixer. Enfin, ça n'avait pas du tout l'air d'être son cas, et c'était très bien pour moi, j'allais pouvoir m'amuser.

- Pourquoi aurais-je peur ? Tu n'es pas une menace à mes yeux. Ni ta voix, ni ton attitude n'y feront quelque chose. Toi tu es... Sherington, c'est ça ? Oui, j'ai entendu parlé de toi...

J'aimais sa façon de me répondre. Droite, sûre d'elle. Décidément, ça me plaisait bien ce petit jeu.
Alors comme ça, elle avait entendu parlé de moi. Certes ce n'était pas étonnant vu ma position dans notre maison, mais j'aimais bien l'entendre.
On parlait de moi, très certainement en mal, mais tant qu'on parlait de moi, c'était bon. Je voulais me faire craindre, m'imposer, car seul le respect que l'on gagne grâce à la terreur vaut quelque chose aux yeux des mangemorts. Et moi, je voulais valoir à leur yeux, pour pouvoir devenir quelqu'un. Non pas quelqu'un de bien, mais quelqu'un de fort, de puissant, de craint.
Je voulais que les gens connaissent mon nom, qu'ils sachent qui j'étais, qu'ils connaissent ma puissance et ce que je pourrais leur faire. Évidemment, c'était mon objectif, ce n'était pas le cas tout de suite, mais je voulais que ça le deviennent. Je voulais dominer les moldus et tout ces sangs impurs, je voulais leur faire vivre l'enfer qu'ils m'ont fait vivre depuis que je suis jeune.

Bref, lorsque j'avançais pour la faire reculer, elle ne reculait pas. C'était courageux de sa part, mais je n'allais pas la laisser m'avoir de la sorte alors je posais ma main sur son épaule et d'une petite pression, je la poussais légèrement. Rien de violent pour le moment, je voulais surtout la faire réagir. Et la toucher semblait être pour moi le meilleur moyen.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hey, moi c'est
Invité !

Mais des fois on m'appelle Invité
avatar





Posté le Sam 4 Déc - 11:31

Le garçon me regarda profondément. Je remarquais lors d'un petit manque de concentration que ce garçon avait un beau regard. Mais cette pensée s'effaça très vite de mon esprit et je continuais à le fixer intensément. Une partie de moi se disait que je mettais fourré dans un situation un peu beaucoup délicate, et l'autre partie était en effervescence. Un équilibre qui était d'autant plus délicat. Mais je ne bougeais pas. Enfin, jusqu'au moment où Ryan trouva le point sensible. Du moins s'il le trouva, je n'étais pas sur qu'il l'interprète comme étant mon point sensible, enfin, j'espérais...

Ryan s'avança vers moi et posa ses mains sur mes épaules, me poussant un peu pour me voir réagir, surement. Et bien il allait être comblé. A peine était-il rentré en contact que je réagis. Le repoussant vivement, je feulait, exactement comme un chat. Que voulez vous, c'était un réflexe que je ne contrôlais pas. Ryan allait surement trouver cela très étrange. Mais c'était la dernière chose dont je me préoccupais. Je me trouvais maintenant à un mètre de lui, un peu sur sa droite. Je me redressais, repris mon visage totalement impassible et reprit la position que j'avais avant cet... incident. Une fois ceci fait, je le fusillais encore plus du regard. Même si c'était un regard mensonge, car en réalité, j'étais inquiète...

"Cela t'amuse beaucoup, hein ? D'être craint. Alors je vais te décourager. Je n'aurais jamais peur de toi. Quoique tu fasses, quoique tu dises."


Je le regardais, toujours agressive. Et pendant les quelques secondes où il ne se passa rien, mon corps et mon cœur se débarrassaient de la tension du contact précédent. Ce que je savais, ou du moins ce dont j'étais sure, c'était que si Ryan avait bien compris que son geste m'avait fait réagir, il n'avait surement pas associé cela au toucher. Car un contact brusque, violent, ne me ferait rien, a part peut-être mal. Cela faisait maintenant quelques années que je me fichais de la douleur physique, car pour moi, elle ne dépasserait jamais celle que j'avais lors de la perte de mon frère. Alors je finis par me détende visiblement, et a afficher un petit sourire de satisfaction. Mon côté prudent me dit que ce n'était vraiment pas une bonne idée d'adopter un attitude comme celle-ci, vu la réputation de celui qui avait en face de moi. Mais je m'en fichais, car cela m'excitais au plus haut point...

Enfin, il y avait un peu de mouvement dans ma vie...
Revenir en haut Aller en bas
Hey, moi c'est
Becki Thomas !

Mais des fois on m'appelle
    Ready to Suffer

avatar



√ Mes messages : 102


Qui es-tu ?
Sang: Mêlé
Patronus: Tigre à dent de Sabre
What\'s in your pocket ?:

Posté le Dim 5 Déc - 22:21

Mon action eut exactement l'effet attendu. La pousser, rien qu'un peu, la fit réagir au quart de tour ! Elle se crispa d'un coup et laissa echapper une sorte de feulement animal. S'il n'avait pas fallu que je garde ma crédibilité, j'aurai éclater de rire ! Elle ne tenait pas tant que ça face à moi, et pas de chance pour elle, je l'avais compris.
Elle ne se faisait qu'une façade lorsqu'elle me provoquait du regard, et savoir que je pouvais la faire craquer m'envahissait d'une satisfaction sans borne.
Cependant, elle se redressa et revint prendre sa position face à moi. Son air de défi revenu dans ses yeux, mais c'était mort pour elle, je savais que c'était faux, et j'allais pouvoir m'amuser encore un peu plus. Plus que de défi, elle me fusillait du regard, et je devais avouer que je jubillais intérieurement, et pensait vraiment qu'elle allait pouvoir me faire peur, me défier.

- Cela t'amuse beaucoup, hein ? D'être craint. Alors je vais te décourager. Je n'aurais jamais peur de toi. Quoique tu fasses, quoique tu dises."

Ses dires ne firent que confirmer ce que je pensais. Tout cela n'était que du bluff, elle devait flipper intérieurement. Et ça me faisait vraiment très plaisir. Une sorte d'esquise de sourire plein de satisfaction était maintenant sur mon visage. J'étais confiant, sûr de moi.
Au bout de quelques minutes, son corps se détendit, et elle afficha elle même un petit sourire sur son visage. Alors comme ça, tu te crois sortis d'affaire ? Vallait mieux pour toi de ne pas me faire croire ça !
Si elle voulait de l'adrénaline, j'allais lui en donner moi, avec grand plaisir.

En quelque seconde je l'avais plaquer contre le mur, une main a plat sur le haut de sa cage thorasique, juste sous la gorge et la 2eme qui tenait ma baguette, le bout contre sa gorge. Je lachais d'une voix menaçante

- Tu me cherches Corner ?

Olala, vraiment, je jubilais ! C'était trop drôle ! Si seulement vous pouviez voir la tête qu'elle tirait !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hey, moi c'est
Invité !

Mais des fois on m'appelle Invité
avatar





Posté le Dim 5 Déc - 22:36

Devant mon sourire, devant mes propos, Ryan gardait pourtant un sourire supérieur. J'avais toujours la même question dans ma tête : avait-il compris mon point faible, ou pensait-il que j'avais peur de la violence ? Une des réponses m'aurait envoyé à ma perte la plus directe, je n'osais même pas imaginé ce qu'un gars comme ça aurait fait avec mon point faible entre ses mains. Alors que la deuxième réponses aurait enlever toutes ses chances de se faire craindre de moi. Un sourire de satisfaction apparut en grand sur le visage de Ryan, mais cela ne répondait pas du tout à ma question. Je restais droite, sûre, et à la fois méfiante. Je sentais que j'allais bientôt l'avoir ma réponse. J'espérais que ce soit la bonne... En trois petites secondes, j'étais plaqué contre le mur, une des mains du garçon me bloquant, l'autre me menaçant de sa baguette. De cette dernière pouvait sortir n'importe quel sort. Bien sur, le contact premier m'avait fait réagir. mas la violence qui s'en dégageait changeait tout. Et sa voix ne faisait que le confirmer.

- Tu me cherches Corner ?


J'eus peut-être une expression surprise, mais cela passa en un quart de tour. La réponse a ma question était celle qui me sauvait : Il croyait que j'avais peur de sa violence, du danger qui suintait de lui. Soulager d'être sauvée, je me lâchais totalement et me mit à rire. Un rire soulagé certes et heureux. C'était toujours comme cela que je réagissais lorsque je réussissais un mensonge d habitude. Même si là il ne j'agissais pas d'un mensonge et que je n'avais pas attendu d'être loin de lui. Je ris quelques secondes encore, me laissant submerger par ce soulagement. Puis je me décidais à répondre à sa provocation.

"Oui... enfin non. Je voulais juste te le dire. Mais apparemment tu ne m'as pas cru. C'est drôle ! Je suis heureuse que tu ais régis comme ça tiens !"

Pour un peu, je lui aurait dit tout. Je me retint tout de même. Ce n'était plus un air de défi qui était peint sur mon visage. C'était une joie, une grande joie. Aujourd'hui, ma vie avait enfin repris un peu de poil de la bête. J'avais un peu d'action. Et plus que tout, je me rendais compte que mon point faible était presque indiscernable. C'était tout simplement magique. Et j'avais beau être collé de force à un mur, une baguette sous la gorge, je me sentais bien. Et cela durerait tant que le garçon serait ce qu'il était, c'est-à-dire trop hautain pour se remettre en question et trop violent pour découvrir mon point faible. Je me demandais d'ailleurs comment allait-il réagir devant mon rire et ma détente soudaine...
Revenir en haut Aller en bas
Hey, moi c'est
Becki Thomas !

Mais des fois on m'appelle
    Ready to Suffer

avatar



√ Mes messages : 102


Qui es-tu ?
Sang: Mêlé
Patronus: Tigre à dent de Sabre
What\'s in your pocket ?:

Posté le Lun 20 Déc - 0:42

- Tu me cherches Corner ?

Elle se tendit quelques secondes le temps que je la plaque au mur mais rapidement, son attitude m'étonna. J'avais ma baguette pointée sur son cou, j'étais capable de lui lancer un impardonable, je l'avais déjà fait, et pourtant, elle éclata de rire. Sans déconner, elle était morte de rire alors que je serrais toujours son cou entre mes doigts. Elle mit un petit temps avant de se calmer et de se décider à me répondre enfin.

- Oui... enfin non. Je voulais juste te le dire. Mais apparemment tu ne m'as pas cru. C'est drôle ! Je suis heureuse que tu ais régis comme ça tiens !

Le sourire qu'il y avait sur son visage m'énervait au plus au point ! D'abord, elle me défiait, et ensuite, quand n'importe qui aurait été tremblant de peur, elle souriait, heureuse. Et c'était bien la chose la plus insultante que l'on pouvait faire à un "méchant", rire alors qu'on est menacé.
Il est vrai que j'aurai pu me dire simplement qu'elle riait, mais que c'était nerveux, réaction physique dûe à la peur, mais non, son sourire était on ne peut plus sincère et elle était vraiment heureuse.

Je ne comprenais pas comment être en danger, plaquée contre un mur pouvait la rendre heureuse ...
Un instant, je pensais à la possibilité d'un certain masochisme chez la jeune fille. Certes, hypothèse un peu tordue pour une jeune Serdaigle de 14 ans, mais toute hypothèse est bonne à tester.
Plus je forçais sur son cou, plus elle semblait heureuse alors je la lachais d'un coup.

J'en avais marre d'essayer de l'effrayer alors que ça ne marchait pas ... En retirant ma main et ma baguette, j'effleurais la peau de son cou sans vraiment m'en rendre compte, mais je me rendis compte d'une chose. Pendant cet instant, elle perdit son sourire et se tendit.
Cette réaction alluma une petite lumière dans ma tête. Il y avait quelque chose qui avait changé, mais j'étais pour le moment incapable de trouver quoi. Il allait falloir que je cherche ce qui avait produit cette réaction mais surtout ... il fallait que je trouve !

- Bah alors mini pouce, t'as perdu ton sourire ? C'est quoi le probleme ? Ca te rend triste de ne plus m'avoir collé contre toi, ta gorge et même ta vie entre mes mains ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hey, moi c'est
Invité !

Mais des fois on m'appelle Invité
avatar





Posté le Lun 20 Déc - 11:17

J'étais plaquée au mur, une baguette sur la gorge. Le garçon en face de moi, Ryan, était capable de lancer n'importe quel sort et je le savais. Et pourtant, je souriais, car je préférais la violence à n'importe quelle forme de douceur. Mon pire cauchemars : un mec qui découvre cette sensibilité au toucher, aux caresses que j'avais et s'en serve contre moi. Mais je savais, et j'espérais, que cela n'arrive jamais. C'était bien trop étrange pour qu'on y pense du premier coup. Mais que voulez-vous, je n'étais pas tout à fait normale... Revenons au présent. Ryan me dévisageait avec une sorte de colère, ainsi que de l'étonnement. En même temps, peu de gens avaient du réagir comme ça devant. Il força encore, serrant mon cou dans sa main, mais cela ne faisait qu'agrandir mon sourire de victoire. Il lâcha d'un coup et je me rattrapait sur mes pieds, comme si tout cela était normal et attendu. Mais quand il retira sa main, un de ses doigt frôla le dessous de mon menton. Cela me tendit immédiatement et mon sourire disparut. Je HAÏSSAIS vraiment ça. Je releva la tête et repris mon sourire, mais il était trop tard, Ryan avait vu ce petit changement de visage.

- Bah alors mini pouce, t'as perdu ton sourire ? C'est quoi le problème ? Ça te rend triste de ne plus m'avoir collé contre toi, ta gorge et même ta vie entre mes mains ?

Mentir... Heureusement que c'était maintenant naturel chez moi. C'est ce qui me sauvait souvent, et qui allait encore me sauver maintenant. Je pris un sourire comme s'il venait de dire une blague, lançant même un petit rire sortir de ma bouche. Je paraissais maintenant détendue... jusqu'au prochain contact.

"C'est ça, la mini-pouce aime bien le danger. Alors oui, je suis un peu triste, sniff."

Je me demandais si je n'allais pas un peu loin, car cela ressemblait vraiment à du "foutage de gueule". mais il était trop tard pour reculer. Donc je gardais un grand sourire, fière de moi. Je voulait croire en l'idée que ce gars était trop accroché à sa violence et à sa colère pour trouver ce qui me touchait vraiment. Même si une part de mon esprit me disait bien que ce n'était pas impossible, malheureusement. Et avec cet possibilité, je restais tout de même sur mes gardes. Il ne fallait pas qu'il arrive à me touche encore, sinon, il finirait par faire le lien. Après tout, nous étions de Serdaigle, l'intelligence était notre point fort...
Revenir en haut Aller en bas
Hey, moi c'est
Contenu sponsorisé !

Mais des fois on m'appelle





Posté le

Revenir en haut Aller en bas
 

Quand on se retrouve seule... {Ryan}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Quand on se sent seule...
» Quand la vipère retrouve l'étalon. ϟ Nymeria & Nakhti.
» Quand le papillon retrouve son bouton de rose [Laora & Raven]
» Quand haiti pourra-t-elle exporter vers RD?
» Bryan Ryan

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Endless Hope ; L'Espoir Infini ::  :: ~> FLOOD :: Anciens RPs-