Endless Hope ; L'Espoir Infini



Bienvenue sur Endless-Hope !
22 ans après la mort du grand Lord Voldemort, son successeur est prêt à prendre la relève !
Quel rôle jouerez vous dans cette nouvelle guerre ?
Rejoignez nous !



 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 Help us! { Scorpius }

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Les acteursEt leur histoire
Hey, moi c'est
Invité !

Mais des fois on m'appelle Invité
Anonymous





Help us! { Scorpius } Empty
Help us! { Scorpius } EmptyPosté le Mar 27 Juil - 14:29

Pendant que notre bourreau réglait les derniers détails de notre exécution, je détaillais le bric-à-brac qui nous entourait. De nombreux produits des frères Weasley figuraient sur les étagères, ainsi que des tas de bouquins et de carnets en tous genres. En parlant de livre, il y en avait un dont la tranche ressemblait à s'y méprendre à celui que j'avais trouvé dans la Résèrve. Peut-être que je pourrais essayer de me le procurer… Et je n'aurais jamais de meilleure occasion que celle-la.
Vérifiant que Rusard était toujours absorbé par ce qu'il rédigeait je me penchais vers Scorpius pour lui murmurer:


- Y a un truc qui m'intéresse. Tu m'aides à le distraire?

Il eut l'air étonné puis un sourire carnassier se dessina sur ses lèvres. Visiblement jouer un tour au concierge le satisfaisait au plus haut point.
Au moment où celui-ci relevait la tête je me redressais brusquement. Il me fixa de ses yeux fouineurs puis commença à parler d'une voix sifflante.


- Vous vous trouviez dans le parc une heure après le couvre-feu. Avant que je vous dise votre punition, même si cela ne servira à rien avez vous quelque chose à dire pour votre défense?

Il sourit comme s'il avait fait la meilleure blague de l'année. Pendant ce temps j'avais défait mon bracelet afin de le faire (accidentellement bien sûr) tomber.
Nous restâmes tous les deux à le fixer d'un air mauvais. Sans déconner, il croyait vraiment qu'on allait se mettre à plat ventre devant lui?


- Bien. Vous serez donc collés deux vendredis de suite. Pendant ces heures vous travaillerez soit avec moi,il eut un rictus, soit avec Hagrid. Il paraît qu'il y a eu des trucs pas très net dans la forêt ces derniers temps. Mais l'obscurité ne vous fait pas peur hein?

Il délirait ou quoi le vieux? Deux vendredis soir pour avoir dépassé le couvre-feu? C'était de l'abus de pouvoir! Si seulement je pouvais concrétiser mon rêve de lui enfoncer sa canne dans la gorge…
J'avais les poings tellement crispés que mes jointures blanchissaient. Puis je sentis les maillons de métal qui me rentraient dans la peau.
Je me penchais en faisant semblant de refaire mes lacets (même si mes bottines en étaient dépourvues. Dieu merci l'autre était trop bigleux pour s'en aperçevoir) et lançait mon bracelet le plus précautionneusement possible au pied de l'étagère.
En me relevant je jetais un coup d'oeil appuyé à Malefoy pour lui faire signe de lancer l'opération "à mort Rusard". Il le fit un clin d'oeil (encore une fois je ne pu m'empêcher de trouver ses yeux magnifiques) et commença son numéro.
Revenir en haut Aller en bas
Hey, moi c'est
Scorpius D. Malfoy !

Mais des fois on m'appelle
    Prince des Serpentard

Scorpius D. Malfoy



√ Mes messages : 5224


Qui es-tu ?
Sang: Pur
Patronus: Fouine argentée
What\'s in your pocket ?:

Help us! { Scorpius } Empty
Help us! { Scorpius } EmptyPosté le Mar 27 Juil - 23:38

Daphné et moi étions debout dans le local de Rusard. Ce vieux radin ne nous avait même pas proposé de nous assoir. Chose qu’il s’était d’ailleurs empressé de faire… Si je n’avais pas un minimum d’éducation, j’ajouterais autre chose. Mais comme j’en ai, je préférais me taire. Ca valait mieux.
J’arrêtais de le regarder griffonner je ne sais quoi sur son parchemin et regardais un peu les alentours. Rien n’avait vraiment bougé depuis la dernière fois que j’étais venu. Bon, autant avoué, j’étais déjà venu ici et plus d’une fois. Je n’étais pas un ange et tout le monde le savait. Heureusement d’ailleurs !
J’étais toujours entrain de regarder les alentours quand j’entendis Daphné demander mon aide pour le distraire. Je fus tout d’abord un peu surpris qu’elle veuille le distraire, mais en fin de compte, j’acceptais. D’ailleurs, comme preuve, il suffisait de voir le sourire que j’abordais. Il n’avait rien de bon. J’étais toujours entrain de sourire quand Rusard releva la tête.

- Vous vous trouviez dans le parc une heure après le couvre-feu. Avant que je vous dise votre punition, même si cela ne servira à rien, avez-vous quelque chose à dire pour votre défense ?


Personnellement, je n’ouvris pas la bouche. De toute façon, il l’avait dit lui-même, ça ne servait à rien d’essayer de se défendre. Ce serait user de la salive pour des prunes. Et puis j’étais pas du genre à gâcher inutilement. Quoi que… C’était que de la salive. Mais bon.
Daphné ne disait rien non plus. En fait, j’étais certain qu’elle pensait comme moi pour dire que c’était user de la salive pour rien. Enfin toujours était-il que Rusard nous annonça enfin ce qui nous attendait.

- Bien. Vous serez donc collés deux vendredis de suite. Pendant ces heures vous travaillerez soit avec moi, soit avec Hagrid. Il parait qu’il y a eu des trucs pas très net dans la forêt ces derniers temps. Mais l’obscurité ne vous fait pas peur hein ?

Non, on n’était plus des gamins de cinq ans qui faisaient encore pipi au lit.
Du coin de l’oeil, je vis Daphné se baisser, faisant semblant de faire son lacet. N’importe qui aurait remarqué que les chaussures qu’elle portait n’en avait pas, mais le vieux avait une mauvaise vue. Faut dire qu’avec l’âge aussi… Je croisais son regard et je sus que c’était le moment. Lui adressant un clin d’oeil, je me mis à chercher rapidement ce que je pourrais faire quand je vis Miss Teigne assise à côté de moi. En la voyant, j’avais l’impression qu’elle faisait les yeux doux à Rusard… Oh beurk ! Mes yeux se posèrent ensuite sur sa queue qui bougeait. Faisant style de rien, je la lui écrasais avec le pied.
Miss Teigne se mit à miauler de douleur et à cracher sur place. Son poil se dressa. Jamais vous n’auriez vu poil aussi dressé de toute votre vie ! L’effet voulu fut que Rusard se leva d’un bond.

- Non mais ça va pas vous ? D’où vous écrasez la queue de ma chatte !

« Ca va, j’ai pas fait exprès » mentis-je en abordant un air normal.

- Et vous voulez que je vous crois ?! J’en ai tué pour moins que ça !

Mais oui, mais oui ! Cause toujours papy !
Toujours était-il qu’il s’approchait de moi et ne faisait plus du tout attention à Daphné qui était tout de même à mes côtés. Je lui fis signe d’aller chercher ce qui l’intéressait puis reportais mon attention sur Rusard. C’était limite s’il ne bavait pas tellement il était en colère.

- Si vous saviez combien je regrette les anciennes punitions ! Accroché par les bras au plafond des cachots pendant une demi-journée ! Entendre les lamentations des élèves…

« Hé, faut vivre avec son temps ! On est plus dans les années 40 ! »

♀ -------------------------------------------------------------------- ♂


Help us! { Scorpius } Tumblr_lxcveaSTDK1r59uws

I am the Prince of Slytherin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hey, moi c'est
Invité !

Mais des fois on m'appelle Invité
Anonymous





Help us! { Scorpius } Empty
Help us! { Scorpius } EmptyPosté le Mer 28 Juil - 23:30

Je réussis à ne pas éclater de rire lorsque Malefoy écrasa la queue de Miss Teigne. Néanmoins je ne pus réprimer le sourire de jubilation qui s'afficha sur mon visage quand l'horrible animal poussa un pitoyable miaulement. Forcément après ça Rusard se mît à l'engueuler. Sans pour autant impressionner le jeune homme.

- Ça va, j'ai pas fait exprès.

Et le concierge se mit à hurler de plus belle. Si je voulait la diversion je l'avais. Je marmonnais le plus doucement possible que j'allais chercher mon bijou. Mais trop absorbé à vanter les mérites du châtiment corporel il n'entendit rien et continua à passer ses nerfs sur Scorpius. Je me mordis la lèvre , coupable à l'idée qu'il se prenne savon par ma faute, puis me ressaisis. Après tout il avait accepté de jouer le jeu. Je le remercierais après.
Je me faufilais donc vers l'étagère et me plaçais de façon à me trouver dos à Rusard. Ainsi je pouvais m'emparer du livre aussi discrètement que possible. Ce que je fis avant de ramasser mon bracelet. Je retournais ensuite prestement à ma place. Sans surprise je constatais que le vieil aigri était toujours en train de crier.
Après avoir soigneusement dissimulé les petit livre dans une poche j'osais prendre la parole.


- Hum…maintenant que vous nous avez donné notre punition nous allons gentiment retourner dans nos dortoirs d'accord?

Je m'attendais à un refus net. Ce qui fut le cas.

-Bien sûr que vous n'allez pas y retourner seuls! Je vous accomp…

Mais il ne pût finir sa phrase puisque Nick-quasi-sans-tête déboula dans le bureau. Il bredouilla des phrases incompréhensibles comme quoi Peeves mettait à sac des salles de classes l'aile opposée.
Furieux Rusard nous regarda chacun notre tour avant de demander à Nick:


-Pourrais-tu les raccompagner à leurs dortoirs? Ces sales gosses on désobéis à l'heure du couvre-feu et je ne veux pas qu'ils recommencent.

Le fantôme acquiesça d'un air sérieux et attendit que le concierge soit sortis en compagnie de la chatte et sa fameuse canne avant de se tourner vers nous.

-Vous avez l'air d'être assez grands pour vous retrouver dans le château,nous lança-t-il avec un clin d'oeil, faites seulement attention à ne pas recroiser Rusard. Ah les jeunes gens…ça me rappel les douces heures que je passais en compagnie de mes prétendantes dans ma jeunesse…

Et sur ces belles paroles il traversa un mur sans plus de cérémonie. Je regardais alors Malefoy complètement ébahie, sans croire à la chance que nous avions. Croyez moi, entre un retour en compagnie de Rusard et un avec Scorpius il n'y avait pas de choix possible…et heureusement pour le serpentard…
D'ailleurs celui-ci reprit tout de suite ses esprits et m'entraîna hors du bureau par la main. Mais juste lorsque nous refermâmes la porte, le bracelet et le livre à l'intérieur de la poche se mirent à briller comme l'autre fois…


Dernière édition par Daphné Delacour le Ven 30 Juil - 0:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Hey, moi c'est
Scorpius D. Malfoy !

Mais des fois on m'appelle
    Prince des Serpentard

Scorpius D. Malfoy



√ Mes messages : 5224


Qui es-tu ?
Sang: Pur
Patronus: Fouine argentée
What\'s in your pocket ?:

Help us! { Scorpius } Empty
Help us! { Scorpius } EmptyPosté le Jeu 29 Juil - 18:14

Je me prenais un sermon pas croyable de la part de Rusard. Tout ça pour quoi ? Pour avoir marcher sur la queue de son horrible bestiole. En même temps, je l’avais fait exprès mais même si je disais le contraire, il ne me croyait pas. Et quelque part… Je ne pouvais pas lui donner tord. Bah en même temps, il ne croyait jamais personne. Sauf peut-être les profs… Et encore, j’étais sur qu’il ne disait rien, mais n’en pensait pas moins.
Discrètement, je regardais Daphné se diriger vers l’étagère et prendre je ne sais trop quoi dedans. Enfin, c’était le truc qui l’intéressait quoi. Bah j’aurais tout le temps de savoir ce que c’était une fois qu’on serait débarrasser de l’autre sangsue à canne. Toujours était-il que je serrais les dents pour rester un tantinet calme devant Rusard qui était à la limite de me postillonner dessus.
Une fois qu’elle eut terminé ce qu’elle avait à faire, elle revint plus ou moins vers nous (Rusard et moi).

- Hum…maintenant que vous nous avez donné notre punition nous allons gentiment retourner dans nos dortoirs d’accord ?

C’était une bonne idée. Encore fallait-il qu’il veuille bien nous lâcher. Chose qu’il accepta plus ou moins, sauf qu’il ne voulait pas nous laisser y aller seuls. Ouais c’est vrai, quelque fois qu’on en profite pour retourner dans le parc. Surtout maintenant qu’il avait verrouillé la grande porte avec son système impossible à comprendre. Cependant, la bonne fortune nous tomba dessus car Nick-Quasi-Sans-Tête arriva dans le local tout en bégayant que Peeves faisait des ravages dans les salles de classe. Comme d’habitude quoi…

- Pourrais-tu les raccompagner à leurs dortoirs ? Ces sales gosses ont désobéis à l’heure du couvre-feu et je ne veux pas qu’ils recommencent.


Je levais les yeux au ciel. Comment pouvait-on être aussi… Abruti ! Pour rester poli !
Néanmoins, le fantôme accepta immédiatement sa tâche et Rusard s’en alla en compagnie de Miss Teigne qui avait encore la queue entre les jambes. Au moins, ce sale chat n’allait plus m’approcher avant un bon bout de temps. J’étais près à recommencer autant que possible si ça pouvait nous en débarrasser.
Je regardais Nick au moment où il déclara qu’on était assez grands pour y retourner seuls et sans chaperon. J’arquais un sourcil tout en le regardant s’en aller. Une fois qu’il eut disparut, je ne pus m’empêcher de dire :

« J’l’aime bien ce fantôme ! »

C’était le plus sympa de tous. Quoi que j’avais déjà tapé la discute avec le Baron Sanglant.
Enfin bref… Je pris la main de Daphné et nous nous dirigeâmes vers la sortie du local qui sentait quand même vachement le renfermé. Un truc à vous donner le mal de tête du siècle. Par « politesse » et surtout parce que je n’avais pas envie que l’odeur empeste tout le château, je refermais la porte. Ce fut à ce moment qu’une lumière plutôt aveuglante se mit à sortir de la poche de Daphné.

« C’est quoi le délire ? »

♀ -------------------------------------------------------------------- ♂


Help us! { Scorpius } Tumblr_lxcveaSTDK1r59uws

I am the Prince of Slytherin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hey, moi c'est
Invité !

Mais des fois on m'appelle Invité
Anonymous





Help us! { Scorpius } Empty
Help us! { Scorpius } EmptyPosté le Ven 30 Juil - 0:51

- C'est quoi le délire?

Oups… Je ne pouvais pas blâmer Malefoy de faire cette tête (même si j'adorais quand il avait cette expression. Ça le changeait radicalement) puisque cette lumière risquait de nous signaler à la moitié du château.
Mais ce n'était pas de ma faute! C'était encore ce stupide bracelet qui faisait des siennes. Bon sang! Cette soirée ne pouvait donc pas finir comme elle avait commencée, c'est à dire tranquillement? Manifestement non.
Je sortais les deux objets qui se prenaient pour des lucioles et remarquais que l'intensité de la lumière diminuait quand la distance entre eux augmentait. Bien, il suffisait juste de les éloigner.
Je fourrais donc le bracelet dans les mains de Scorpius et conservais le livre.


- Surtout prends en soin. C'est le seul objet que je tiens de mon père.

Mes doigts tremblaient légèrement. Ça pouvait sembler stupide mais malgré ses étrangetés je tenais à ce bracelet autant qu'à la prunelle de mes yeux.
Immédiatement la lumière cessa mais le bruit sec de la canne de Rusard sur le sol se fit entendre de loin. Ne voulant prendre aucun risque (deux soirées collée me suffiraient) ce fut moi qui entraîna Scorpius vers une salle de classe vide.
Je restais appuyée contre la porte, attendant que le danger passe. Une fois fait je soupirais de soulagement. Puis je sentis un frôlement sur la hanche que j'identifiais comme étant la main droite de Malefoy. Je me retournais d'humeur câline en chuchotant:


- C'est vrai qu'on a été interrompus tout à l'heure. Et puis je devrais te remercier pour ton incroyable performance face à Rusard…

Je l'embrassais donc pendant de longues minutes. Visiblement cette soirée était placée sous le signe de Cupidon.
Puis nous nous écartèrent légèrement. J'étais maintenant obnubilée par le livre mais j'étais pratiquement sûre que Malefoy voudrait des explications. Ce qui n'a pas loupé.
Revenir en haut Aller en bas
Hey, moi c'est
Scorpius D. Malfoy !

Mais des fois on m'appelle
    Prince des Serpentard

Scorpius D. Malfoy



√ Mes messages : 5224


Qui es-tu ?
Sang: Pur
Patronus: Fouine argentée
What\'s in your pocket ?:

Help us! { Scorpius } Empty
Help us! { Scorpius } EmptyPosté le Sam 31 Juil - 20:29

Daphné ne prit pas la peine de me répondre car elle comprit aussi tôt de quoi je voulais parler. Elle sortit le livre ainsi que son bracelet, qui brillaient avec beaucoup d’intensité. Et bah… Si je m’attendais à ce que ce bracelet, en plus d’être à la limite de tuer son propriétaire, se mette à briller comme ça… Enfin bref…
Je la regardais éloigner les deux objets. Les deux lumières diminuaient à chaque centimètre qui les éloignait. Ca c’était une bonne nouvelle. La bonne nouvelle aussi, c’était que les deux objets ne s’étaient pas mis à scintiller comme ça en présence de Rusard ; sinon, c’était confisquer. Pire qu’une pie le vieux. Attirer par tout ce qui brillait.
Bientôt, je me retrouvais avec le bracelet dans la main.

- Surtout prends-en soin. C’est le seul objet que je tiens de mon père.

Je hochais la tête.

« Promis. »

Ca me faisait bizarre de me dire qu’elle me faisait assez confiance pour me confier son bracelet. Surtout quand on savait que c’était la seule chose qui la rattachait à son père. Néanmoins, je ne dis rien. En fait, je ne pus rien dire car le bruit de la canne de Rusard résonna de nouveau. Au loin, certes, mais rien qu’au bruit, j’étais certain qu’il revenait dans son local miteux.
Daphné m’entraina dans une classe vide et referma la porte derrière elle. Nous restâmes silencieux lorsque Rusard passa devant la porte de la salle. Une fois que les bruits furent éloignés, Daphné se tourna vers moi.

- C’est vrai qu’on a été interrompus tout à l’heure. Et puis je devrais te remercier pour ton incroyable performance face à Rusard…

Magnifique performance ? J’avais simplement écrasé la queue de Miss Teigne. Il fallait dire aussi que pour attirer Rusard, il n’y avait rien de plus simple. Tout ce qui touchait son affreuse chatte le mettait hors de lui.
J’avais posé une main sur la joue de Daphné tandis que nous nous embrassions. De longues minutes s’écoulèrent avant que nous nous écartions.
Cependant, malgré tout ça, il y avait quelques questions qui me trottaient en tête et que je n’étais pas prêt d’oublier. Je lui remis une mèche de cheveux derrière ses oreilles avant de lui demander :

« Et si tu m’expliquais maintenant ce qu’il se passe avec ton bracelet ? »

♀ -------------------------------------------------------------------- ♂


Help us! { Scorpius } Tumblr_lxcveaSTDK1r59uws

I am the Prince of Slytherin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hey, moi c'est
Invité !

Mais des fois on m'appelle Invité
Anonymous





Help us! { Scorpius } Empty
Help us! { Scorpius } EmptyPosté le Sam 31 Juil - 23:29

« Et si tu m’expliquais maintenant ce qu’il se passe avec ton bracelet?

Il était drôle le blondinet! Comme si je savais pourquoi ce bijou se prenait quand il en avait envie pour une ampoule de 1000W! Évidemment ça me faciliterait la vie si c'était le cas. Mais ça Malefoy ne pouvait pas le savoir. Je décidais donc de lui faire part de mon ignorance et par la même occasion de lui expliquer le cas similaire qui avait eut lieu dans la bibliothèque. Après tout peut-être qu'un avis extérieur me permettrait d'y voir plus clair.

- En fait je n'en sais rien., fis-je en écartant les bras en geste d'impuissance.Il s'est produit la même chose dans la Réserve quand j'étais avec Rose. Nous ne savions pas vraiment quel livre chercher mais au bout d'un moment mon bracelet s'est mît à briller tout seul et pareil pour un bouquin. Je l'ai pris sous le coup d'une impulsion.

Scorpius paraissait réfléchir intensément. Pour ne rien vous cacher je le trouvais franchement sexy (enfin plus que d'habitude…ce qui en devenait presque indécent).
Il me fixait toujours comme s'il attendait la suite. Je m'exécutais donc.


- Je l'ai lu bien évidemment, mais exceptée la première page, le reste du bouquin ne nous apprend rien. Il est toujours question de la haine que cet ordre éprouvait envers les moldus, des objets de pouvoir et de leur mise en garde mais sans plus de précisions.

Lorsque j'avais compris que je ne tirerais rien de plus du livre je l'avais enfermé dans la valise, incroyablement frustrée. J'aurais tellement aimé en savoir d'avantage sur ces fameux objets! Alors quand j'avais aperçu le bouquin chez Rusard, j'avais été persuadée que c'était ma chance.
D'ailleurs mon attention ne se focalisait plus que sur lui. Je n'avais qu'une envie: m'assoir et le dévorer jusqu'à la dernière page. A croire que je virais obsédée!
Ce fut Scorpius qui me ramena à la réalité en me le prenant des mains.
A cet instant je ne me souvins pas de ce qui me pris. Je sautais sur le jeune homme, en lui arrachant le bouquin, avec un tel élan que nous nous retrouvâmes par terre. Dois- je préciser que cette proximité, que je trouvais plutôt agréable, me fit reprendre mes esprits? Je devais être passée pour une folle. Enfin avec lui c'était une habitude.


- Désolée, murmurais-je,j'espère que je ne t'ai pas fait mal.

Apparemment non, vu le sourire qu'il avait…
Revenir en haut Aller en bas
Hey, moi c'est
Scorpius D. Malfoy !

Mais des fois on m'appelle
    Prince des Serpentard

Scorpius D. Malfoy



√ Mes messages : 5224


Qui es-tu ?
Sang: Pur
Patronus: Fouine argentée
What\'s in your pocket ?:

Help us! { Scorpius } Empty
Help us! { Scorpius } EmptyPosté le Dim 1 Aoû - 11:46

J’écoutais attentivement ce que me disait Daphné. Elle n’était pas plus informée que ça. Apparemment, c’était la deuxième fois que ça lui arrivait. Je me demandais ce qui pouvait provoquer une telle réaction du bracelet. C’était quand même inexpliqué comme truc.
Elle reprit ses explications concernant le premier livre ; comme quoi il n’y avait que la première page qui lui apprenait ce qu’elle voulait savoir. Je hochais la tête. J’avais pas grand-chose à dire parce que je n’y connaissais rien à son ordre. Mis à part ce qu’elle venait de dire. Qui allait peut-être m’aider pour mes recherches une fois que je rentrerais à la maison. Au moins, je n’aurais plus qu’à sélectionner les bouquins, au lieu de tous me les taper. N’empêche que j’avais du mal à imaginer Miss Pipelette, fille d’un anti-moldu. Enfin, elle ne l’avait jamais connu, ou très peu donc on ne pouvait pas dire qu’il avait eu une très grande influence sur elle.

« Je vois… »

C’était un peu stupide comme réponse car je ne voyais rien du tout, à proprement parler. Tout du moins, je commençais à comprendre à quoi consistait le fameux ordre.
Daphné semblait perdu dans ses pensées. Elle devait encore réfléchir à tout ça. Ca ne servait à rien de se torturer l’esprit ce n’était pas ainsi qu’elle allait en savoir plus. Elle ne pouvait pas chercher des informations dans ses souvenirs si elle n’en avait aucune.
Je pris ses mains dans les miennes. Cependant, j’ignorais si c’était à ou autre chose, mais par la suite, Daphné me sauta dessus si bien qu’on se retrouvait au sol. Pour ma part, je dus encaisser le choc de la pierre sur mon dos. Mais je dis rien. Et puis, ce n’était pas comme si elle pesait lourd.

- Désolée, j’espère que je ne t’ai pas fait mal.

Je ne pus m’empêcher de sourire. J’approchais mon visage du sien et l’embrassais langoureusement. Puis, après quelques minutes, je descendis mes lèvres dans son cou.

♀ -------------------------------------------------------------------- ♂


Help us! { Scorpius } Tumblr_lxcveaSTDK1r59uws

I am the Prince of Slytherin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hey, moi c'est
Invité !

Mais des fois on m'appelle Invité
Anonymous





Help us! { Scorpius } Empty
Help us! { Scorpius } EmptyPosté le Lun 2 Aoû - 0:55

Le baiser qu'il me donna cette fois était bien loin du chaste et furtif qu'il m'avait volé la première fois. Celui-là était plus…passionnel. Ce qui confirma mes soupçons sur sa "grande" expérience de la chose. Je sentis ensuite ses lèvres frôler la courbe de mon cou. C'est qu'il devenait entreprenant l'héritier Malefoy! Ce n'était pas désagréable, loin de là. En fait j'adorais les bisous dans le cou. C'est d'ailleurs pour ça que je me redressais avant que mes hormones ne me jouent des tours. J'essayais de remettre un peu d'ordre dans mes vêtements avant de me rendre compte que j'étais toujours assise à califourchon sur un jeune homme dans une salle de classe obscure et déserte. La situation pouvait manifestement être mal interprétée.
Pour éviter ça je m'écartais afin de permettre à Scorpius de s'asseoir à son tour et me plaçais moi-même en tailleur. J'attrapais ensuite le livre que j'avais finalement laissé tomber dans le feu de l'action.
J'avais vraiment envie de le lire maintenant mais cela aurait était impoli vis-à-vis du serpentard. Je relevais donc la tête pour lui poser une question quand je croisais ses (magnifiques) yeux et soupirais presque de béatitude. Ce qu'il pouvait être craquant! Combien de filles auraient tué pour être à ma place à cet instant? Sûrement beaucoup… Mais je n'étais pas là pour batifoler (en tout cas pas pour le moment…) aussi me repris-je pour lui demander:


-Tu veux le commencer avec moi?

Il avait toujours cette lueur malicieuse dans le regard mais s'arrangea pour paraître sérieux en hochant la tête avant de se décaler à côté de moi. Je décidais de ne pas penser (en tout cas essayer) à la pression qu'il exerçait sur la droite en s'appuyant sur moi. Je gardais un self-control exemplaire, allumais ma baguette et commençais à lire la préface.
"Lecteurs, je vous avertis ici que si vous avez réussis à trouver ce livre et vous décidez à le lire jusqu'au bout vous vous enfoncerez dans certains des plus noirs secrets de la magie.
J'ai retranscris ici tout ce que j'ai pu apprendre au cours de mes recherches sur les objets de pouvoir évoques précédemment."

Je me tournais vers Malefoy, surexcitée par cette découverte et tournais les pages avec fébrilité. Il y avait des tas de croquis, de notes, de sorts en langue incompréhensible, de figures compliquées. Puis je m'arrêtais sur une page représentant un bracelet identique au mien. J'essayais de déchiffrer les minuscules caractères pour les lire à haute voix.
"Certain objets nécessite des sacrifices. Parmi eux qui en ont le plus exigé voici le bracelet d'Iblis, dit le fléau du désert. C'est l'un des objets les plus anciens récupèrés par l'Ordre et qui possède un des passés les plus sanglants.
En effet la légende veut que le sacrifice d'un village entier fut nécessaire à sa fabrication. Il aurait été commandé par le pharaon Akenaton, dont le plus fidèle conseiller fut un mage noir de l'antiquité. Le nombre des victimes reste inconnu. Toujours est il que la légende dit qu'un garçon fut survivant et qu'il vola le maudit bracelet au pharaon avant de disparaître avec lui dans le désert de Syrie.
Plus tard le bracelet fut retrouvé par un sorcier dont le nom reste inconnu mais qui c'est malgré tout rendu célèbre pour ses nombreux meurtres de moldus. On retrouve ensuite sa trace par écrit dans l'ordre des Rozenkreuz qui se le serait transmis pendant des générations."

Je refermais le livre prise de nausée. Toutes ces nouvelles informations tourbillonnaient à une vitesse folle dans la tête. J'avais simplement envie de fermer les yeux et de tout oublier. Mon père avait sûrement appartenu à un ordre abri-moldu et avait hérité d'une de ses horribles armes. Pourquoi était-ce à moi qu'il l'avait donné? Je ne voulait pas d'un objet souillé par le sang de vies humaines. Rien qu'à la pensée que j'ai pu le conserver aussi longtemps avec moi la tête me tourna.
Désemparée je posais ma tête contre l'épaule de Scorpius en essayant de respirer calmement afin d'éviter de me mettre à trembler. Je parvins presque à y arriver mais mes mains furent tout de même saisies de tremblements. Scorpius passa un bras autour de mes épaules comme ma mère avait eut l'habitude de le faire après un de mes cauchemars. Cela m'apaisa un peu mais je ne me sentais pas capable de me relever tout de suite.


Dernière édition par Daphné Delacour le Mar 3 Aoû - 0:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Hey, moi c'est
Scorpius D. Malfoy !

Mais des fois on m'appelle
    Prince des Serpentard

Scorpius D. Malfoy



√ Mes messages : 5224


Qui es-tu ?
Sang: Pur
Patronus: Fouine argentée
What\'s in your pocket ?:

Help us! { Scorpius } Empty
Help us! { Scorpius } EmptyPosté le Lun 2 Aoû - 15:05

Ce fut uniquement lorsque Daphné se redressa que je me rendis compte de ce que j’étais entrain de faire. Heureusement pour moi que je n’étais pas de nature à piquer des fards à tout bout de champs car sinon, j’en aurais sans doute piquer un. En fait, pas grand-chose ne me perturbait alors…
Je pris appuis sur mes avant-bras et observais Miss Pipelette qui remettait de l’ordre dans ses vêtements. Ce fut uniquement au bout de quelques secondes qu’elle se rendit compte qu’elle était toujours sur moi et elle s’écarta. En même temps, elle n’allait pas camper là vitam aeternam ? Quoi que ça ne m’aurait pas spécialement dérangé.
Une fois qu’elle était assise à côté de moi, je me redressais et l’imitais (assis en tailleur quoi !). Daphné tenait entre ses mains le livre qu’elle avait volé chez Rusard. Le mot « emprunter » n’était pas vraiment le mot adéquat car je ne pensais pas qu’elle irait lui rendre. Surtout s’il contenait des informations qu’elle exploitait.

- Tu veux le commencer avec moi ?

Je hochais la tête. Après tout, je n’avais pas fait distraction pour rester dans mon coin pendant que mademoiselle bouquinait ce livre volé ! Je glissais vers elle et pris appuis sur mon bras gauche pour me pencher légèrement afin de voir un peu ce qui était écrit.
En même temps que Daphné lisait, mes yeux parcouraient les lignes en même temps qu’elle. La préface était plutôt pas mal dans son genre. Elle ressemblait plus ou moins à celle qu’il y avait dans les bouquins de magie noire du manoir.
Une chose était sure, c’était que la petite demoiselle était fortement surexcitée par la trouvaille. Je lui adressais un sourire puis elle replongea son nez dans le livre en tournant les pages. Il ressemblait à ceux que j’avais à la maison, mais j’étais certain qu’on n’avait pas cet exemplaire là. Puis elle s’arrêta sur une page aillant pour dessin son bracelet. De nouveau elle reprit sa lecture. Ce qu’on y apprit ne fit que confirmer mes soupçons. Le bracelet de Daphné n’avait rien d’un héritage bienveillant. C’était plutôt un fardeau comme truc. Enfin, je n’allais pas refaire le monde en pensant à ça. D’ailleurs, à peine Daphné eut-elle fini de lire ce qui était écrit qu’elle referma la livre.
Je levais les yeux sur Miss Pipelette et constatais qu’elle avait perdu un peu de ses couleurs. En même temps, tout le monde réagirait pareil en découvrant que le cadeau offert était empoisonné. Lorsque sa tête tomba sur mon épaule, je passais un bras autour des siens. Je lui collais un bisou sur le sommet du crâne.

« Il fallait s’y attendre avec ce que tu m’as dit tout à l’heure. »

Je faisais référence à ce qu’elle avait apprit du livre qu’elle avait piqué à la Bibliothèque avec Rose.
Je la serrais quelque peu contre moi. Elle était chamboulée. Non seulement ça se voyait avec ses tremblements, mais aussi ça se sentait. Qui ne le serrait pas ? Enfin, je pouvais parler car j’avais tout de même un père mangemort, mais je l’ai toujours su. Alors que Daphné… Une réflexion me vint alors. Elle était pas très recherchée, mais elle était cohérente.

« Et puis, si ça se trouve, ton père ne faisait pas parti de l’ordre. Si ça se trouve, il était chargé de ‘protéger’, dirons nous, le bracelet afin que personne ne s’en serve à des fins… »

Enfin bref, je pense qu’elle avait compris où je voulais en venir.

♀ -------------------------------------------------------------------- ♂


Help us! { Scorpius } Tumblr_lxcveaSTDK1r59uws

I am the Prince of Slytherin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hey, moi c'est
Invité !

Mais des fois on m'appelle Invité
Anonymous





Help us! { Scorpius } Empty
Help us! { Scorpius } EmptyPosté le Lun 2 Aoû - 23:40

- Et puis, si ça se trouve, ton père ne faisait pas parti de l’ordre. Si ça se trouve, il était chargé de ‘protéger’, dirons nous, le bracelet afin que personne ne s’en serve à des fins…

L'explication de Malefoy pouvait tenir la route. Après tout rien ne me prouvait que mon père avait fait partis de cet société. Même si ce bracelet en provenait indéniablement. Quant à l'hypothèse qu'il en est été le gardien il faudrait que je creuse un peu plus. Notamment du côté de ma mère. Elle ne pourrait plus prétendre tout ignorer de lui maintenant. Pas après tout ce que j'avais découvert.
Heureusement pour moi je n'était pas d'un naturel qu'on pouvait abattre facilement. Et puis la tentative maladroite mais adorable de Scorpius pour me réconforter avait atteint son but. Aussi après quelques instants de réflexion morose je me relevais (bien que ma position fut plus qu'agréable) et replaçais le bouquin dans ma poche. Machinalement je cherchais le bracelet à mon poignet puis me souvenais que je l'avais confié au jeune homme. Après quelques hésitations je décidais de lui laisser. Le porter me mettrais sûrement trop mal à l'aise.


- Bon! C'est pas tout ça mais il va falloir songer à regagner nos dortoirs,fis-je d'un ton le plus enthousiaste possible.Au fait…ça ne te dérangerais pas de conserver le bracelet pour le moment?

Il acquiesça avant de se lever à son tour. Pour ma part je me mis à bailler discrètement et à m'étirer. Après toutes les émotions de la soirée je commençais à sentir la fatigue me rattraper. Je n'avais qu'une envie, rejoindre mon lit chaud et me glisser sous les couvertures. Même si j'étais persuadée d'être réveillée un peu plus tard par mon cauchemar. Cette pensée me fit frissonner.
Mais je passais vite à autre chose et commençais pour cela par ouvrir la porte. Nous nous mîmes à avancer prudemment dans les couloirs sombres. Je n'osais pas allumer ma baguette de peur que Rusard ne nous surprenne une nouvelle fois. Mais je devais bien avouer que j'étais loin d'être rassurée dans cette obscurité.
Habituellement je n'avais pas peur du noir, mais après mes découvertes je paniquais un peu. Le souffle court je cherchais à tâtons la main du serpentard. Lorsqu'il me l'attrapa je m'en sentis soulagée. Nous arrivâmes devant la porte qui menait aux nombreux escaliers. J'étais sensée monter et lui descendre. Ce qui signifiait qu'on se séparait ici et cela m'angoissait. Mais j'avais assez abusé de sa patience ce soir. Je ne voulais pas en rajouter en l'obligeant à m'accompagner jusqu'à ma salle commune. Surtout que cela risquait deux fois plus de le faire prendre. J'inspirais donc avant de lui dire d'une voix que je voulais assurée.


- Je pense qu'on peut de dire aurevoir ici. Ma salle commune n'est qu'à…quelques étages près.

Seules de faibles lanternes éparses éclairaient faiblement. Pourtant je vis nettement son beau visage et ses envoûtants yeux argentés lorsqu'il me releva le menton d'une main ferme. Et c'est aussi à ce moment là que l'éclat si particulier qui caractérisait les vélanes et dont j'avais hérité fit encore des siennes. Je ne pouvais donc pas rester tranquille deux minutes?!
Revenir en haut Aller en bas
Hey, moi c'est
Scorpius D. Malfoy !

Mais des fois on m'appelle
    Prince des Serpentard

Scorpius D. Malfoy



√ Mes messages : 5224


Qui es-tu ?
Sang: Pur
Patronus: Fouine argentée
What\'s in your pocket ?:

Help us! { Scorpius } Empty
Help us! { Scorpius } EmptyPosté le Mar 3 Aoû - 10:04

J’ignorais si ce fut mes dernières paroles ou autre chose, mais Daphné s’était plus ou moins calmée. Ses mains ne tremblaient plus. C’était déjà un point positif.
J’étais soulagé qu’elle ne me demande pas plus de détails sur ma mini réflexion à propos de son père car, il fallait l’avouer, j’en aurais été incapable. Même si cette hypothèse était possible. Mais il ne fallait pas trop se leurrer non plus, je pouvais toujours me tromper. L’erreur est humaine, comme on dit. Même quand on s’appelle Malfoy. Ce qui était mon cas.
Après quoi, je regardais Daphné se lever. Quand elle fut debout, elle déclara qu’il fallait retourner dans nos dortoirs. Ouais, il fallait. Déjà qu’on était collé deux vendredis… Ca servait à rien d’en rajouter deux de plus. Surtout qu’on était susceptible de les passer dans la forêt. Puis elle enchaîna pour me demander si j’acceptais de garder son bracelet pendant quelques temps. Comment pouvais-je lui dire non ? Bien sur que j’acceptais, d’ailleurs, c’était pour cela que j’opinais du chef avant de me lever.

Nous marchions dans les couloirs en direction des escaliers. Aucun de nous deux n’osait allumer sa baguette quelque fois que Rusard soit posté dans un coin entrain d’attendre de voir un rayon lumineux. Nous étions donc dans la pénombre et c’était un peu galère pour savoir si nous n’avions pas loupé un couloir.
Je sentis la main de Daphné me frôler plusieurs fois. J’attrapais sa main dans la mienne.
Les escaliers apparurent enfin. Nous passâmes l’ouverture pour nous retrouver sur un des paliers.

- Je pense qu’on peut se dire au revoir ici. Ma salle commune n’est qu’à… quelques étages près.

Je devais descendre, elle devait monter. Je pouvais la raccompagner, mais je me voyais mal marcher de nouveau dans la pénombre. Surtout avec Rusard qui rodait… J’avais mon quota d’heures de colle pour la soirée. Une autre fois.
J’attrapais son menton entre mes doigts, mais au moment où je lui levais la tête, quelque chose changea chez Daphné. Un peu plus et je me disais qu’elle ressemblait à un ange. Un sourire se dessina sur mes lèvres lorsque je compris d’où ça venait.

« T’as pas besoin de ça pour être jolie. »

Puis j’embrassais ses douces lèvres.

♀ -------------------------------------------------------------------- ♂


Help us! { Scorpius } Tumblr_lxcveaSTDK1r59uws

I am the Prince of Slytherin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hey, moi c'est
Invité !

Mais des fois on m'appelle Invité
Anonymous





Help us! { Scorpius } Empty
Help us! { Scorpius } EmptyPosté le Mer 4 Aoû - 0:13

Il eut l'air fasciné pendant un court instant, puis de ressaisit et me fit en souriant:

- T’as pas besoin de ça pour être jolie.

Oh oh oh! C'était le retour de Mr J'ai-réponse-à-tout!

- Je ne l'ai pas fait exprès! , eus-je le temps de protester avant qu'il ne s'empare de mes lèvres.

J'acceptais avec bonheur ce dernier baiser, ressentant un étonnant besoin de tendresse. Le contre-coup du choc? Pas impossible. Toujours est-il que le jeune homme sembla trouver ça tout à fait à son goût.
A regret je m'éloignais légèrement de lui. Puis un éclair de la conversation que j'avais eu avec Alessa me revint en tête. Ma bouche se mît en action sans avoir concertée mon cerveau.


- Je ne sais pas si tu es au courant (bien sûr que si idiote!),mais le bal de rentrée a lieu bientôt et…je me demandais l'autre jour si… si tu étais d'accord pour…

C'était lamentable. Je ne voyais pas d'autre mots pour qualifier ce que je venais de faire. Enfin si, peut-être pitoyable. Je voulais simplement savoir si oui ou non il avait l'intention d'y aller, et dans le cas positif, avec moi? C'était quand même pas compliqué! Surtout que j'arrivais à aligner plus de deux mots d'habitude. A croire que la présence du serpentard me rendait nerveuse lorsque j'abordais ce genre de questions.
Je levais la tête vers lui, intriguée par sa réaction. Heureusement pour moi il avait un sourire indulgent sur les lèvres. Cela me rassura un peu.


Dernière édition par Daphné Delacour le Jeu 5 Aoû - 0:03, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Hey, moi c'est
Scorpius D. Malfoy !

Mais des fois on m'appelle
    Prince des Serpentard

Scorpius D. Malfoy



√ Mes messages : 5224


Qui es-tu ?
Sang: Pur
Patronus: Fouine argentée
What\'s in your pocket ?:

Help us! { Scorpius } Empty
Help us! { Scorpius } EmptyPosté le Mer 4 Aoû - 14:13

Bien évidemment que je savais qu’elle n’avait pas fait exprès. Sinon, elle l’aurait fait plus tôt. Néanmoins, il fallait comprendre que ça ne m’affectait pas plus que nécessaire. C’était peut-être pour une raison possible. Peut-être.
Enfin, l’heure n’était pas aux questions car Miss Pipelette se remit à parler.

- Je ne sais pas si tu es au courant, mais le bal de rentrée a lieu bientôt et… je me demandais l’autre jour si… si tu étais d’accord pour…

Un sourire se dessina sur mes lèvres. C’était décidemment trop mignon de la voir essayer de terminer sa phrase. D’ailleurs, elle abandonna.

« Il va falloir que je réfléchisse là… T’imagine pas le nombre de propositions que j’ai eu depuis que ça a été annoncé ! » fis-je pour la taquiner.

Enfin ce n’était pas totalement faux non plus. Mais la réponse tombait un peu sous le sens, non ? Surtout qu’à toutes les autres j’avais dit non directement.
Mon sourire s’élargit lorsque je vis la tête de Daphné. Un peu plus et elle me ferait rire tellement elle pouvait être expressive.

« Trouve toi une jolie robe pour faire encore plus d’envieux que tu n’en fais déjà ! »

C’était ma façon à moi de dire que c’était d’accord. Et puis, je ne pouvais, décidemment, rien lui refuser. Et ce, depuis le début.

♀ -------------------------------------------------------------------- ♂


Help us! { Scorpius } Tumblr_lxcveaSTDK1r59uws

I am the Prince of Slytherin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hey, moi c'est
Invité !

Mais des fois on m'appelle Invité
Anonymous





Help us! { Scorpius } Empty
Help us! { Scorpius } EmptyPosté le Jeu 5 Aoû - 0:35

Si j'avais d'abord été rassurée par son sourire, je déchantais très vite en entendant sa réponse.

- Il va falloir que je réfléchisse là… T’imagine pas le nombre de propositions que j’ai eu depuis que ça a été annoncé !

Wouhooh! Au temps pour mon égo. J'accusais le coup en réfléchissant furieusement. OK il ne m'avait demandé de sortir avec lui que le soir même mais ce n'était pas une raison pour me sortir ça d'une façon aussi directe. Bien sûr que je savais que les "Malefoyeuses" le convoitait aussi sûrement que si ça avait été Harry Potter. N'empêche j'aurais bien aimé qu'il soit mon cavalier. Et puis on ne pouvait pas non plus dire que c'était tout récent. Après tout, ça faisait plusieurs fois que nous étions très…proches.
Il était donc à mon sens normal d'être un peu (beaucoup) déçue… Tant pis pour lui je trouverais quelqu'un d'autre! C'était pas les garçons qui manquaient dans cette école.
Mais avant que je puisses l'engueuler dans les règles de l'art il prit la parole à nouveau, sur un ton amusé et avec un grand sourire.


- Trouve toi une jolie robe pour faire encore plus d’envieux que tu n’en fais déjà !

Oh le…! Mais… il venait de me faire un compliment non? Et ça voulait aussi dire oui?
J'avais envie de lui donner une petite tape mais je me rendus compte que c'était une énième fois qu'il cédait à mes demandes. Pour le remercier je lui fis donc mon plus joli sourire et l'embrassais à nouveau. Puis je soupirais.


- Si tu savais ce que je vais subir dans les jours à venir… Ma tante va sûrement me rendre la vie impossible. Sans compter tes innombrables copines à qui tu as dit non, enfin j'espère, qui vont me harceler. Et puis moi aussi je vais avoir de tonnes de soupirants à éconduire.

J'aurais pu continuer comme ça longtemps mais c'était faire le come-back de Miss-pipelette. Et puis une fois de plus je me fis la réflexion qu'il était tard. Je pourrais le voir une autre fois. Et puis je ne voulais pas ressembler à ces greluches qui ne semblaient pouvoir survivre une minute sans leur boy-friend.
Je l'embrassais donc rapidement… puis finalement plus longuement. Je pris tout de même le temps de me plonger à nouveau dans son regard et de caresser la courbe ferme de sa mâchoire, avant de prendre les escaliers jusqu'à ma salle commune. Là je répondis à la question avant de rejoindre mon lit le plus discrètement possible. Je m'y effondrais, reconnaissante, et dormis jusqu'au lendemain d'un sommeil (contrairement à ce que j'avais craint) sans rêves.
Revenir en haut Aller en bas
Hey, moi c'est
Contenu sponsorisé !

Mais des fois on m'appelle





Help us! { Scorpius } Empty
Help us! { Scorpius } EmptyPosté le

Revenir en haut Aller en bas
 

Help us! { Scorpius }

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Heros don't exist and even if they did, I wouldn't be one of them. † Scorpius.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Endless Hope ; L'Espoir Infini ::  :: ~> FLOOD :: Anciens RPs-